Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Présentation | A Amiens, l'agence Chartier-Corbasson poursuit la voie du paysage (02-11-2011)

Pour l’extension de l’hôtel particulier abritant la CRCI de Picardie, dont la livraison est prévue fin 2011, les architectes Karine Chartier et Thomas Corbasson ont choisi, plutôt que de s’inspirer du bâtiment Art Déco, de 'prolonger' le site, un jardin comprenant un mur végétal creusé d’une cascade. Pas d’architecture iconique pour autant. Plutôt un bâtiment bien inspiré.

Bâtiments Publics | Amiens | Chartier-Corbasson

A Amiens, l’hôtel Bouctot-Vagniez est un édifice remarquable, témoin architectural de l’art nouveau des années 1900. Il s’agit de concevoir l’extension de cet hôtel particulier qui abrite la Chambre Régionale de Commerce et d’Industrie (CRCI) de Picardie.

Le terrain affecté à cette extension est situé a proximité immédiate de l’hôtel, entre le jardin de celui-ci et le mail Albert 1er au sud. Il s’agit de concevoir un édifice dont la façade principale donne sur le jardin au nord, qui fonctionne en synergie avec le bâtiment actuel. Le bâtiment fonctionne en deux parties : un édifice public regroupant auditorium, salle de réception et des bureaux.

Tous les éléments de programme adéquats (réunions, espaces publics) sont condensés en un socle végétal qui assure la liaison du projet avec l’existant, le jardin. Sur ce socle viennent se positionner les volumes construits des bureaux, les plus compacts possible, le plus en retrait possible par rapport à l’édifice existant. Il s’agit de redonner à l’hôtel un territoire à sa mesure.

Les bureaux sont divisés en deux volumes : un bloc concentre tous les espaces de service : sanitaires, copieurs, vestiaires, circulations. L’escalier du bloc de services est positionné a la proue de celui-ci, exploitant la vue immédiate sur l’hôtel.

Le bloc principal accueille les plateaux de bureaux traversants entre mail et jardin.

Une faille toute hauteur sépare ces deux volumes, faisant entrer la lumière et l’air au coeur du construit. Orientée sur la tour sud de l’hôtel Bouctot-Vagniez, cette faille est traversée par des passerelles vitrées menant des bureaux aux espaces de services. La vue depuis le Mail est rendue possible vers l’hôtel, liant ainsi les deux édifices, l’existant et l’extension, en un seul projet.

A travers les passerelles, un jeu de sérigraphies permet de brouiller certaines vues, d’en ménager d’autres afin de procurer intimité et éclairage, selon les usages.

02(@ChartierCorbassonArchitectes)_B.jpgLe bloc de bureaux est protégé au sud, sur rue, par une double-peau, une résille métallique dont le motif est inspiré des façades de briques multicolores qui composent le mail Albert 1er.

Cette double peau permet la ventilation et fait office de brise-soleil, procurant également intimité aux bureaux. L’apparence de la résille, composée d’une multitude de panneaux, varie selon la programmation intérieure, avec des degrés de transparence variables.

Côté jardin, le projet se lit comme une continuité du paysage existant, comme une déformation du mur d’enceinte sur lequel il se cale, intégralement planté. Sa morphologie permet d’intégrer la cascade existante. Ce paysage artificiel est percé d’une multitude de baies de formes variables dont les orientations varient selon les vues et les usages.

L’ouverture du hall sur le jardin est maximale, le sol au rez-de-chaussée se soulève pour accueillir une grande baie panoramique. A l’intérieur, l’espace s’assimile à une grotte, le béton se déforme pour suivre la morphologie du paysage extérieur. L’espace est fluide, lumineux. Les services se concentrent autour d’un grand espace central, modulable, regroupant hall d’accueil et salle de réception.

Karine Chartier et Thomas Corbasson

03(@ChartierCorbassonArchitectes)_B.jpg

Fiche technique

Programme : immeuble de bureaux, salles de réunion, salles de réception, auditorium de 189 places, aménagement paysager
Architectes : Chartier-Corbasson
Client : CRCI de Picardie
Lieu: Amiens
Consultants : Betom BET structure, fluides et économie de la construction, Cap terre, BET HQE, JP Lamoureux, acousticien, Ducks BET Scénique
Structure végétale : Robert Jan van Santen
Chantier en cours, concours gagné en 2007
Livraison : fin 2011
Surface : 1.800m²
Budget : 4.338.0000€ HT

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de GUINEE*POTIN ARCHITECTES

Des concours s’échelonnant toutes les mois, 8 de perdus à l'exception de deux : l’école publique de St Pabu dans le Finistère, et notre premier projet francilien, avec Palast et Echelle Office, pour 90...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Chaix & Morel et Associés

L’année 2018 fut riche en livraisons de bâtiments et en émotions ! Voir sortir de terre des projets emblématiques comme la tour SKY 56, le Village de Roland-Garros ou l’immeuble Lände 3 à Vienne est...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de Corinne Vezzoni et associés

L’année de l’agence Corinne Vezzoni et associés a été marquée par plusieurs événements, avec notamment la nomination de Corinne Vezzoni au Grand Prix national d’architecture....[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de MDR

L’année 2018 est déjà écoulée et MDR ne l’a pas vue passer tant les projets furent encore prenants : variés et complexes compte tenu d’une conjoncture tendue par la rareté du...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'Atelier du Pont

En 2018, Atelier du Pont a gagné des concours et suivi de nombreux chantiers, à Paris, à Tours mais aussi à Londres ou à Minorque. L’agence a voyagé. A Mayotte pour un concours et aux Pays-Bas, avec...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Bernard Desmoulin

Mes amis Pline, Cicéron, Tacite, César, Horace, Virgile, Aristote, Xénophon et Homère se joignent à moi pour souhaiter au Courrier de l’Architecte une digne année 2019. Bernard Desmoulin[Lire la suite]