tos

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Brève | Amman Rotana Tower par Architecture-Studio (09-11-2016)

Architecture-Studio poursuit ses aventures proche et moyen-orientales avec la récente livraison de la tour Rotana, la plus haute d'Amman. Voilà le symbole qu'espérait la capitale jordanienne dans un contexte régional particulièrement difficile. Communiqué.

Tours et gratte-ciel | Amman | AS.Architecture-Studio

Une tour de 188 mètres se profile dans le ciel d’Amman, premier signal urbain emblématique au coeur de la capitale jordanienne, plate-forme économique émergente et ville cosmopolite de deux millions d’habitants.

02(@AymanAlakhras)_S.jpgConçu par l’agence Architecture-Studio, ce bâtiment tendu comme un arc abrite l’hôtel Amman Rotana (412 chambres et suites), établissement haut de gamme attaché à la chaîne hôtelière émiratie Rotana qui compte de nombreux hôtels dans le monde.

Véritable repère dans la ville avec ses pare-soleils en aluminium, cette tour «contextuelle» se distingue par sa silhouette tantôt au galbe élancé, tantôt profilée «en creux» en direction de l’aéroport. Ces focales mettent en relief l’ancrage de cet immeuble de grande hauteur avec la ville basse.

Sa synergie tient également à la conception du socle en pied de tour pensé comme un «podium» vitré en osmose avec l’espace public : communicant par de vastes atriums, cafés, restaurants, lounges, centres de conférences et Spa plongent leurs vues sur le quartier Al Abdali.

Architecture-Studio y construit deux autres tours formant la porte emblématique de ce coeur de ville. Autour d’un péristyle formé par les pare-soleils, au 6e étage, une piscine panoramique, des terrasses et des loggias intensifient la dynamique de cette tour repérable à des kilomètres jusqu’aux portes du désert toutes proches.

Réagir à l'article


tos2016

elzinc

Portrait |Marina Tabassum, une architecte à Dacca

Lauréate du Prix Aga Khan 2016 pour la mosquée Bait-ur-Rouf située à Dacca, Marina Tabassum dessine les contours d'une pratique originale de l'architecture au Bangladesh, loin des majors de la construction et autres grands...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Samuel Delmas, archi-sensible

Crèches, unités psychiatriques, centres de formation… En somme, des programmes de la banalité. Samuel Delmas transmue ce quotidien en espaces de qualité. Son art est, de fait, précis. Il repose sur «le...[Lire la suite]


elzinc

Portrait |Porro-de la Noue, à la poursuite du conte

L’histoire continue. Un univers de vitraux, d’oiseaux, d’ogives, de seins et de tétons. L’exubérance n’a d’égal que la dignité qu’offre l’architecture à ses usagers....[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Les mégalo-structures de Jon Jerde, un hommage

Il n'est pas dans l'habitude du Courrier de l'Architecte de tenir un carnet et de publier les nécrologies convenues en ces tristes occasions. L'exception fait toutefois la règle. Jon Jerde est décédé le 9...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Poy Gum Lee, des gratte-pagodes de New York à Shanghai

Tuiles vernissées sur gratte-ciel Art déco… un bien étrange syncrétisme visible, entre autres, à Shanghai. Mais quelle ville n’a pas eu la tentation d’adopter la modernité et de la...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Nuno Teotónio Pereira, le modernisme contre Salazar

Dans la lignée des reconnaissances tardives, après Frei Otto, lauréat du Prix Pritzker 2015, Nuno Teotónio Pereira s’est vu récompensé le 13 avril 2015, à 93 ans, du Prix de...[Lire la suite]