Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Brève | Le futur Centre Culturel du Maroc à Paris (25-02-2016)

L’agence Oualalou+Choi a imaginé le futur Centre Culturel du Maroc qui se situera au 115 boulevard Saint-Michel. Ce spectaculaire empilement de volumes joue des contrastes pour mieux affirmer son rôle symbolique : assurer entre le Maroc et la France la plus belle des passerelles. Communiqué.

Culture | 75005 | Oualalou+Choi

L’ambition de ce Centre Culturel du Maroc à Paris est de s’inscrire dans la scène culturelle parisienne. Il a pour objectif de faire rayonner la culture marocaine contemporaine et d’animer la production culturelle de la communauté Marocaine en France. Véritable trait d’union entre les deux pays, le CCM participe d’un renouveau de la politique culturelle.

Où sera le CCM ?

02(@OualalouChoi).jpgLe lieu choisi pour implanter le CCM est particulièrement symbolique. Le 115 boulevard Saint-Michel, dans le Ve arrondissement de Paris, est un des hauts lieux de la présence du Maroc à Paris. Depuis les années 30, le 115 est le siège de l’AEMNA (l’Association des Etudiants Musulmans et Nord Africains). Faire revivre ce lieu est aussi un projet de mémoire et de patrimoine. Contrairement à d’autres centres culturels à Paris, le CCM est situé en plein coeur du quartier latin, il pourra ainsi devenir un des repères culturels de Paris.

Quelle architecture pour le CCM ?

Le bâtiment existant au 115 boulevard Saint-Michel est dans un profond état de délabrement et sera démoli. Pour ce nouveau bâtiment, nous voulons proposer un projet qui soit à la fois profondément parisien et intimement marocain. Il a donc fallu éviter les présences architecturales symboliques et anachroniques. Nous avons cherché non pas à imposer une tradition architecturale ou même une écriture d’un autre temps ou d’un autre lieu, mais nous nous sommes plutôt intéressés à des expériences communes dans la grande tradition architecturale et urbaine marocaine et le tissu parisien.

03(@OualalouChoi)_S.jpgLa rue

La ruelle médiévale qui se retrouve aussi bien dans les médinas marocaines que dans le tissu médiéval parisien du quartier latin est le point d’ancrage de ce projet. La ruelle : c’est à la fois un passage mais aussi une expérience spatiale de compression et de verticalité. La parcelle du CCM traverse l’îlot entre le boulevard Saint-Michel et la rue Henri Barbusse. Cette typologie nous permet de faire de l’ensemble du bâtiment un territoire traversé. L’espace du rez-de-chaussée dédié aux galeries d’exposition est conçu comme un lieu public traversé.

Le tout et ses parties

La tradition savante de l’architecture marocaine est aussi une réflexion intime sur la composition de l’espace. Le projet du CCM se fabrique par l’accrétion d’une dizaine de volumes qui s’articulent à la fois dans la profondeur de la parcelle et dans sa verticalité. Cette composition fait glisser continuellement les effets d’échelle architecturale.

Le motif

Ici, ce n’est pas dans les surfaces intérieures que le motif existe comme dans la tradition marocaine, mais il s’interprète dans la peau du bâtiment. La façade est une marqueterie de verre composée d’un module unique mais traitée avec des degrés d’opacité différents et en travaillant les inclinaisons. Le projet s’exprime par familiarité et réminiscence plutôt que par la forme et le signe.

04(@OualalouChoi)_S.jpgFiche technique

Maîtrise d’ouvrage: Ambassade du Maroc à Paris
Maîtrise d’oeuvre: OUALALOU+CHOI
Lieu: 115 Bd Saint-Michel, Paris 75005
Surface: 1.360 m²
Budget: 7M€

L’organisation du CCM

Le Centre Culturel du Maroc à Paris se développe sur 1.360m², dont le tiers ouvert au public. Le six étages, dont un au sous-sol, hébergeront le Centre Culturel (un café au rez-de-chaussée, une bibliothèque, une galerie et un auditorium), et pas seulement. Un étage sera ainsi réservé à l’administration, alors que les derniers trois niveaux accueilleront des bureaux en location, ce qui permettra l’indépendance économique de l’établissement. Le coût de construction prévu est de 7 M€.

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de Silvio d'Ascia Architecture

L’agence Silvio d’Ascia Architecture a livré en 2018 le projet « O’rigin », un immeuble de bureaux qui revendique une simplicité intemporelle à travers une architecture de pierre. L’agence...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Philippe Pumain

2018, comme les précédentes, est passée à toute vitesse. 2019 devrait voir la fin du chantier et la réouverture du théâtre du Châtelet, entre autres…[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de Stéphane Maupin

En 2018 Richard Scoffier synthétise l’année et toutes les années précédentes dans un bel article de presse papier. Il s’intéresse à tous ces beaux projets que l’agence invente,...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'Engasser & associés

Encore une année à 100 à l’heure pour l’agence Engasser & associés !  2018 aura été intense, rythmée par une douzaine de concours, de belles réussites, un certain nombre de...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Vous Etes Ici

2018 est une année constructive préparant 2019 : Les premières livraisons commencent. Les écoliers du groupe scolaire Renaudel à Montrouge ont fait leur rentrée 2018-2019 dans un nouveau cadre. La...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Valode & Pistre

Valode & Pistre a pour vocation d’intervenir dans tous les domaines de l’architecture, de l’aménagement urbain et de l’architecture d’intérieur. L’année 2018 confirme la...[Lire la suite]