Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

'Parfum d'apocalypse', 2014'Parfum d'apocalypse', 2014

'Villes oubliées - Fanny de La Roncière', Paris 9e

16/1208/01

Depuis le 14 novembre 2014 et jusqu'au 8 janvier 2015, la micro galerie, située Paris 9e, accueille l'exposition 'Villes oubliées', par l'artiste Fanny de La Roncière. Interprétation de l’urbanisme, de lieux effacés de la mémoire ou de la géographie, 'Villes oubliées' montre un grand nombre d’espaces urbains transformés par l’Homme. La dualité entre la nature et le pouvoir de l’Homme avec l’architecture se dessine...

Des phénomènes naturels aux catastrophes créées par les Hommes, les villes représentées sont le résultat d’une histoire forte qui a évoluée, tel un second visage après une identité détruite. Ces villes se construisent de façon insolite sur des sachets de thé utilisés ou sur des sous-bock de bières, épousant les formes aléatoires des tâches et défauts de ses supports.

Les jeux de matières, ainsi que les effets d’usure font partie intégrante des compositions et les supports utilisés rendent le travail unique.

Les tâches que fait le thé dans son sachet après avoir été infusé permettent de construire et de teinter la toile. Elles laissent imaginer la nature reprenant ses droits sur l'architecture abandonnée et baignent ce lendemain de fin du monde d'une lueur aurorale.

Il n’en ressort pas moins des âmes effacées ou en peine, révélées par des jeux de couleurs forts. Les villes de Fanny de La Roncière racontent l'histoire de ces cicatrices urbaines indélébiles.

Autant de décors surprenants, aux allures de calme après la tempête, dans lesquels l'artiste a laissé libre cours à son imagination architecturale et où le ressenti mélancolique du parfum d'apocalypse laisse place à la fascination.

02(@Fanny de La Ronciere-La micro galerie).jpg'Le mont silence', 2014A propos de...

Fanny de la Roncière est une jeune artiste profondément urbaine. Née en 1983, c’est dans son atelier parisien qu’elle créée ses oeuvres, après avoir habité plusieurs villes européennes qui ont influencé son art : Paris, Bruxelles, Barcelone, Cadix, Valence, Londres ou encore Rio de Janeiro, São Paulo sont autant de lieux qui ont servis son interprétation.

Elle a compris l’unité dans la pluralité des paysages urbains découverts. Fanny de La Roncière débutait à Bruxelles en 2009 une série d'expositions sur le thème 'Viens dans ma ville' qui s’est poursuivie à Barcelone, Madrid et Valence, Londres et enfin Paris.

L'exposition 'Villes oubliées' à la micro galerie s’inscrit dans cette itinérance. C’est un univers mixte que présente les créations de l’artiste : illustration, peinture et graphisme sur des supports inattendus (sachets de thé utilisés, sous-bocks de bière, bois) où la ligne flirte avec la forme.

Autant d'éléments de la vie quotidienne qu’elle impose avec fluidité en art ; revanche de l’utile sur l’agréable...

03(@Fanny de La Ronciere-La micro galerie)_S.jpgInformations pratiques :

La micro galerie
53 Rue de la Rochefoucauld | 75009 Paris
T. 09.81.69.97.38
info[at]lamicrogalerie[dot]com
www.lamicrogalerie.com/galerie.html

Entrée libre et gratuite
Ouverture : du mardi au samedi, de 12h00 à 20h00

Album-photos |L'année 2018 de RozO

Ce salon urbain réalisé par RozO pour Icade marque un renouveau de ces parcs d'activité en développant une autre relation au lieu de travail. RozO redessine l'ensemble des espaces extérieurs du site afin que ces...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Naud et Poux Architectes

2018, c’est trois livraisons significatives : 81 logements pour personnes âgées à Lyon, 37 logements en accession sociale à Gennevilliers et l’aménagement des espaces intérieurs du 55 Amsterdam....[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de Bruno Rollet

2018, une année innovante. Deux maisons connectées à Bezannes alliant domotique, télémédecine, et économie d’énergie : une façon nouvelle d’appréhender son lieu de...[Lire la suite]