Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Actualité | John Proven, lauréat de 'Re-réinventer Marseille III' (17-04-2019)

Le Courrier de l’Architecte s’est procuré, avec beaucoup d’avance, la dépêche AFM (Agence France Médias) présentant l’un des résultats de l’appel à projets innovants « Re-réinventer Marseille III » lancé en 2044 par l’hologramme de Jean-Claude Gaudin, maire ad vitam depuis sa mort en 2038. Pour le site désaffecté du MuCEM, John Proven, architecte britannique, a été sélectionné pour une tour révolutionnaire, le peoplescraper !

Tours et gratte-ciel | Marseille

Le Peoplescraper – littéralement le gratte-peuple – est un incubateur vertical d’appartements horizontaux en co-sleeping avec shared-kitchens et pocket-gardens dont la livraison est prévu pour le 7 juin 2047.

Ce modèle disruptif d’habitat intrusif – chatouillant l’intimité de chacun jusque dans sa salle-de-bains en poly-showering – est porté par la Corporation du Phalanstère, promoteur philanthropique qui profite des structures abandonnées du MuCEM pour y développer un musée des arts et traditions vernaculaires, une idée aussi audacieuse qu’inédite à ce jour.

Si les fondations du Peoplescraper plongent à travers le MuCem c’est, selon John Proven pour mieux en conserver l’intégrité même si Nancy Meunier, architecte en chef des monuments historiques, proposait quant à elle, dans une tribune parue dans le quotidien de référence «Le Niel libéré» (ex-Le Monde) de «réduire la résille du MuCEM en gabions de ductal».

02()_S.jpgIl faut voir dans cet étrange désir destructeur un subtil hommage à son maître, Jacques Moulin, qui avait déclaré dans un texte polémique paru dans Le Monde (qui était encore Le Monde) le 16 avril 2019, qu’il fallait, alors que les charpentes de Notre-Dame de Paris étaient encore fumantes, «envoyer la maison du peuple à la ferraille»*.

Pour autant, John Proven, eu égard aux labels «patrimoine du XXIe siècle» et «monument en péril» attribué au MuCEM après son abandon en 2031, s’est fait le défenseur d’une construction originale qu’il écrase toutefois de sa masse pour mieux la faire disparaître des regards. «Your heritage is poor and my tower is rich», a-t-il déclaré en présentant son projet à la presse.

Le Peoplescraper contrairement au MuCEM n’est pas en béton mais en métal. L’air iodé saura progressivement lui donner une teinte «corten» après quelques années. «Il aura une allure très ‘années 10’ qui pourra satisfaire les plus nostalgiques de cette époque», précise l’architecte.

Le Peoplescraper est bien entendu réversible. De tour de logements, il peut aisément devenir prison et les chambres faire de parfaites cellules. Dans  ces conditions, les rampes du musée des arts et traditions vernaculaires seraient quant à elles reconverties en couloir de promenades pour détenus. Le MuCEM deviendrait ainsi la Maison d’Unités Carcérales Economiques et Modulables...le MUCEM.

Le projet dont la faisabilité est incertaine et dont le coût est inconnu n’est pas sans fâcher les Marseillais. Quant aux ayants droit du MuCEM, ils ne sont pas encore exprimés. D’aucunes pensent déjà les entendre condamner toutes les formes... d'«orchidoclastie».

AFM (Marseille)

* https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/04/16/il-faut-envoyer-la-maison-du-peuple-a-la-ferraille_5450730_3232.html

Réactions

QMP | 19-04-2019 à 23:36:00

Drôlissime, merci pour votre soutien! QMP Clichy

Michel | Architecte | Paris | 19-04-2019 à 20:04:00

Excellent et incisif ! Comme dab !

Komlavil | Lecteur assidu | Le Monde entier | 19-04-2019 à 10:14:00

N'eut-il pas été préférable de concevoir sur le toit de l'illustre institution phocéenne un dôme géodésique, aux vertus panoptiques avérées, plutôt que cette provocante réplique postmiesvanderrohéenne?

JFD | 18-04-2019 à 13:08:00

Excellent!

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 d'Antonio Virga

C’était une année très dense et riche durant laquelle nous avons reçu le prix AMO pour le CHAI – centre d’hébergement et d’accueil international– comme meilleur catalyseur urbain ; les...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de MDR

L’année 2018 est déjà écoulée et MDR ne l’a pas vue passer tant les projets furent encore prenants : variés et complexes compte tenu d’une conjoncture tendue par la rareté du...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de THE architectes

2018 fut une année studieuse pour THE architectes : 3 concours remportés (130 logements à Saint Herblain, 126 logements à Carquefou, 29 logements Zac Erdre Porterie) ; 4 chantiers démarrés à Vitry,...[Lire la suite]