Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Bois et Pierres et Marbres de Wallonie : une association classique et surprenante

Dans cette habitation privée de Malmedy, signée Crahay Jamaigne Architectes, la pierre s’accommode avec inspiration de la présence du bois. Ici, le grès schisteux, extrait à peu de distance de la maison, matériau par excellence d’une région au caractère trempé, ancre l’habitation dans son terroir. Le bois, lui, l’ouvre sur le paysage.

Infomercial

Sans dessus dessous

Comme de nombreuses constructions traditionnelles, le socle de pierre maçonné accroche la maison au sol. Ici, une légère déclivité annonce le vallon profond vers lequel se posent tous les regards. Ce mur, aux nuances rousses et légèrement violacées, protège la maison et sert de mur porteur pour la structure en bois posée sur cette assise solide. Il se répète dans un muret d’entrée qui s’abrite sous les frondaisons d’un bosquet écran.

L’horizontalité de ce volume en deux épaisseurs l’ouvre, comme un observatoire, sur les deux faces d’un paysage. Elle l’insère au mieux dans une nature aux formes arrondies, douce et précieuse.

02(@Crahay-Jamaigne)_B.jpgLa pierre

Originaire de l’Ardenne, le grès schisteux est un assemblage de silice, de minéraux argileux, ferrugineux et alumineux, ce qui explique ses coloris chatoyants, ses reflets parfois très mats, souvent brillants, d’une grande diversité de coloris et de nuances suivant les sites d’extraction.

Diverses appellations lui sont données rappelant leur origine géographique : grès de la Warche, pierre de Paliseul, grès de Mouzaive, pierre de Ranhissart. Brut, clivé, parfois scié, le grès schisteux se présente sous la forme d’éléments bruts, moellons ou dalles. Ces dernières ne font jamais moins de 3cm d’épaisseur.

La technique

La pierre est maçonnée de manière traditionnelle. Elle constitue une première enveloppe posée devant un mur de blocs de terre cuite.

03(@Crahay-Jamaigne)_S.jpgL’association Pierres et Marbres de Wallonie

Créée en 1990, elle regroupe une trentaine de carrières wallonnes et a pour objectif principal la coordination globale d’actions pour la promotion des roches ornementales aussi bien en Belgique qu’à l’étranger.

L’association fournit des renseignements sur la pierre et ses applications auprès du grand public, des architectes, des entrepreneurs et des autorités publiques. Elle dispense donc une information de qualité sur l’ensemble de ses membres et son intervention est fréquemment requise pour des questions d’identification ou de choix de pierres dans le cadre de chantier de restauration ou de projets de construction.

En savoir plus :

Pierres et Marbres de Wallonie asbl
11 rue des Pieds d'Alouette | 5100 Nannine | Belgique
T. +32 81.22.76.64
info[at]pierresetmarbres.be
www.pierresetmarbres.be

Portrait |Poy Gum Lee, des gratte-pagodes de New York à Shanghai

Tuiles vernissées sur gratte-ciel Art déco… un bien étrange syncrétisme visible, entre autres, à Shanghai. Mais quelle ville n’a pas eu la tentation d’adopter la modernité et de la...[Lire la suite]




Portrait |Samuel Delmas, archi-sensible

Crèches, unités psychiatriques, centres de formation… En somme, des programmes de la banalité. Samuel Delmas transmue ce quotidien en espaces de qualité. Son art est, de fait, précis. Il repose sur «le...[Lire la suite]


Portrait |Jorge Ayala, un architecte sans architecture ?

Jorge Ayala poursuit son activité loin des chantiers, loin même des plans d’exécution. L’horizon du professionnel s’est élargi et l’imaginaire peut aisément s’émanciper des...[Lire la suite]

Portrait |Bruno Rollet, des nouvelles du front ?

Les conditions difficiles d’exercice du métier d’architecte ou encore la réduction des prérogatives d’une profession amènent de nouvelles pratiques. Dans ce contexte, l’angle d’attaque social...[Lire la suite]

Portrait |André Ravéreau par le détail

La disparition d'André Ravéreau le 12 octobre dernier ne signifie pas pour autant la dissolution de son enseignement. L'hommage invite aujourd'hui à la relecture immédiate de son œuvre ; l'exercice pertinent...[Lire la suite]

Portrait |Poy Gum Lee, des gratte-pagodes de New York à Shanghai

Tuiles vernissées sur gratte-ciel Art déco… un bien étrange syncrétisme visible, entre autres, à Shanghai. Mais quelle ville n’a pas eu la tentation d’adopter la modernité et de la...[Lire la suite]