tos

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

King-Kong / Villejuif-Louis AragonKing-Kong / Villejuif-Louis Aragon

Chronique | Grand Paris Express : gare à la médiocrité ! (17-06-2015)

Il y avait pourtant raison de s’enthousiasmer. Enfin, le Grand Paris prenait, à bras-le-corps, la banlieue. Elle usait même d’une de ses plus belles institutions culturelles, le Mac Val, situé à Vitry-sur-Seine, pour s’exposer* loin des circuits parisiens habituels. Mais voilà, patatras ! La plupart des projets rivalisent de banalité. Chronique d’un échec annoncé.

Grand Paris | Gares | Transport et ouvrages d'art | Ile-de-France

Quelques jours auparavant, alors que Marylise Lebranchu se montrait la plus optimiste quant au devenir du Grand Paris, le Sénat a repoussé à 2017 l’avènement d’un échelon territorial dont les prérogatives sont au rabais. Une peau de chagrin ! Près de huit ans après son lancement en fanfare, il ne reste de l’initiative urbaine et territoriale qu’un exemple supplémentaire de faiblesse politicienne. Soit, rien de nouveau sous la pluie.

Restait à s’émerveiller alors devant les gares du grand huit ! Le Grand Paris Express : 200km de lignes automatiques, 22,6 milliards d’euros d’investissement (pour le moment), 68 nouvelles gares.

De ces équipements, le Mac Val livre enfin, au public, ses premiers exemples. Et là, à quelques exception près, l’horreur !

«Nées d’une politique architecturale et créative», issues d’un cahier des charges rondement ficelé par Jacques Ferrier, chantre du sensible et du sensuel, les gares de la ligne 15 sud - celles présentés à Vitry-sur-Seine - relèvent sensiblement du non-sensuel.

02(@Valode&Pistre).jpgValode et Pistre / Vert de MaisonsLa plupart exposent des atours d’équipements soviétiques, de gares de bus nées d’une reconstruction hâtive, à l’économie, pour la ville la plus reculée d’Ingouchie occidentale. Rotondes en verre et cubo-cube néo-modernes signent un déficit de symbole et de visibilité.

La cohérence était pourtant promise. Cependant, à l’image, chaque gare se distingue des autres. Il n’y a ni la continuité des premières lignes de train de banlieue avec leur gare-chalet et leur relais de chasse néo-louis XIII, encore moins celle du métro 1900 signé Hector Guimard.

Donner une unité et une cohérence à la banlieue relève donc d’une gageure. Lui offrir quelques monuments paraît, là encore, bien impossible. Philharmonie et Fondation Vuitton sont tellement mieux intra-muros ! Aux grands parisiens, la médiocrité ; ils s’en accommoderont. Les gares du Grand Paris Express se prêtaient pourtant, plus que jamais, à un exercice formel. Ces équipements n’auraient pas dû souffrir de la critique actuelle à l’encontre du spectacle.

03(@RichezAssocies)_S.jpgCeci étant écrit, les gares ne semblent pas avoir non plus l’efficacité d’une architecture dépouillée voire digne d’une ingénierie froide et dépourvue de tout habillage. Chaque agence profite de l’occasion pour apporter une frivolité dont l’originalité semble difficile à définir.

Il n’y a donc qu’à s’enflammer devant les maquettes d’une gare promise à Vitry-sur-Seine par Frédéric Neau et Atelier King Kong où, d’une vague de béton, les architectes font la béante bouche d’une entrée de métro, ou devant celle de Philippe Gazeau à Villejuif tentant de trouver la solution pour éclairer des sous-sols loin de toute lumière naturelle.

Ces gares semblent rejoindre une longue liste d’occasions manquées. Elles relèvent d’un dessin technocratique faisant fi des erreurs passées. L’amnésie semble le propre de nos institutions. C’est d’ailleurs dans cet oubli que les pouvoirs publics s’évertuent à rééditer sur le Plateau de Saclay l’impasse des villes nouvelles.

