tos

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Brève | David Chipperfield, plus suisse que suisse (09-11-2016)

Mardi 8 novembre, des personnalités du monde politique, de l’économie et de la culture se sont réunies sur le chantier de l’extension du Kunsthaus pour la cérémonie de pose de la première pierre. L’architecte David Chipperfield était lui aussi présent. Les maîtres d’ouvrage ont souligné l’importance de ce projet novateur et exprimé leur satisfaction face à l’avancée des travaux. Communiqué.

Culture | Zurich | David Chipperfield

Les travaux d’extension du Kunsthaus ont débuté le 3 août 2015 sur la Heimplatz. La pose de la première pierre représente une autre étape majeure de ce projet de grande envergure pour la maîtrise d’ouvrage, qui rassemble la ville de Zurich, la Société zurichoise des beaux-arts et la Fondation Zürcher Kunsthaus au sein de la Société simple pour l’extension du Kunsthaus (EGKE).

02(@DChipperfield).jpgCelle-ci a profité de cette cérémonie pour inviter des personnalités de la politique, de l’économie, de la société, des médias et de la culture qui se sont engagées pour la réalisation du projet depuis la publication de l’idée initiale en mai 2002.

La «première pierre» est en fait un coffret qui a été enfoui dans le terrain du chantier. Il contient le projet soumis à votation populaire, le devis des travaux, l’autorisation de construire, le catalogue des chef d’œuvres de la collection du Kunsthaus, des photos du chantier ainsi que des réflexions et souhaits des personnes qui ont pris la parole: Walter B. Kielholz (président de l’EGKE, président de la Société zurichoise des beaux-arts), Corine Mauch (syndique de Zurich, vice-présidente de l’EGKE), André Odermatt (membre du Conseil exécutif, chef du Département des constructions) Martin Zollinger (président de la Fondation Zürcher Kunsthaus), Sir David Chipperfield (architecte), Christoph Becker (directeur du Kunsthaus Zürich). Le célèbre artiste zurichois Urs Fischer a quant à lui offert une première pierre d’un autre type à la collection que le nouveau Kunsthaus abritera: une sculpture en bronze de plus de 2 mètres sur 2.

03(@DChipperfield)_B.jpgArchitecture phare pour Zurich

Les différentes allocutions ont souligné l’importance de l’agrandissement du Kunsthaus sous plusieurs aspects. En effet, le nouveau bâtiment n’offrira pas seulement des surfaces d’exposition supplémentaires pour les expositions temporaires et la splendide collection du Kunsthaus. Il contribuera aussi à faire de Zurich un pôle culturel majeur et à affirmer la Heimplatz comme haut lieu de l’art dans la ville.

De plus, le nouveau bâtiment et le jardin des arts qui le jouxte offriront de nouvelles possibilités aux visiteurs, qui pourront y passer d’agréables moments ou s’y reposer. Du point de vue urbanistique et architectural aussi, le nouveau Kunsthaus, qui marque le passage vers le quartier des hautes écoles, est un projet clé pour la ville. À ce titre, il doit répondre à des exigences de qualité élevées.

04(@DChipperfield)_B.jpgBudget et délais respectés

La maîtrise d’ouvrage s’est déclarée satisfaite de l’avancée du projet: les coûts sont con-formes aux prévisions et les délais sont jusqu’à présent tenus. Sauf imprévu, le nouveau Kunsthaus ouvrira ses portes en 2020.

Les travaux d’extension sont principalement financés par la Société zurichoise des beaux-arts et la ville de Zurich, qui participent à hauteur de 88 millions de francs chacune. Le canton contribue à hauteur de 30 millions provenant du fonds de loterie. Par ailleurs, le canton accorde à la Fondation Zürcher Kunsthaus un droit de superficie longue durée sans intérêts sur le terrain mis à sa disposition. Le total des sommes allouées s’élève à 206 millions de francs, ce qui correspond aux 180 millions prévus pour le projet et aux réserves constituées.

Réagir à l'article


tos2016

elzinc

Portrait |Loci Anima, de la discrétisation au cabinet de curiosités

Connaissez-vous seulement les post-it solaires ou encore les façades-gouttières ? Il n'y a, chez Loci Anima, pas un projet sans une nouvelle expression. Alors, pour Françoise Raynaud, sa fondatrice, le bonheur paraît...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Sud et la nouvelle condition de l'architecte

David contre Goliath. Et vice versa. L’un tient généralement le bon rôle. L’autre non. Qui plus est, en lieu d’un géant, il s’agit d’une réussite et comme toujours, en France, le...[Lire la suite]


elzinc novembre

Portrait |Fernando Higueras, un brutaliste en l'île

A l’heure où l’architecture peut se limiter à quelques effets de façade – peut-être le seul espace de liberté d’une profession – les regards se tournent, nostalgiques, vers le...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Bruno Rollet, des nouvelles du front ?

Les conditions difficiles d’exercice du métier d’architecte ou encore la réduction des prérogatives d’une profession amènent de nouvelles pratiques. Dans ce contexte, l’angle d’attaque social...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Nuno Teotónio Pereira, le modernisme contre Salazar

Dans la lignée des reconnaissances tardives, après Frei Otto, lauréat du Prix Pritzker 2015, Nuno Teotónio Pereira s’est vu récompensé le 13 avril 2015, à 93 ans, du Prix de...[Lire la suite]

elzinc novembre

Portrait |Poy Gum Lee, des gratte-pagodes de New York à Shanghai

Tuiles vernissées sur gratte-ciel Art déco… un bien étrange syncrétisme visible, entre autres, à Shanghai. Mais quelle ville n’a pas eu la tentation d’adopter la modernité et de la...[Lire la suite]