tos

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Brève | Amman Rotana Tower par Architecture-Studio (09-11-2016)

Architecture-Studio poursuit ses aventures proche et moyen-orientales avec la récente livraison de la tour Rotana, la plus haute d'Amman. Voilà le symbole qu'espérait la capitale jordanienne dans un contexte régional particulièrement difficile. Communiqué.

Tours et gratte-ciel | Amman | AS.Architecture-Studio

Une tour de 188 mètres se profile dans le ciel d’Amman, premier signal urbain emblématique au coeur de la capitale jordanienne, plate-forme économique émergente et ville cosmopolite de deux millions d’habitants.

02(@AymanAlakhras)_S.jpgConçu par l’agence Architecture-Studio, ce bâtiment tendu comme un arc abrite l’hôtel Amman Rotana (412 chambres et suites), établissement haut de gamme attaché à la chaîne hôtelière émiratie Rotana qui compte de nombreux hôtels dans le monde.

Véritable repère dans la ville avec ses pare-soleils en aluminium, cette tour «contextuelle» se distingue par sa silhouette tantôt au galbe élancé, tantôt profilée «en creux» en direction de l’aéroport. Ces focales mettent en relief l’ancrage de cet immeuble de grande hauteur avec la ville basse.

Sa synergie tient également à la conception du socle en pied de tour pensé comme un «podium» vitré en osmose avec l’espace public : communicant par de vastes atriums, cafés, restaurants, lounges, centres de conférences et Spa plongent leurs vues sur le quartier Al Abdali.

Architecture-Studio y construit deux autres tours formant la porte emblématique de ce coeur de ville. Autour d’un péristyle formé par les pare-soleils, au 6e étage, une piscine panoramique, des terrasses et des loggias intensifient la dynamique de cette tour repérable à des kilomètres jusqu’aux portes du désert toutes proches.

Réagir à l'article


elzinc

Portrait |Emmanuelle Colboc, comme une feuille délicate sous un rocher

Apposer quelques mots sur l’acte de bâtir. L’ambition est née d’un constat simple ; «Nous parlons d’architecture de façon trop compliquée, ce qui, de fait, l’éloigne du...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Antonin Raymond, un architecte sans histoire ?

Les œillères de l’histoire orientent le regard vers des géographies familières et proches. Les ouvrages encyclopédiques sont parfois myopes dès qu’il s’agit d’aborder des objets...[Lire la suite]

Eglise Meguro à Tokyo


elzinc

Portrait |DATA, de Christian Hauvette à l'OMA

Hommes des années 80. «Provinciaux», dixit Léonard Lassagne. Lui est Stéphanois, le second - Colin Reynier -, Carpentrassien. A l'orée de la trentaine, le duo a créé en 2010 son agence, DATA (pour...[Lire la suite]

elzinc novembre

Portrait |L'architecture en Barani-rama

Pour capter une architecture vécue, mais aussi des paysages habités, Christian Barani part «à la dérive». Sa relation avec l'art de bâtir est toutefois récente. Son frère, Marc Barani,...[Lire la suite]

elzinc novembre

Portrait |Il était l'architecte le plus dangereux du monde

L'appréciation n'est pas celle du Courrier de l'Architecte… mais du FBI. Sous la plume de son premier directeur, J. Edgar Hoover, elle cible un américain : Gregory Ain (1908-1988). Ses fréquentations teintées...[Lire la suite]

elzinc novembre

Portrait |Sud et la nouvelle condition de l'architecte

David contre Goliath. Et vice versa. L’un tient généralement le bon rôle. L’autre non. Qui plus est, en lieu d’un géant, il s’agit d’une réussite et comme toujours, en France, le...[Lire la suite]