Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Une réhabilitation thermique exemplaire signée Felletin Architecture et Alucobond®

Lors de la construction de la tour dite 'Les jeunes mariés' à Noisiel (77) en 1972, les 121 logements étaient à l’origine meublés et destinés à de jeunes couples venus de province. Lieu de résidence temporaire, la tour des jeunes mariés devait être un tremplin vers un habitat plus adapté à une vie familiale. Mais, vieillissante et énergivore, la tour se devait d’être réhabilitée. Une opération menée à bien par Antoine Felletin et achevée en 2013.

Infomercial

Un bâtiment labellisé BBC et une façade entièrement habillée d'Alucobond® A2 Indiana Copper

Inscrite dans une démarche globale d’amélioration de la performance énergétique du parc de France Habitation maître d’ouvrage, la rénovation de la Tour des Jeunes Mariés représentait un bouquet de travaux optimisé pour faire de cette opération une réalisation 'pilote' en matière de rénovation énergétique, avec de fortes contraintes architecturales.

Pour couvrir les 24cm d’épaisseur de l’isolant en laine de verre il fallait recourir à un matériau nécessairement Mo (ignifuge) compte tenu du classement du bâtiment en 4e famille et des contraintes de C+D.

03(@Com2M-Alucobond)_B.jpg«C’est la conjonction de trois paramètres (isolant thermique, ignifuge et esthétisme) qui nous ont conduit à choisir l’Alucobond® pour habiller la façade de la tour : tout d’abord, sa capacité à se cintrer à la mesure de l’existant puis son classement au feu en Mo ont fait toute la différence. De fait, il vient parfaitement épouser les courbes formées comme des vagues qui composent l’ensemble de la façade. Avec sa grande souplesse et son extrême rigidité, l’Alucobond® s’est vite révélé être le matériau optimal pour répondre à ces trois fortes contraintes», explique Antoine Felletin.

La gamme métallique de 3A Composites propose des variations légèrement irisées vraiment originales. Et c’est sur la teinte 'Indiana Copper' que s’est porté le choix de l’homme de l’art.

«La brillance du matériau Alucobond magnifie l’immeuble en jouant avec la lumière et les reflets. Le calepinage soigné du bardage participe à l’écriture architecturale de l’ensemble, les lignes horizontales soulignant ainsi l’enchainement des différents rayons de courbure. L’immeuble redevient au fil des jours un repère urbain à l’échelle de la ville», souligne l’architecte.

«La solution apportée par l’Alucobond® a contribué à obtenir le label BBC. Ses atouts d’isolation couplée au remplacement des anciennes fenêtres PVC par des menuiseries en aluminium gris anthracite avec doubles vitrages font de cet ensemble de logements un bâtiment peu énergivore», précise pour sa part le maître d’ouvrage.

02(@Com2M-Alucobond)_S.jpgA propos d’Alucobond®

Alucobond® est leader mondial en matière de panneaux composites aluminium. Depuis son introduction sur le marché en 1969, on utilise les panneaux essentiellement dans l’architecture et le Corporate Identity Programme, en particulier dans l’habillage de façades, le revêtement mural ou les toitures.

Les panneaux se caractérisent par une grande planéité et rigidité, un poids minimal, une parfaite aptitude au façonnage, une résistance aux intempéries ainsi que par un usinage facile ; ils sont disponibles dans une large gamme de couleurs et dans les modèles les plus divers et sont également livrables en grands formats, avec noyaux difficilement inflammables et noyaux ininflammables. Au cours de 40 dernières années, plus de 130 millions de mètres carrés de panneaux ont été utilisés dans des projets architecturaux au niveau mondial.

En savoir plus :

Contact pour la France :
Alexandra Nanette | Responsable de la Communication
+33.(0)1.56.86.28.10 
alexandra.nanette[at]3AComposites.com

3A Composites GmbH
Architecture Europe / CAS | Alusingenplatz 1 | 78224 Singen | Germany
www.alucobond.com

Portrait |André Ravéreau par le détail

La disparition d'André Ravéreau le 12 octobre dernier ne signifie pas pour autant la dissolution de son enseignement. L'hommage invite aujourd'hui à la relecture immédiate de son œuvre ; l'exercice pertinent...[Lire la suite]




Portrait |Il était l'architecte le plus dangereux du monde

L'appréciation n'est pas celle du Courrier de l'Architecte… mais du FBI. Sous la plume de son premier directeur, J. Edgar Hoover, elle cible un américain : Gregory Ain (1908-1988). Ses fréquentations teintées...[Lire la suite]


Portrait |Les mégalo-structures de Jon Jerde, un hommage

Il n'est pas dans l'habitude du Courrier de l'Architecte de tenir un carnet et de publier les nécrologies convenues en ces tristes occasions. L'exception fait toutefois la règle. Jon Jerde est décédé le 9...[Lire la suite]

Portrait |Les mégalo-structures de Jon Jerde, un hommage

Il n'est pas dans l'habitude du Courrier de l'Architecte de tenir un carnet et de publier les nécrologies convenues en ces tristes occasions. L'exception fait toutefois la règle. Jon Jerde est décédé le 9...[Lire la suite]

Portrait |Bartolo Villemard, les pilotes de la métamorphose

L’image, l’objet, la forme, le contexte… autant de tartes à la crème ! Eric Bartolo et Jérôme Villemard en sont pleinement conscients. Toutefois, le duo se refuse de participer au jeu des mots...[Lire la suite]

Portrait |Pierre-Alain Dupraz, architecte-topographe

«Pour mes pairs, je serais romand de tendance française», sourit Pierre-Alain Dupraz. De l'autre côté de la frontière, en France, il est, tout simplement, un architecte «suisse». De fait, il...[Lire la suite]