tos

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Présentation | MDNH, collectifs au village (14-06-2017)

Cesson était un village. C'est aujourd'hui une commune dortoir de Seine-et-Marne irriguée par un flot continu de RER. L'habitat collectif n'y est donc pas prisé. Les conditions géographiques et urbaines sont pourtant favorables à un tel scenario. MDNH avec 3F a tenté d'initier le mouvement en cœur de ville dans le secret espoir de «revitaliser» ce qui fut, autrefois, un petit bourg de campagne. Sera-t-il seulement suivi ?  

Logement collectif | Seine-et-Marne

«Révitaliser un centre-bourg». Il y a là comme un slogan. Cesson ne peut, avec sa gare RER, réellement prétendre au statut de «bourgade». La ville, pour autant, partage avec les plus petites et plus reculées entités urbaines de banlieue parisienne bien des maux mais elle a eu, en plus, à subir la construction ravageuse de lotissements pavillonnaires.

La faute, sans s'y méprendre, est à imptuer au «rêve français», celui de la maison individuelle ! Les opportunités foncières sont, à Cesson, encore nombreuses et la proximité avec la capitale reste séduisante. Au calme, un toit et un jardin se fait le parfait idéal cessonnais.

02().jpg

La municipalité et 3F ont, dans ce contexte, décidé d'enrayer cette logique et d'introduire, en centre-ville, un surcroît de densité. En marge du village, quatre-vingts logements ont été réalisés par MDNH.

L'agence parisienne a, pour lors, fait montre de la plus grande finesse. A la prise de risque consentie par la maîtrise d'ouvrage, elle a répondu par un savant équilibre programmatique et formel.

«L’insertion de cet ensemble collectif dans son tissu urbain est discrète. Les logements se subdivisent en plusieurs constructions accolées les unes aux autres et toutes reprennent les volumétries des bâtiments voisins», notent les architectes. Toits à double pente, appareillage en pierre et murs en enduit participent de la bonne intégration de l'opération sans verser dans le plus pitoyable pastiche.

Mais il était nécessaire, outre ces considérations plastiques et «contextuelles», d'imaginer quelques qualités à l'habitat proposé. La maison individuelle est, plus qu'ailleurs, une forte concurrente mais elle est aussi un modèle à étudier et à contrer. Il a donc fallu, en toute logique, travailler des typologies «hybrides», des duplex et surtout de nombreux espaces extérieurs.

Enfin, l'ensemble affirme sa propre urbanité avec ses passages, ses placettes et ses halls cathédrales «qui invitent tous les habitants à s’y retrouver». 

03()_B.jpg

«Entre densité modérée et refus du repli sur soi, ce modèle valorise les emprises foncières disponibles du centre-bourg plutôt que de s’insérer en périphérie», soulignent d'une seule et même voie maîtrise d'oeuvre et maîtrise d'ouvrage. 

Le mot est lancé : modèle ! Il faut alors voir dans cette opération le désir de faire école afin de lutter contre le fléau de l'étalement urbain. A voir désormais si la leçon prend...

Jean-Philippe Hugron

04()_S.jpg
Photographe : Gaëla Blandy
Afficher en plus grand

05()_S.jpg
Photographe : Gaëla Blandy
Afficher en plus grand

06()_B.jpg
Photographe : Gaëla Blandy
Afficher en plus grand

07()_B.jpg
Photographe : Gaëla Blandy
Afficher en plus grand

08()_S.jpg
Crédit : MDNH
Afficher en plus grand

09()_S.jpg
Crédit : MDNH
Afficher en plus grand

10()_S.jpg
Crédit : MDNH
Afficher en plus grand

11()_S.jpg

Plan RDC
Crédit : MDNH
Afficher en plus grand

12()_B.jpg

Plan R+1
Crédit : MDNH
Afficher en plus grand

13()_B.jpg

Plan des combles
Crédit : MDNH
Afficher en plus grand

Réagir à l'article


tos2016
elzinc

Album-photos |Pris en flag' à Miami !

Leurs bureaux sont à Paris et l'une de leurs dernières réalisations, à Miami. BarbaritoBancel Architectes a en effet récemment livré le «flagship» Dior de la métropole floridienne qui...[Lire la suite]

elzinc

Présentation |Un art de la douceur, Atelier Martel

Sur un élégant dossier consacré à la Maison d’Accueil Spécialisée pour épileptiques à Dommartin-lès-Toul, Atelier Martel fait figurer son nom en lettres capitales ainsi que les mots...[Lire la suite]


elzinc novembre

Présentation |Ca plane pour SOM !

«890 millions de dollars» pour un édifice «culturellement significatif». Le magazine anglophone Sourceable, spécialiste des questions industrielles, ne tarit pas d'éloges quant au nouvel aéroport...[Lire la suite]

elzinc

Présentation |Ca plane pour SOM !

«890 millions de dollars» pour un édifice «culturellement significatif». Le magazine anglophone Sourceable, spécialiste des questions industrielles, ne tarit pas d'éloges quant au nouvel aéroport...[Lire la suite]

elzinc

Visite |Keramis et les cinq mousquetaires

Un bâtiment en peau de girafe. La proposition est étonnante d’autant plus qu’elle revêt le musée de la céramique de La Louvière. Sans doute faut-il y voir une allusion aux craquelures du...[Lire la suite]

elzinc novembre

Présentation |Un art de la douceur, Atelier Martel

Sur un élégant dossier consacré à la Maison d’Accueil Spécialisée pour épileptiques à Dommartin-lès-Toul, Atelier Martel fait figurer son nom en lettres capitales ainsi que les mots...[Lire la suite]