Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Entretien | Bernard Buhler à Bègles ou la beauté sur fond de révolte (06-07-2011)

«Mon axe de travail : faire pour les autres ce que l’on ferait pour soi», revendique Bernard Buhler. La réalisation de 44 logements aux Terres Neuves à Bègles (Gironde) a été l’occasion de poursuivre un idéal et une pratique essentiellement tournés vers l’habitat social. «Il s’agit simplement de construire quelque chose de beau», dit-il.

Logement collectif | | Bernard Buhler

Quel est votre parcours professionnel ?

J’ai eu mon diplôme sur références professionnelles. Je n’ai pas fait d’école d’architecture. Mais aujourd’hui tout le monde est un peu architecte, dans le sens où nous avons tous un avis sur l’architecture. Ce qui fait ensuite un véritable architecte, c’est le résultat de son travail, ce sont des connaissances mises bout à bout et la réussite d’un projet qui fait la différence.

Comment vous définiriez-vous en tant qu’architecte ?

Je me définirais comme un architecte engagé. 95% de mon travail est la construction de logements sociaux. C’est un véritable choix de ma part. Je ne me vois pas construire un hôpital ou un aéroport. Faire du logement social est un combat qui remplit mon quotidien et me comble ; je n’ai ni le besoin ni l’envie de faire autre chose. Je suis animé par une certaine révolte qui fait de moi un architecte motivé.

Quelles sont vos priorités dans votre métier ?

Mon axe de travail : faire pour les autres ce que l’on ferait pour soi. Les habitants doivent être fiers de leur habitation qui doit être un lieu où l’on aime vivre, dans lequel on s’épanouit, où l’on peut recevoir du monde.

Qu’est-ce qui vous a plu dans le projet béglais ?

J’ai été séduit par la considération que les porteurs du projet ont envers les habitants. Une considération en adéquation avec la personnalité du maire, sa sincérité, son charisme. Je suis très sensible aux personnes qui donnent de la valeur aux autres et c’est le cas de ceux qui portent le projet de l’ORU à Bègles.

02(@DR).jpgAvez-vous rencontré des difficultés sur ce projet ?

Pas particulièrement, le budget difficile à tenir quelquefois ! ...

Comment travailler sur un territoire, comme l’ancien ECMM*, aujourd’hui Terres Neuves, très ancré dans le paysage urbain et l’histoire de la ville ?

Il n’y a pas de territoire précis pour faire du logement social. Ce qu’il faut, c’est faire du logement social qui ne ressemble pas à du logement social tel que nous l’imaginons. Il s’agit simplement de construire quelque chose de beau.

Comment l’architecture peut-elle venir 'au secours' du logement social ?

En fabriquant un monde meilleur. En imposant la beauté au quotidien. Ce peut être une grande baie vitrée qui apporte du soleil dans une pièce ou une terrasse protégée. Comme n’importe quel habitat, le logement social doit apporter de la sérénité, du bonheur et de l’apaisement. Si l’on est bien chez soi, on ne sera pas tenter d’aller dans la rue faire des bêtises.

Les habitants suivent le projet depuis le démarrage et ont participé activement à la concertation ; que pensez-vous de cet intérêt pour l’urbanisme et l’architecture ?

J’ai rencontré les habitants d’Yves Farge avant et après la construction des logements aux Terres Neuves. J’ai été agréablement surpris de voir que les gens étaient concernés et qu’ils comprenaient que ma démarche d’architecte était sincère, que le projet que je leur proposais avait du sens.

Que pensez-vous de l’évolution urbaine de Bègles et des choix 'exigeants' en termes d’architecture et d’urbanisme?

On sent qu’il y a une véritable motivation à faire évoluer la ville pour le bien-être des habitants. Les élus sont ouverts à tous, font preuve d’une grande capacité d’écoute. Quand je viens à Bègles, j’ai envie de parler d’autre chose que d’architecture, de refaire un peu le monde. Un signe que je me sens bien ici...

DP

* Etablissement Central de Matériel Militaire

Réactions

stephy | habitante terre neuve | gironde | 28-02-2012 à 15:41:00

Cher Monsieur BUHLEr,
Je suis locataire des habitation dont vous avait fait l'architecture a bègles ,Terrasse agreable quand les beaux jour arrive, interieure des logement en duplex symphatique mes quelque souci a l'etage superieure qui ne corresponde pas aux norme l'egale qui c'est comfirmée par la visite de la DDASS. Je pense que certaine clause que vous avait conclu avec le bailleur de c'est logement (SAEMCIB) vont devoir etre modifier.

Cordialement

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de Mikan

Une année commencée avec quelques concours perdus, terminée par un concours gagné le 20 décembre. Entre les deux quelques projets chez nous au Japon, aux Philippines, une exposition en Australie et un jardin avec...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de Martin Duplantier Architectes

Des idées, des envies. De ville, de pièce. Une association, un renouveau. Un livre, une histoire. Des mots, des formes. Dessus, dessous. Loser, winner. [Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Valode & Pistre

Valode & Pistre a pour vocation d’intervenir dans tous les domaines de l’architecture, de l’aménagement urbain et de l’architecture d’intérieur. L’année 2018 confirme la...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de OUALALOU + CHOI

2018. Un point tournant dans la trajectoire de l’agence OUALALOU + CHOI avec l’arrivée et avancement de plusieurs beaux projets en France, à vous dévoiler prochainement. Pourtant nos aventures architecturales et...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de 2/3/4/

La tour des Jardins de l’Arche est lauréate au BIM d’Argent 2018 dans la catégorie des projets supérieurs à 40 000 m² en neuf. 2/3/4/ urbanisme et paysage : lauréats de la mission de...[Lire la suite]