Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Grand Prix d'Architecture 2014

31/1031/10

Chaque année depuis 1975, l'Académie des Beaux-Arts organise le Grand Prix d'Architecture, ouvert à tous les jeunes architectes n’ayant pas dépassé l’âge de 35 ans au 1er janvier 2014. Entièrement organisé par l'Académie, il comporte deux épreuves dont la première est à remettre lors de l'inscription, au plus tard le 31 octobre 2014.

Eligibilité

Le concours du Grand Prix d'Architecture de l'Académie des Beaux-Arts est ouvert aux jeunes architectes n'ayant pas dépassé l’âge de 35 ans au 1er janvier 2014 (soit nés après le 31 décembre 1978).

Les candidats doivent être architectes et posséder un diplôme d’architecte, délivré en 2012 ou 2013 exclusivement, par l’une des 20 écoles nationales d'architecture française. Seuls sont recevables les diplômes ayant obtenu une mention bien ou très bien.

Le concours est individuel et anonyme pour la première épreuve.

Inscriptions

Pour être inscrits, les candidats doivent envoyer, en recommandé avec accusé de réception au Secrétariat de l'Académie des Beaux-Arts, avant le vendredi 31 octobre 2014 inclus, délai de rigueur (avant minuit, le cachet de la poste faisant foi) :

  • > Le bulletin d'inscription lisiblement et dûment rempli (ce bulletin sera obtenu sur demande ; il est également disponible sur le site Internet de l’Académie des Beaux-Arts, page 'actualités') ;
  • > La photocopie de la carte nationale d’identité ou du passeport indiquant la nationalité du candidat ;
  • > La photocopie du diplôme d'architecte français du candidat.

Pour être admis à concourir, tout candidat doit obligatoirement remplir l’ensemble de ces conditions.

Chaque candidat doit envoyer au secrétariat de l’Académie :

  • > Le bulletin d’inscription dûment rempli, avec les justificatifs demandés ;
  • > Le dossier de l’épreuve n°1.

Tout dossier incomplet sera refusé

Epreuves

Dans le but de faire évoluer le contenu du Grand Prix d’Architecture, il n’est plus demandé aux candidats de présenter un projet spécifique établi à partir d’un programme fixé par la section d’architecture mais de présenter exclusivement leur projet de diplôme.

Seuls les diplômes obtenus en 2012 et 2013 (avec mention bien ou très bien) délivrés par l’une des 20 écoles françaises pourront être présentés par leurs auteurs, sans limitation de nationalité si les candidats s’expriment en français de manière écrite et orale.

Le concours comporte deux épreuves :

1. Pour le rendu de la première épreuve, les candidats devront soumettre un dossier réduit composé d’un texte de trois pages (recto, au format A4) au plus indiquant comment et pourquoi ils ont choisi le programme de leur diplôme, ce que leur a apporté ce travail, éventuellement en quoi il vient conclure leur période d’études et/ou préparer une période de création libre et personnelle.

Ce texte sera complété de quelques documents graphiques à échelle réduite (cinq pages au format A3 recto au plus) résumant clairement le résultat de leur travail.

L’ensemble du dossier de la première épreuve devra obligatoirement être adressé par la poste au secrétariat de l'Académie des Beaux-Arts, en recommandé avec accusé de réception, avec le bulletin d’inscription et les justificatifs demandés avant le vendredi 31 octobre 2014, délai de rigueur (avant minuit, le cachet de la poste faisant foi).

Tout dossier incomplet sera refusé et par conséquent non traité par le jury.

Les candidats dont les dossiers auront été retenus, au nombre maximum de 20, seront admis à prendre part à la seconde épreuve.

Les dossiers sélectionnés seront conservés par le secrétariat. Tous les autres dossiers non sélectionnés pour la seconde épreuve seront détruits, dans un délai d’un mois, sauf si leurs auteurs demandent au secrétariat de leur retourner. Cette demande sera prise en compte à la condition expresse que les candidats inscrits aient joint à leur envoi une enveloppe affranchie au tarif recommandé avec accusé de réception, portant leur nom et coordonnées postales.

2. Les candidats retenus pour participer à la seconde épreuve auront alors huit jours ouvrables pour poser les questions qui leur paraîtront utiles. L’ensemble des questions posées et des réponses données sera transmis, dans un délai de huit jours, à tous les candidats finalistes.

Le programme de cette seconde épreuve consistera en une présentation plus complète de leur diplôme qui sera constituée d’un rapport écrit complet mais surtout d’éléments graphiques plus nombreux et explicites qui pourraient être soient ceux établis pour l’exposé de leur diplôme soient des documents nouveaux complétant le dossier d’origine.

Cette seconde épreuve se déroulera en deux temps :

  • > Remise le lundi 22 décembre 2014 d’un dossier et d'un DVD ;
  • > Auditions des candidats retenus le jeudi 8 janvier 2015.

Le dossier que les candidats auront à remettre au secrétariat de l’Académie le lundi 22 décembre 2014 comprendra un rapport écrit complet (sur papier format A3, d’une quinzaine de pages recto maximum) ainsi qu’un DVD contenant l’ensemble des pièces graphiques.

Parmi les pièces graphiques, les candidats devront indiquer celles qui, au nombre maximum de 6, feront l’objet d’un tirage, au format A1, et d’un accrochage sur cimaises dans une présentation 'paysage'. Le tirage de ces planches sera assumé par l’Académie. Leur accrochage sur les cimaises sera effectué en présence de chaque concurrent.

