Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

L'émail architectural, plus qu'un habillage de façade

Associé à l’acier, l’émail a toutes les qualités pour être intégré dans la conception de bâtiments actuels et futurs, dans tous les secteurs : constructions résidentielles, industrielles et commerciales. Mais aussi pour un musée, comme l’ont démontré les architectes Jacques Blanc-Potard (cabinet ARPRAU, Lyon) et Jean-Marc Duboin (Saint-Claude, 39) au Musée du jouet de Moirans-en-Montagne (39) avec l’artiste Françoise Pétrovitch.

Infomercial

C’est à eux en effet que fut confié le projet de donner un nouvel écrin à l’une des plus belles collections de jeux et jouets en Europe afin d’offrir au public la qualité d’accueil d’un musée moderne et respecter l’identité du bâtiment d’origine signé de l’architecte Guy Bonnivard.

«L’émail architectural est un habillage de façade qui permet de donner à un bâtiment une force d’expression extraordinaire, notamment grâce à la mise en oeuvre de décors», explique Claude Girod, qui dirige la société Signaux Girod, prenant pour exemple le lycée Victor Hugo à Besançon dont une surface de 49m² a été décorée du portrait de l’écrivain.

02(@Signaux Girod)_B.jpgAutre exemple : une réalisation en émail - reproduction d’une carte IGN de la France (d’Ouest en Est) sur une longueur de 85 mètres (sérigraphie en bi-chromie) - peut également être admirée sur la façade de l’usine de Bellefontaine, à Morez, dans le Jura. Ou encore une oeuvre d’art, telle la fresque émaillée en hommage à Louis Pasteur réalisée par Jean-Bernard Butin en collaboration avec Michel Coignoux en 1998 à découvrir sur l’aire du Jura de l’A39 ou encore la rénovation du cadran d’horloge du donjon de Cairanne en 2008, fresque émaillée de J. Charcot à l’école Charcot à El Jadida au Maroc, réalisée par Michel Coignoux avec les enfants de l’école.

De fait, l’usage de l’émail dépend uniquement de la créativité du concepteur, qui peut compter sur un matériau qui associe des qualités de résistance inégalées à un potentiel créatif infini. Ainsi le trouve-t-on aussi bien sur les folies de Bernard Tschumi à La Villette, qui n’ont pas pris une ride, que sur un site industriel en Italie où 244 panneaux en acier émaillé ont été utilisés pour le revêtement de façade avec d’excellents résultats en ce qui concerne la facilité de montage et la qualité architecturale.

03(@APEV)_S.jpgL’émail est un matériau par ailleurs particulièrement résistant aux intempéries, ce dont témoignent les 21.000 panneaux de 3.000 tailles différentes qui recouvrent la mosquée Shah Alam en Malaisie. Malgré les pluies diluviennes, un taux d’humidité élevé et des expositions prolongées au soleil, l’émail de la mosquée ne nécessite aucun entretien.

Légers et résistants aux agressions physiques et atmosphériques, les panneaux en émail peuvent être fournis prêts à être posés pour une mise en oeuvre immédiate. Chaque surface peut être revêtue de panneaux émaillés ; les possibilités d’utilisation sont nombreuses : par le choix des couleurs plus ou moins brillantes, par la variété des effets, finitions spéciales, formes et dimensions.

L’utilisation savante et créative de panneaux émaillés peut renforcer, grâce aux couleurs et au graphisme, l’identité d’un lieu.

Grâce à sa résistance à l’usure, aux agressions chimiques et atmosphériques, au feu, l’acier émaillé est particulièrement adapté pour être utilisé pour la conception de mobilier urbain, dans les aéroports, les métros, les bâtiments publics.

04(@APEV)_S.jpgA propos de l’APEV

L’Association Pour l’étude de l’Email Vitrifié (APEV), créée en 1970, réunit les professionnels de la filière émail pour développer la connaissance du matériau et favoriser sa promotion. Le regroupement des adhérents sous l’égide APEV ouvre des possibilités d’échange entre industriels.

L’APEV propose, aux étudiants en école d’architecture notamment, des séminaires pour présenter les performances des métaux émaillés et leurs applications.

05(@FrancoisePetrovitch).jpgEn savoir plus :

APEV
Rémy Caisse | 28 avenue Pierre Sémard | 18100 Vierzon
T. 33.(0)3.25.07.33.06
remy.caisse[at]ferro.com
www.matiere-email.com

Portrait |Les mégalo-structures de Jon Jerde, un hommage

Il n'est pas dans l'habitude du Courrier de l'Architecte de tenir un carnet et de publier les nécrologies convenues en ces tristes occasions. L'exception fait toutefois la règle. Jon Jerde est décédé le 9...[Lire la suite]




Portrait |Emmanuelle Colboc, comme une feuille délicate sous un rocher

Apposer quelques mots sur l’acte de bâtir. L’ambition est née d’un constat simple ; «Nous parlons d’architecture de façon trop compliquée, ce qui, de fait, l’éloigne du...[Lire la suite]


Portrait |Bartolo Villemard, les pilotes de la métamorphose

L’image, l’objet, la forme, le contexte… autant de tartes à la crème ! Eric Bartolo et Jérôme Villemard en sont pleinement conscients. Toutefois, le duo se refuse de participer au jeu des mots...[Lire la suite]

Portrait |Fernando Higueras, un brutaliste en l'île

A l’heure où l’architecture peut se limiter à quelques effets de façade – peut-être le seul espace de liberté d’une profession – les regards se tournent, nostalgiques, vers le...[Lire la suite]

Portrait |Rifat Chadirji, architecte en noir et blanc

Bagdad, aussi inconnue que méconnue. Des années de conflits armés ont détourné architectes, historiens et photographes d'une capitale moderne dont Rifat Chadirji en fut l'un des plus éminents acteurs....[Lire la suite]

Portrait |Pierre-Alain Dupraz, architecte-topographe

«Pour mes pairs, je serais romand de tendance française», sourit Pierre-Alain Dupraz. De l'autre côté de la frontière, en France, il est, tout simplement, un architecte «suisse». De fait, il...[Lire la suite]