04(@ArTheme)_B.jpgAr.Thème Associés / Arcueil-CachanAlors, ces gares peuvent bien être une ode à la banalité et à la médiocrité pour un territoire en mal d’image et de représentation. Il semblerait que ceux qui les commandent voire ceux qui les conçoivent ne mettront jamais le pied dans une rame automatique de ce futur métro.

Au visiteur alors de retourner sur ses pas et d’aller contempler, près de la sortie, une compilation brouillonne de projets retenus et non retenus. Quelques dessins signés, entre autres, Jakob Macfarlane et X-TU montraient plus d’enthousiasme et de vigueur. Trop peut-être pour une mégapole sans ambition.

Jean-Philippe Hugron

* L'exposition 'Les Passagers du Grand Paris Express' se déroule depuis le 13 juin et jusqu'au 20 septembre 2015 au Mac Val, Musée d'art contemporain du Val-de-Marne, à Vitry-sur-Seine.

Réactions

messire | 30-09-2015 à 22:26:00

Kingkong fait un sauna...pardon un Sanaa?

Taiki | INGENIEUR | VITRY | 18-06-2015 à 13:50:00

Expert, j'ai ralis les tudes de prix et particip la ralisation de 30 stations de mtro en renouveau, et au prolongement de 2 lignes , pour le client RATP.
A mon actif Bastille, Saint Lazare, Mairie d'Ivry, qui me tienne cur, et puis toutes les autres, aussi je suis disponible pour intgrer les entreprises souhaitant mes services, pour ces prochaines annes, contacter le parisien.

Taiki | INGENIEUR | VITRY | 18-06-2015 à 11:59:00

La station est sympa, moderne, et se caractrise par une entre style "ple multimodal" avec l'arrive du tramway ,cela devrait bien se fondre.
Seul bmol c'est plutt le contraste avec la Mairie, le voyageur qui passe par Vitry sera surpris de ces diffrences de styles, c'est ce qui fait la particularit de Vitry.

Gauzin | Archi hon. | Midi pyrenee | 17-06-2015 à 22:34:00

Je n'ai jamais rien vu d'aussi médiocre et décevant!!!'' Et pourtant j'en ai vu en 50ans d'exercice .....

Réagir à l'article


tos2016

elzinc

Portrait |Carl Fredrik Svenstedt, Swedish connection

Parisien, Suédois, formé aux Etats-Unis, ayant grandi au Canada, Carl Fredrik Svenstedt est un étrange hybride culturel. Architecte, il joue, derrière une apparence sage, des contradictions. Un goût pour la...[Lire la suite]

elzinc novembre

Portrait |DATA, de Christian Hauvette à l'OMA

Hommes des années 80. «Provinciaux», dixit Léonard Lassagne. Lui est Stéphanois, le second - Colin Reynier -, Carpentrassien. A l'orée de la trentaine, le duo a créé en 2010 son agence, DATA (pour...[Lire la suite]


elzinc novembre

Portrait |Chen Kuen Lee, après Scharoun

Voilà une carrière qui force la curiosité. En 1931, Chen Kuen Lee quitte la Chine pour rejoindre l’Allemagne. Il y étudie l’architecture et travaille aux côtés de Hans Poelzig et Hans Scharoun. Il...[Lire la suite]

elzinc novembre

Portrait |Avec Michel Rémon, faire le mur !

Faire, agir, contempler… quelques mots d'ordre pour Michel Rémon. Toutefois l'architecture n'est pas le centre du tout. L'usager, l'habitant, le patient, le lecteur, le sportif… tous ces individus qui peuplent chaque construction...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Qui sont les architectes de Donald Trump ?

Des honoraires impayés ? Des vidéos sulfureuses ? Des interviews réécrites ? Des commandes providentielles ? C'est un peu le programme réservé aux architectes de Donald Trump. Le Courrier...[Lire la suite]

elzinc novembre

Portrait |Carl Fredrik Svenstedt, Swedish connection

Parisien, Suédois, formé aux Etats-Unis, ayant grandi au Canada, Carl Fredrik Svenstedt est un étrange hybride culturel. Architecte, il joue, derrière une apparence sage, des contradictions. Un goût pour la...[Lire la suite]