Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Présentation | Une modernité révélée...et perpétuée par l'Atelier Martel (20-02-2019)

La modernité, ce projet inachevé ? Le titre était trop beau pour ne pas avoir déjà été utilisé… Paul Chemetov l’avait en effet mis à l’honneur – en préférant au pronom démonstratif, un article indéfini – en couverture d’un livre paru en 1982. Ce titre pourrait de nouveau servir alors que nombre d’agences s’évertuent désormais, après des décennies de vandalisme éhonté, à parfaire l’épure moderne. Exemple avec l’Hôpital Suisse de Paris à Issy-les-Moulineaux agrandi et rénové par l’Atelier Martel.

Béton | Issy-les-Moulineaux | Atelier Martel

« Avec son exosquelette en béton brut, le bâtiment principal est un remarquable témoignage de l’architecture Moderne des années 1960-1970, mis à mal par des ajouts successifs au cours des décennies suivantes », affirmeny les associés de l’Atelier Martel.

02(@YohanZerdoun).jpgDu but en blanc, l’agence parisienne annonce son empathie à l’égard d’un patrimoine souvent victime de critiques abusives.

« Le projet de rénovation et d’extension des hébergements de rééducation post-opératoire, médecine et réadaptation avait pour objectif de rétablir la fluidité et l’unité du lieu », poursuivent-ils.

L’Atelier Martel se dit alors volontiers « fortement inspiré » par l’épure dessinée en 1952 par Jean Tschumi et jamais construite. « Elle communique une sensation de confort et un esprit de rationalité constructive », notent-ils.

03(@YohanZerdoun)_S.jpgLa conception de l’extension poursuit donc la « logique structurelle du bâtiment principal » en « simplifiant sa figure » mais aussi en « affichant » davantage « la hiérarchie entre les deux bâtiments ».

Les architectes évoquent ainsi « une révérence » faite au passé pour « valoriser une continuité spatiale et historique ».

De fait, l’Atelier Martel cite son contexte et reproduit l’exosquelette de béton blanc dessiné par Jacques et Pierre Delaire en 1970.

04(@YohanZerdoun)_S.jpg« S’il s’est avéré relativement aisé de retrouver la formulation du béton de l’époque, sa texture et sa qualité de mise en oeuvre, le respect des normes thermiques contemporaines a orienté la réflexion vers le travail de la masse », expliquent les architectes.

In fine, la stratégie de conception développée repense, au-delà de considération plastique, « la fonctionnalité globale de l’établissement en libérant des potentiels de développement à long terme. Les flux de circulation sont clarifiés, l’extension horizontale des plateaux du bâtiment principal rationalise les unités d’hébergement ». Bref, de la forme au fond jusqu'à l'achèvement d'un projet moderne.

Jean-Philippe Hugron

05()_B.jpg
Crédit photo : Atelier Martel
Afficher en plus grand

06()_S.jpg
Crédit photo : Atelier Martel
Afficher en plus grand

07()_S.jpg
Crédit photo : Atelier Martel
Afficher en plus grand

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de CFSA

Il n'y a aucune excuse pour faire quelque chose qui ne soit pas d'une beauté frappante - William Morris[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'OLGGA

En 2018, OLGGA est lauréat de 3 nouveaux projets : le stade Gagarine sur les hauteurs du Havre (76), un gymnase à Wallers Arenberg (59) et le nouveau stade de Chambéry (73) d’une capacité de 5000 places.  ...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de RozO

Ce salon urbain réalisé par RozO pour Icade marque un renouveau de ces parcs d'activité en développant une autre relation au lieu de travail. RozO redessine l'ensemble des espaces extérieurs du site afin que ces...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'AIA Life Designers

En 2018, AIA Life Designers a livré la réhabilitation du Grand Hôtel-Dieu, lieu historique emblématique de la ville de Lyon qui accueille désormais un programme mixte très riche. L’agence a...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Mikan

Une année commencée avec quelques concours perdus, terminée par un concours gagné le 20 décembre. Entre les deux quelques projets chez nous au Japon, aux Philippines, une exposition en Australie et un jardin avec...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'OLGGA

En 2018, OLGGA est lauréat de 3 nouveaux projets : le stade Gagarine sur les hauteurs du Havre (76), un gymnase à Wallers Arenberg (59) et le nouveau stade de Chambéry (73) d’une capacité de 5000 places.  ...[Lire la suite]