tos

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Concours international d'architecture de la Fondation Jacques Rougerie

19/1119/11

Les trois prix de la Fondation Jacques Rougerie - Institut de France ont pour objectif d’offrir aux architectes, designers, ingénieurs, artistes et urbanistes une occasion unique de proposer des projets novateurs et audacieux. Remise des dossiers : 19 novembre 2017.

Le concours international est divisé en trois catégories, chacune possédant une sous-catégorie :

> Innovation et Architecture pour la Mer - Louis Vicat
> Grand Prix - 7 500 €
> Focus : Les ports du futur - 2 500 €
> Innovation et Architecture pour l’Espace
> Grand Prix 7 500 €
> Focus : Les centrales solaires spatiales - 2 500 €
> Architecture & Problématique de la Montée du Niveau des Océans
> Grand Prix - 7 500 €
> Focus : Le littoral africain - 2 500 € Pour le focus « le littoral africain » , le jury a une attente très forte au niveau de l’implantation du projet, raison pour laquelle il est demandé spécifiquement un chef d’équipe de nationalité africaine pour sa grande expertise du tissu social et économique de la région.

Bien qu'il s'agisse de prix séparés, il est tout a fait possible pour un même candidat de remporter le prix principal et le focus avec le même projet si ce dernier remplit tous les critères requis.

Ces projets architecturaux, fondés sur des progrès émergents et une vision prospective devront répondre aux grands enjeux actuels de l’humanité pour une plus grande responsabilité environnementale, industrielle et technique, tenir compte des préceptes du développement durable et contribuer à l’intégration de la mer et l’espace dans le développement de notre société : matériaux innovants, techniques et avancées fondamentales en termes de conception, d’élaboration, d’économie en matière d’énergie ou de ressources naturelles, de recyclabilité…

Pour plus d'informations : http://www.fondation-jacques-rougerie.com/

elzinc novembre

Portrait |DATA, de Christian Hauvette à l'OMA

Hommes des années 80. «Provinciaux», dixit Léonard Lassagne. Lui est Stéphanois, le second - Colin Reynier -, Carpentrassien. A l'orée de la trentaine, le duo a créé en 2010 son agence, DATA (pour...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Emmanuelle Colboc, comme une feuille délicate sous un rocher

Apposer quelques mots sur l’acte de bâtir. L’ambition est née d’un constat simple ; «Nous parlons d’architecture de façon trop compliquée, ce qui, de fait, l’éloigne du...[Lire la suite]


elzinc novembre

Portrait |Sud et la nouvelle condition de l'architecte

David contre Goliath. Et vice versa. L’un tient généralement le bon rôle. L’autre non. Qui plus est, en lieu d’un géant, il s’agit d’une réussite et comme toujours, en France, le...[Lire la suite]