tos

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil International

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

'Isola Nova - Philippe Calandre', à Venise

24/0215/03

Depuis le 18 décembre 2013 et jusqu'au 15 mars 2014, l’espace d’exposition de la Fondation Wilmotte à Venise, Fondaco degli angeli, accueille l'exposition 'Isola Nova' de l'artiste Philippe Calandre, présentant des compositions photographiques d'une Venise onirique, entre document et collage.

A la suite de l’exposition 'Fiction Factories' en 2012 à la Galerie Esther Woerdehoff, dans laquelle Philippe Calandre élabore 'en images' des usines fictives, Jean-Michel Wilmotte propose à l’artiste de créer une nouvelle série pour sa galerie Vénitienne.

Après plusieurs voyages à Venise, Philippe Calandre imagine une série d'îles nouvelles, habitées de grandes structures industrielles mêlées à des fragments d’architecture traditionnelle vénitienne. Iles-édifices fantasmées, flottantes entre des clins d'oeil à une rassurante iconographie d'époque classique et d'inquiétantes constructions chimériques en devenir de multiplication.

02()_B.jpgCette Venise onirique résulte d'une imbrication d'images de la ville historique de Venise, la 'vieille ville' et à la Venise appartenant à la 'limite de la lagune', celle de la périphérie et de la zone industrielle de Porto Marghera .

On y reconnaitra les architectures fastueuses du passé, les plus connues, et celles liées en particulier au passé industriel de Venise, surtout l'île de la Giudecca, dans la seconde moitié des XIXe et XXe siècles.

Ces visions renvoient à des précédents dans l'architecture : Aldo Rossi avec ses dessins pour la ville et pour le théâtre La Fenice ou encore Bernard Huet avec son inoubliable couverture collage de la ville pour le magazine L'Architecture d'aujourd‘hui en 1980.

La Venise utopique de Philippe Calandre fait voyager entre les îles de la lagune, entre les couleurs d'une Venise imaginaire, une reconstruction qui nie la destruction progressive des formes dans l’eau. Ses images sont une énigme, un sentiment d’atemporalité, oscillant entre irrationnel et formel émanent de ces lieux.

Les oeuvres de Philippe Calandre donnent de la lumière et de la couleur à la ville, comme dans une filiation à la fois avec la grande tradition picturale des Ecoles de peinture vénitiennes et des vues pittoresques, les 'vedute' colorées sur le verre pour les voyageurs de passage.

Enfin, le travail de Philippe Calandre est une oeuvre photographique et picturale ouverte sur le futur proche de Venise et sa périphérie.

03(@Philippe Calandre)_B.jpgInformations pratiques :

Fondaco degli angeli
Cannaregio 3560 | 30121 Venise
fondaco[at]wilmotte.fr
www.fondation-entreprise-wilmotte.fr

Entrée libre
Ouverture : tous les jours, sauf le lundi et les jours fériés, de 11h00 à 18h00

elzinc novembre

Portrait |Pour ne plus avoir d'a priori, schneider+schumacher

L'architecture allemande est particulièrement méconnue depuis «l'autre côté du Rhin». Elle se résume bien souvent à l'austère image d'une rigueur ascétique, à un art...[Lire la suite]

elzinc novembre

Portrait |Porro-de la Noue, à la poursuite du conte

L’histoire continue. Un univers de vitraux, d’oiseaux, d’ogives, de seins et de tétons. L’exubérance n’a d’égal que la dignité qu’offre l’architecture à ses usagers....[Lire la suite]


elzinc

Portrait |Fernando Higueras, un brutaliste en l'île

A l’heure où l’architecture peut se limiter à quelques effets de façade – peut-être le seul espace de liberté d’une profession – les regards se tournent, nostalgiques, vers le...[Lire la suite]