Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Présentation | Que fait Labics d'un garage ? Une crèche, une maternelle et un centre sportif ! (20-02-2019)

Alors que Labics fait l’objet d’une monographie chez Park Books* dont l’élégance rare force l’admiration, l’agence italienne livre à Milan une crèche, une maternelle et un centre sportif sous les voutes d’un ancien garage. Les deux associés fondateurs ont su, à travers ce projet, révéler les qualités d’une structure industrielle sans la dénaturer en plus de porter avec Reggio Children un projet pédagogique original.

Reconversion | Préfabrication | Béton | Milan | Labics

Il s’agissait à l’origine d’un hall de vente de voitures avec garage en sous-sol conçu et réalisé dans les années 50. Situé le long du Corso Sempione, au centre de Milan, l’édifice bénéficie d’une adresse centrale. Toutes les conditions semblaient réunies pour développer un projet exemplaire.

Labics, face à l’exercice délicat d’une transformation a fait part de son « domaine d’expertise » : l’analyse de « la cohérence de la structure » pour mieux assurer sa « permanence ». L’agence distingue toutefois dans ces circonstances « structure morphologique » et « structure porteuse »

04(@MarcoCappellettiDelfinoSistoLegnani)_S.jpg« Au-delà de la connotation industrielle du bâtiment d’origine, celui-ci possédait toutes les caractéristiques nécessaires à l’accueil d’une école maternelle », affirment les deux associés.

« Le premier étage, ouvert et aéré, s’est révélé être un lieu parfaitement adapté aux nouvelles fonctions pédagogiques inspirées par le désir de réinterpréter le thème de l’espace public », poursuivent-ils.

Cet espace public ? Une agora ! « Elle est à la fois un atrium, un lieu de rencontre et de socialisation informel. Elle est aussi un espace pour réaliser des projets collectifs. En résumé, c’est un endroit où les enfants peuvent s’épanouir », indique le duo romain.

Ce volume particulièrement imposant est situé au centre des circulations horizontales et verticales. Entièrement libre, il se trouve subtilement ponctué d’interventions aux allures de mobilier conçues en collaboration avec Play+.

02(@MarcoCappellettiDelfinoSistoLegnani)_S.jpgPar dessus, en surplomb, d’aucuns notent la présence des différentes sections pédagogiques, salles de classes et autres laboratoires. « Nous avons été guidés par la volonté de préserver l’identité du bâtiment d’origine, qui est principalement caractérisé par un environnement continu et très lumineux, nous avons donc choisi de placer les salles de classe de maternelle au premier étage, et de construire trois ponts suspendus qui suivent la structure constituée d’arches en béton armé », explique-t-il.

Le sous-sol, autrefois utilisé comme atelier de réparation mécanique et comme garage a été, lui aussi rénové. Dédié au sport et comprenant trois piscines, son accès peut-être indépendant de l’école.

En conclusion, Labics livre un équipement étonnant où la vocation d’origine – aussi brutale qu’industrielle, aussi mécanique que mercantile – se voit adoucie par la sublimation de structures « morphologiques et porteuses » supports d’une nouvelle générosité.

Jean-Philippe Hugron

* Labics Structure / éditeur Park Books
Pour plus de renseignements : https://www.park-books.com/index.php?pd=pb&lang=en&page=books&book=952

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de DVVD

2018 est dans la continuité des années précédentes avec le démarrage de plusieurs chantiers : la couverture du central de Roland Garros, l’hôtel Meininger Porte de Vincennes, le cinéma MK2 Nation,...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'Engasser & associés

Encore une année à 100 à l’heure pour l’agence Engasser & associés !  2018 aura été intense, rythmée par une douzaine de concours, de belles réussites, un certain nombre de...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de Metek

En 2018 Metek s’engage pour parler d’architecture autrement en accompagnant« Crimée enchantée, histoire (s) d’une architecture », (film de Sophie Comtet Kouyaté), et « Villa...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'OLGGA

En 2018, OLGGA est lauréat de 3 nouveaux projets : le stade Gagarine sur les hauteurs du Havre (76), un gymnase à Wallers Arenberg (59) et le nouveau stade de Chambéry (73) d’une capacité de 5000 places.  ...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'Engasser & associés

Encore une année à 100 à l’heure pour l’agence Engasser & associés !  2018 aura été intense, rythmée par une douzaine de concours, de belles réussites, un certain nombre de...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'Atelier(s) Alfonso Femia

Atelier(s) Alfonso Femia est la nouvelle dénomination de l’agence 5+1AA depuis 2017.  Les Atelier(s) Alfonso Femia développent des projets participant à la transformation des villes méditerranéennes et...[Lire la suite]

Une villa possède une relation unique, poétique avec son parc ; un dialogue fait de références visuelles et de perceptions, de relations collectives et «intimes». Notre proposition veut créer un moment de réflexion afin de permettre à la Villa Bo