Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil International

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Packard Motors Plant, Detroit, 2006Packard Motors Plant, Detroit, 2006

'Ruines de Détroit - Yves Marchand et Romain Meffre', à Saint-Maximin

15/0307/04

Dans le cadre de l'évènement 'La photographie du patrimoine industriel sur l'agglomération creilloise', la Maison de la pierre du Sud de l’Oise, située à Saint-Maximin, accueille, du 15 mars au 7 avril 2013, l'exposition 'Ruines de Détroit', des photographes Yves Marchand et Romain Meffre.

C'est au début du 20e siècle que Detroit commence sa fulgurante ascension. En 1913, Henry Ford fait construire sa toute première chaîne d'assemblage de voitures à grande échelle. Il est sur le point de générer sa propre révolution industrielle. General Motors, Chrysler, Dodge, Cadillac... tous les grands constructeurs lui emboîtent le pas.

Detroit devient rapidement la capitale mondiale de l'automobile, 'Motor City', une des villes les plus prospères au monde. Des entrepreneurs, des ingénieurs et de nouveaux immigrants de tout bord viennent embrasser le rêve américain. La voiture devient le pilier de la vie moderne, les populations peuvent se déplacer plus vite et plus loin.

Ainsi, dès les années 50, Detroit subit une première vague de délocalisation vers la proche banlieue. Les nouvelles usines de périphérie font fermer les anciennes de la ville, la logique industrielle que Detroit a engendrée se retourne peu à peu contre elle. En 50 ans à peine, la ville a perdu plus de la moitié de sa population, passant de presque 2 millions d'habitants à 700.000 aujourd'hui.

03(@Yves Marchand et Romain Meffre)_S.jpgDetroit s'est mis à fabriquer des ruines dans une logique d'abandon radicale comme si ses bâtiments tout entier et la ville elle-même étaient devenus des produits jetables. 

Detroit est aujourd'hui un lieu où la frontière entre le rêve américain et le cauchemar américain, entre la prospérité et la pauvreté, entre le permanent et l'éphémère est puissamment et douloureusement visible.

Aucun endroit n'incarne davantage les forces créatrices et destructrices de la modernité que Detroit, passé et présent. Autrefois capitale industrielle du 20e siècle et 4e ville américaine, ses ruines grandioses offrent aujourd'hui la vision sublime et terrifiante de la chute fulgurante d'un empire.

02(@Yves Marchand et Romain Meffre)_S.jpgYves Marchand (1981) et Romain Meffre (1987) ont commencé à s’intéresser aux ruines en 2001. C’est quelque temps après avoir débuté la photographie qu’ils se rencontrent et commencent une visite systématique des bâtiments abandonnés de la région parisienne. Les ruines étant par nature éphémères, faire des images leur apparaît comme un moyen, certes modeste, de conserver cet état des choses.

Ils n’auront de cesse de poursuivre leurs investigations, d’abord en Europe. Mais un projet retient leur attention plus que les autres : les Etats-Unis et plus particulièrement la ville de Detroit, où la ruine n’est plus un élément anecdotique mais un élément logique, presque naturel du paysage.

Leur premier séjour en 2005 fera l’objet de leur toute première exposition. C’est sur ce projet que les deux autodidactes, ayant évolué vers une rigueur, une vision commune, se mettent instinctivement à ne plus travailler qu’avec un seul appareil pour deux.

04(@Yves Marchand et Romain Meffre)_B.jpgPackard Motors Plant, Detroit, 2009Informations pratiques :

Maison de la pierre du Sud de l’Oise
22 rue Jean Jaurès | 60740 Saint-Maximin
T. 03.44.61.18.54
contact[at]maisonpierre-oise[dot]fr

Entrée libre et gratuite
Ouverture : du mardi au dimanche, de 14h00 à 18h00 ; nocturnes jusqu'à 20h00 les vendredis 15, 22 et 29 mars ainsi que le 5 avril et les samedis 16, 23 et 30 mars ainsi que le 6 avril 2013

Album-photos |L'année 2018 de Brunet Saunier Architecture

2018…. Avec l’analyse de 90 projets hospitaliers de BRUNET SAUNIER ARCHITECTURE mis en scène lors de l’Exposition « Phylum H » à la Galerie d’architecture qui proposait un regard transversal,...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de GPAA (Gaëlle Péneau architecte et associés)

Cette année a été marquée par un grand nombre de concours réalisés, et deux gagnés à ce jour : la nouvelle école de Design Nantes Atlantique avec l’agence Mimram et Jouin_Manku...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 d'Atelier(s) Alfonso Femia

Atelier(s) Alfonso Femia est la nouvelle dénomination de l’agence 5+1AA depuis 2017.  Les Atelier(s) Alfonso Femia développent des projets participant à la transformation des villes méditerranéennes et...[Lire la suite]

Une villa possède une relation unique, poétique avec son parc ; un dialogue fait de références visuelles et de perceptions, de relations collectives et «intimes». Notre proposition veut créer un moment de réflexion afin de permettre à la Villa Bo