Par ailleurs, en complément de ces premiers documents, les candidats fourniront une clé USB contenant un Powerpoint de 15 à 20 images regroupant la synthèse de leur diplôme.

L’attention des concurrents est attirée sur le fait que l’expression graphique des planches A1 doit permettre la publication dans la presse généraliste.

Tout projet non déposé ou incomplet ce jour-là sera refusé.

Un délai de huit jours francs, à compter de la notification de participation à la seconde épreuve, est accordé aux candidats admis à participer à cette épreuve pour se désister. Passé ce délai, tout candidat retenu devra rendre l'épreuve définitive, sous peine d'être exclu de la participation au concours les années suivantes.

Il est précisé que les candidats retenus à cette épreuve seront auditionnés, salle Comtesse de Caen, 27, quai de Conti, Paris 6e, par les membres du jury le jeudi 8 janvier 2015, de 9h30 à 13h00 et de 14h00 à 18h00.

Anonymat

Lors de l’envoi de la première épreuve, chaque candidat inscrira son nom et prénom au dos de son dossier ; le secrétariat veillera, avant le jugement, à ce qu’aucun de ces renseignements ne soit visible. Tout dossier déposé ou envoyé par la poste par le concurrent inscrit portera un numéro.

Lors de la seconde épreuve du jeudi 8 janvier 2015, l’anonymat étant levé, les membres du jury demanderont aux concurrents de venir présenter oralement leur dossier (en langue française). Dans un souci d’équité, les membres du jury s'engagent à ne recevoir ou aider aucun candidat. Les candidats ne doivent donc, sous aucun prétexte, essayer de prendre contact avec les membres du jury.

Récompenses

L'auteur du projet classé premier est proclamé 'Grand Prix d'Architecture de l'Académie des Beaux-Arts 2014' (Prix Charles Abella) et il a seul le droit de porter ce titre. Ce prix est doté d'une somme de 20.000 euros.

Deux autres récompenses sont prévues :

  • > Un 2e prix (Prix André Arfvidson) doté d'une somme de 9.000 euros ;
  • > Un 3e prix (Prix Paul Arfvidson) doté d'une somme de 4.000 euros.

En fonction des candidatures reçues, le jury se réserve la possibilité de ne pas attribuer le Grand Prix, de répartir différemment les récompenses prévues et d’attribuer des mentions.

A chacun des concurrents retenus pour la seconde épreuve (à l’exception des 3 lauréats primés), il est attribué une indemnité de 800€. Les candidats devront, à cet effet, remettre impérativement au secrétariat le mardi 16 décembre 2014 un relevé d'identité bancaire ou postal.

L’ensemble des dossiers retenus pour la seconde épreuve, récompensés ou non, fera l'objet d'une exposition ouverte au public au Palais de l'Institut, Paris 6e, du 29 janvier au 15 janvier 2015 inclus, de 11h00 à 18h00 (fermeture les lundis 1er et 8 février). Le vernissage de l’exposition aura lieu le mercredi 28 janvier 2015.

Les dossiers devront impérativement être repris le lundi 16 février 2015, de 9h30 à 12h30.

Tout candidat participant au concours admet, de ce seul fait, les contraintes du règlement et de celle du programme ainsi que les décisions du jury qui sont sans appel.

Renseignements et envoi des candidatures :

Secrétariat de l'Académie des Beaux-Arts
23 quai de Conti | 75270 Paris cedex 06
www.academie-des-beaux-arts.fr/prix/




Portrait |Marina Tabassum, une architecte à Dacca

Lauréate du Prix Aga Khan 2016 pour la mosquée Bait-ur-Rouf située à Dacca, Marina Tabassum dessine les contours d'une pratique originale de l'architecture au Bangladesh, loin des majors de la construction et autres grands...[Lire la suite]

Portrait |Il était l'architecte le plus dangereux du monde

L'appréciation n'est pas celle du Courrier de l'Architecte… mais du FBI. Sous la plume de son premier directeur, J. Edgar Hoover, elle cible un américain : Gregory Ain (1908-1988). Ses fréquentations teintées...[Lire la suite]


Portrait |Ludwig Leo, le techno-pop berlinois

L’AA School rend hommage à Ludwig Leo, figure discrète de la scène architecturale allemande disparue en 2013. L’exposition, qui fait escale à Londres du 5 mai au 6 juin 2015, a d’ores et...[Lire la suite]

Portrait |Nuno Teotónio Pereira, le modernisme contre Salazar

Dans la lignée des reconnaissances tardives, après Frei Otto, lauréat du Prix Pritzker 2015, Nuno Teotónio Pereira s’est vu récompensé le 13 avril 2015, à 93 ans, du Prix de...[Lire la suite]

Portrait |L'architecture en Barani-rama

Pour capter une architecture vécue, mais aussi des paysages habités, Christian Barani part «à la dérive». Sa relation avec l'art de bâtir est toutefois récente. Son frère, Marc Barani,...[Lire la suite]

Portrait |FUSO, les trois jamais à l'étroit

«Voyez avec notre avocat». La phrase pourrait en effrayer plus d'un. Elle se veut, bien au contraire, rassurante. Le troisième homme de l'agence parisienne FUSO, Ghislain Grotti, est un professionnel du droit des affaires. La...[Lire la suite]