Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Livre | Claude Parent, de mots et de pages (02-03-2016)

Voici une brève sélection d’ouvrages écrits par Claude Parent ou bien portant sur la vie et l’œuvre de Claude Parent. Certains peuvent s’avérer difficile à trouver… mais tous méritent d’être lus… du moins parcourus ! 

France | Claude Parent

Architecte

02()_B.jpgL’architecture, longtemps considérée comme le «domaine réservé» des spécialistes, est, si l’on peut dire, descendue dans la rue. Au cours des dernières années, l’opinion a pris conscience que l’aménagement du territoire, des villes, des sites, le décor quotidien de nos rues, de nos immeubles, de nos maisons dépendaient d’un processus dont les données lui avaient jusque-là échappé.

Au centre : l’architecture, à la fois créateur et exécutant, artiste et technicien, qui doit d’un même mouvement déployer les richesses de son imagination et, gardant les pieds sur terre, manier avec rigueur les matériaux et les budgets. C’est aussi l’homme du choix, un choix parfois difficile, entre le confort intellectuel de solutions déjà consacrées et l’application parfois périlleuse d’une vision d’avenir.

Claude Parent, considéré comme un architecte d’avant-garde, auteur de réalisations audacieuses, créateur de l’«architecture oblique», a, pour sa part, fait son choix. Il nous raconte comment et à quel prix un architecte novateur peut, de nos jours, mener son combat contre les réticences des responsables, la résistance des conservateurs, les routines administratives.

Mais, au-delà de son cas personnel, Claude Parent nous livre ses réflexions sur la pratique d’une profession, obligée, par définition, de composer avec l’indécision des clients,, les exigences des promoteurs et des «puissants d’argent», menacée par l’emprise croissante des ingénieurs et des technocrates. Ce qui va se jouer au coeur des prochaines années n’est pas seulement le sort des dernières professions libérales mais la survie d’un métier créateur au sein d’un monde moderne menacé de déshumanisation.

Architecte ; Auteur : Claude Parent ; Editeur : Robert Laffont ; 381 pages.

Claude Parent : l'oeuvre construite, l'oeuvre graphique

03()_B.jpgDepuis la création de son agence en 1956, Claude Parent n’a cessé de bousculer les idées reçues. Véritable empêcheur de penser en rond, il a cherché à redéfinir nos espaces de vie en édifiant des bâtiments perturbateurs, aux sols et aux murs inclinés. Parent est l’architecte de la fonction oblique, théorie qu’il élabore avec Paul Virilio en 1963 et dont il a su explorer les potentialités tout au long de sa carrière. Mais il est aussi le dessinateur d’innombrables visions utopiques dont la récurrence des thèmes (mouvement, déroulement, spirale) se retrouve dans l’oeuvre construite. Ses écrits volontiers provocateurs en attestent, Parent ne craint pas la polémique, et dénonce vertement le conformisme ambiant et l’échec des politiques urbaines.

Ponctué de ruptures et de rebondissements, l’ensemble de son oeuvre reflète les mutations du milieu architectural français et international depuis le début des années 50. Il n’est que de rappeler certains de ses projets pour se convaincre de la radicalité et de la cohérence d’une vaste pensée sur l’art et l’architecture : les maisons expérimentales conçues avec Ionel Schein (1952-1955), les collaborations avec André Bloc et les artistes du groupe Espace au début des Trente glorieuses, la Maison d’André Bloc (1959-1962), la Maison de l’Iran (1960-1968), la Maison Drusch (1963), l’église-bunker Sainte-Bernadette du Banlay (1963-1966) réalisée avec Paul Virilio, les supermarchés de béton brut, les interventions urbaines et les actions culturelles des années 1970-1973, le travail d’insertion paysagère des centrales nucléaires pour le compte d’EDF, les commandes publiques pour l’Éducation nationale ou encore le Pavillon français de la Biennale de Venise (1970).

Claude Parent : l'oeuvre construite, l'oeuvre graphique ; Sous la direction de Frédéric Migayrou et de Francis Rambert ; Editeur : editions HYX avec la Cité de l’architecture et du patrimoine/IFA ; 400 pages ; prix : 45 euros.

Nevers Architecture Principe

04()_S.jpgBâtiment provocateur en rupture avec la doxa architecturale des années 1960, expression du détournement de la forme des bunkers du mur de l’Atlantique et d’une fracture du plan moderne, l’église de Nevers s’affirme comme l’une des premières architectures critiques de l’après-guerre. Sainte-Bernadette du Banlay par sa position historique, entre héritage moderne et radicalité revendiquée ainsi que par sa position critique qui, à travers la fonction oblique, anticipera les explorations numériques de l’architecture dite « computationnelle ».

Nevers Architecture Principe ; Auteurs : Claude Parent et Paul Virilio ; Editeur : editions HYX ; 184 pages ; prix : 35 euros.

Le fou de la diagonale - Claude Parent, architecte

05()_S.jpgPour écrire cette histoire, Béatrice Simonot a écouté longuement Claude Parent livrer le récit très mêlé de sa vie personnelle et professionnelle. Impossible de tracer de lui un portrait où les événements s’enchaîneraient dans une logique chronologique ou qui réduirait l’oeuvre à la vie. Elle a tenté de décrypter l'énigme de celui qui apparaît pour elle comme un personnage de fiction au confluent des événements qui ont fait la richesse du siècle, naviguant sans idée préconçue dans la mouvance des courants de pensée.

Tribulations d’un architecte jugé trop violent, trop en avance, trop fou, trop vieux, top tard pour être fou, toujours trop, en marge, autant qu’avide de légitimité.

Dans l’entre-deux, entre la bienséance et le refus du convenu, en déséquilibre entre la règle prescrite et les règles du jeu qu’il s'invente, à la recherche de l’exception, il inscrit sa vie et sa carrière. Au-delà du parcours de Claude Parent, c’est d’une histoire entre le créateur et la création dont il est ici question.

Le fou de la diagonale - Claude Parent, architecte ; Auteur : Béatrice Simonot ; Editeur : Actes Sud ; 224 pages ; prix : 30,50 euros.

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 d'archi5

Encore une année riche en succès lors de concours pour archi5 année : Un collège, gymnase et salle de sport à Orléans, un lycée à Ris-Orangis, un groupe scolaire à Chennevières...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Naud et Poux Architectes

2018, c’est trois livraisons significatives : 81 logements pour personnes âgées à Lyon, 37 logements en accession sociale à Gennevilliers et l’aménagement des espaces intérieurs du 55 Amsterdam....[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de a+ samuel delmas

2018… Une année d’études et de chantier… de la générosité, un travail dense et de beaux projets gagnés. Des études, avec notamment le projet LUMEN, ZAC Confluence II à Lyon...[Lire la suite]