Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

'Emboîtez, c'est joué ! Des savoir-faire revisités', à Fougerolles

06/0718/09

Dans le cadre de l’expérimentation culturelle sur le Patrimoine Culturel Immatériel, le Parc naturel régional des Ballons des Vosges et la commune de Fougerolles présentent l’exposition finale du concours d'idées 'Emboîtez c’est joué ! Revisitez des savoir-faire', jusqu'au 18 septembre 2011 à l'écomusée du Pays de la cerise de Fougerolles.

Cette exposition sera l’occasion de découvrir les 15 projets qui ont concouru, dont les 3 prototypes lauréats destinés à imaginer de nouvelles applications contemporaines aux savoir-faire traditionnels des chalots.

02(@DR)_S.jpgRelevant de l’architecture, des arts plastiques ou du design, ces créations démontables et transportables utilisent des ressources naturelles locales, des techniques d’assemblage du bois sans clou, ni vis, ni colle et la manière particulière de fabriquer un toit en lave de grès.

Depuis juillet 2008, le Parc naturel régional des Ballons des Vosges propose aux habitants de participer à une nouvelle aventure sur le Patrimoine Culturel Immatériel (PCI). Cette action applique la Convention Unesco 2003 qui élargit la notion de patrimoine aux rites, coutumes, chants, danses et savoir-faire traditionnels et insiste sur l’implication des habitants dans l’identification et la valorisation de leur patrimoine.

2009 - La sélection

Dans le Pays des Vosges saônoises, un jury-citoyen composé d’habitants a sélectionné les savoir-faire des artisans de l’association Pays du chalot. Le chalot est une dépendance des fermes situées à la limite des Vosges Méridionales et des Vosges Saônoises. Cette annexe était utilisée comme grenier pour la conservation du grain et des trésors de famille. Cette construction démontable est réalisée en bois et recouverte de lave de grès.

2010 - Un concours d’idées

Le Parc lance le concours 'Emboîtez, c’est joué ! Revisitez des savoir-faire'. Son objectif : imaginer de nouvelles applications contemporaines aux savoir-faire traditionnels des chalots. Démontables et transportables, les créations doivent relever de l’architecture, des arts plastiques ou du design. Elles utiliseront des ressources naturelles locales, des techniques d’assemblage du bois sans clou, ni vis, ni colle et la manière particulière de fabriquer un toit en lave de grès.

Quinze équipes (architecte, artisan, artiste, designer, ingénieur) se lancent dans l’aventure.

Début 2011 - sélection des 3 lauréats

  • > 'Espace Personnel Evolutif' par Pierre Freslier, architecte et Lucie Freslier, étudiante en design Melisey (70) ;
  • > 'Pic Box' par Laura Anstett, Julie Cerati et Laura Fleig, étudiantes en design de Strasbourg (67), encadrées par leur professeur Maurizio Pagotto, architecte ;
  • > 'Zigzag' par Jérôme Piquand, Cédric Jacquillard, architectes et Sébastien Rauch, artisan ébéniste Nancy (54).

Découverte des projets

  • > Construction en public des 3 prototypes lauréats, les 21 et 22 mai 2011 à l’ancienne filature de Ronchamp (70), dans le cadre du festival de création contemporaine 'Défense de nettoyer en marche' ;
  • > Exposition de l'ensemble des projets, depuis le 18 juin 2011 et jusqu'au 18 septembre 2011 à l'écomusée du pays de la cerise de Fougerolles (70).

Ecomusée du pays de la cerise
Le Petit-Fahys | 70220 Fougerolles
T. 03.84.49.52.50

www.musees-des-techniques.org/Les_musees/ecomusee_pays_cerise-AAAB.html?langue=FRA&idArticle=actu
Ouverture : du lundi au samedi, de 11h00 à 19h00 ; le dimanche, de 14h00 à 19h00

Portrait |L'architecture en Barani-rama

Pour capter une architecture vécue, mais aussi des paysages habités, Christian Barani part «à la dérive». Sa relation avec l'art de bâtir est toutefois récente. Son frère, Marc Barani,...[Lire la suite]




Portrait |Emmanuelle Colboc, comme une feuille délicate sous un rocher

Apposer quelques mots sur l’acte de bâtir. L’ambition est née d’un constat simple ; «Nous parlons d’architecture de façon trop compliquée, ce qui, de fait, l’éloigne du...[Lire la suite]


Portrait |Ludwig Leo, le techno-pop berlinois

L’AA School rend hommage à Ludwig Leo, figure discrète de la scène architecturale allemande disparue en 2013. L’exposition, qui fait escale à Londres du 5 mai au 6 juin 2015, a d’ores et...[Lire la suite]