Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Grand Prix Afex 2018

12/0112/01

L’AFEX, Architectes français à l’export, lance un appel à projets pour le Grand Prix AFEX 2018 de l’architecture française dans le monde. Les dossiers doivent être adressés avant le vendredi 12 janvier 2018, 17h00.

Seront examinés, dans le cadre du Grand Prix AFEX 2018, des réalisations livrées hors de France entre le 1er janvier 2016 et le 31 décembre 2017.

Le Grand Prix AFEX est ouvert aux architectes dont l’agence est domiciliée en France, inscrits au Tableau de l’Ordre des Architectes Français.

Les dossiers doivent être adressés avant le vendredi 12 janvier 2018, 17h00 à l’AFEX, 24, place des Vosges 75003 Paris

Pour plus de renseignements : https://www.afex.fr/grand-prix/2017/9/20/grand-prix-afex-2018-appel-projets

Portrait |Nuno Teotónio Pereira, le modernisme contre Salazar

Dans la lignée des reconnaissances tardives, après Frei Otto, lauréat du Prix Pritzker 2015, Nuno Teotónio Pereira s’est vu récompensé le 13 avril 2015, à 93 ans, du Prix de...[Lire la suite]




Portrait |Loci Anima, de la discrétisation au cabinet de curiosités

Connaissez-vous seulement les post-it solaires ou encore les façades-gouttières ? Il n'y a, chez Loci Anima, pas un projet sans une nouvelle expression. Alors, pour Françoise Raynaud, sa fondatrice, le bonheur paraît...[Lire la suite]


Portrait |Fernando Higueras, un brutaliste en l'île

A l’heure où l’architecture peut se limiter à quelques effets de façade – peut-être le seul espace de liberté d’une profession – les regards se tournent, nostalgiques, vers le...[Lire la suite]

Portrait |Sud et la nouvelle condition de l'architecte

David contre Goliath. Et vice versa. L’un tient généralement le bon rôle. L’autre non. Qui plus est, en lieu d’un géant, il s’agit d’une réussite et comme toujours, en France, le...[Lire la suite]

Portrait |Fernando Higueras, un brutaliste en l'île

A l’heure où l’architecture peut se limiter à quelques effets de façade – peut-être le seul espace de liberté d’une profession – les regards se tournent, nostalgiques, vers le...[Lire la suite]

Portrait |L'architecture en Barani-rama

Pour capter une architecture vécue, mais aussi des paysages habités, Christian Barani part «à la dérive». Sa relation avec l'art de bâtir est toutefois récente. Son frère, Marc Barani,...[Lire la suite]