Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Visite | Jacques Ferrier, j'Hachette ! (25-03-2015)

Après avoir livré le Pavillon Français de l'exposition universelle de Shanghai en 2010, Jacques Ferrier a, au sein de Sensual City Studio qu'il a fondé avec Pauline Marchetti, donné une cohérence aux futures gares du Grand Paris, un travail abstrait que d'autres agences tenteront d'incarner dans leur proposition. Depuis, l'architecte a livré les bureaux de la maison d'édition Hachette à Vanves. Retour au tangible.

Bureaux | Hauts-de-Seine | Jacques Ferrier

Succès sur papier, les livres de Jacques Ferrier ont su attirer les projecteurs. Il y eut, entre autres, Concept Office ou encore Hypergreen, au moment où la publication d'ouvrages monographiques n'était pas encore monnaie courante. Avec un temps d'avance, l'architecte s'est offert de belles heures médiatiques.

2015 sonne pour Jacques Ferrier la concomitance de deux nouveaux événements : la livraison du siège d'Hachette à Vanves et la parution d'un nouvel ouvrage signé Sensual City Studio intitulé Belle Méditerranée, une coédition Archibooks et Metropolis.

«Le plus difficile aujourd'hui est de ranger un livre dans une section», assure Jacques Ferrier. A première lecture, la phrase peut paraître inintelligible. Quelques explications plus tard, il faut entendre qu'un ouvrage traitant de sujets variés peine à rentrer dans un rayonnage thématique : Architecture ? Géographie ? Ni-ni... Hachette aurait ainsi, pour cause de «transversalité», refusé le projet éditorial de son architecte.

Heureusement, car quelques mauvaises accusations seraient venues entacher l'initiative : favoritisme et échange de bons procédés en mire. Alors, avec la célèbre maison d'édition, Jacques Ferrier, en lieu de pages, a produit murs, espaces et façades... Bref, un nouveau siège, en marge du périphérique. Voilà qui est plus clair et sain.

02(@LucBoegly).jpgQuelques pas après la sortie du métro, dans un paysage chaotique mêlant pavillons, barres et reliquats Art déco, une courte et élégante façade - non moins imposante - livre à celui qui l'observe un étonnant moirage. Porte-à-faux et sous-faces en inox - un classique qui fait toujours son effet - annonce l'entrée des nouveaux locaux d'Hachette.

De part et d'autre de l'immeuble, deux interstices laissent imaginer les proportions de l'ensemble : énorme ! Le hall traduit cette même impression tant il s'enfonce dans la parcelle. Plusieurs journalistes réunis autour de Jacques Ferrier s'inquiètent du parti adopté : «La problématique posée par la parcelle est celle d'amener le visiteur depuis la rue à travers cette petite façade jusqu'au centre de l'îlot», assure-t-il. Dont acte.

Quelle que soit l'ingratitude du site, l'architecte y a vu des raisons de s'«enthousiasmer». «Tout le monde aime Tokyo et ses variations d'échelles qui sont très bien vécues. Nous avons tout fait pour adopter cette vision positive», dit-il.

La parcelle n'est donc pas «remplie de pignon à pignon» dans le but de «dégager deux porosités» de chaque côté de l'immeuble mais aussi, d'affirmer la masse du projet et de contribuer à ce joyeux désordre urbain.

«Nous avons gagné le concours il y a cinq ans avec l'idée de faire le plus grand volume. Toutefois, à partir de cette logique, le bâtiment se révélait de par trop épais pour y loger du bureau. Nous avons creusé la masse et créé de vastes loggias», débute l'architecte. Le plan est alors caractérisé par des évidements mais aussi par quelques inflexions de façades et la quasi-symétrie de l'ensemble.

04(@LucBoegly)_S.jpgDepuis l'extérieur, le volume est affirmé, certes, mais le déhanché relativise l'effet de bloc. La profusion de brise soleil perturbe la lecture de l'édifice et trouble l'échelle : «j'aime déjouer la trame du 1,35 mètre», lance l'architecte. Tous les 67,5cm, une lame de métal vient pourfendre la façade. Question de «dynamisme», dit-il et d'évocation du «feuilletage d'un livre».

A l'intérieur, Jacques Ferrier s'en remet à un schéma du couple Eames, un plan offrant différents cheminements. Les couloirs sont larges, lumineux et les parcours multiples. Les loggias monumentales offrent, au détour d'un bureau, de belles surprises. En somme, du confort et de l'élégance. Le budget le permettait.

D'aucuns peuvent alors regretter, aussi belle et fonctionnelle soit cette réponse, la timidité de la proposition. Il y avait, en cette occasion rare d'avoir le client pour occupant, de réaliser quelques propositions inédites que des opérations en blanc ne permettent pas. Un choix de la maîtrise d'ouvrage, sans doute, au dam de l'architecte.

Jean-Philippe Hugron

03(@LucBoegly)_S.jpgFiche technique

Programme : nouveau Siège social du Groupe Hachette Livre 
Maîtrise d’ouvrage : Hachette Livre 
Assistant à la maîtrise d’ouvrage : Egis Conseil Bâtiments
Maîtrise d’oeuvre : JFA Jacques Ferrier architectures  / Paysagiste : agence TER / Contractant général : ABCD Advanced
Maîtrise d’oeuvre d’exécution : SOGETI Ingénierie
Surface : 20.700m²
Coût : 42.500.000M€ H.T.
Calendrier : concours projet lauréat en 2010 / Livraison : 2014

Le projet vise une certification NF HQE® bâtiments tertiaires et labellisation BBC-Effinergie®. Il a été certifié NF HQE® bâtiments tertiaires en phase programme et conception

Réactions

Loc | 26-03-2015 à 10:10:00

Les frres Eames, srieux? Vous avez trouv a o?

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de Bruno Rollet

2018, une année innovante. Deux maisons connectées à Bezannes alliant domotique, télémédecine, et économie d’énergie : une façon nouvelle d’appréhender son lieu de...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de NBJ

En 2018, l’agence poursuit ses engagements multiples. Quelques concours perdus comme le groupe scolaire de Montpellier ou le projet Ville Port de La Grande Motte qui a été l’occasion d’une belle collaboration avec...[Lire la suite]


Album-photos |O-S-architectes

En 2018 Le théâtre de Cachan accueil son public, accompagné par Cyrille Weiner orchestré par Rafaël Magrou, illustré par Lucas Harari, et Alexis Jamet, avec les contributions de Jacques Lucan et Arnaud Anckaert,...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Gaëtan le Penhuel & Associés

Dans le nouveau quartier de la Confluence à la pointe de la presqu’île lyonnaise, l'atelier d'architecture Gaëtan le Penhuel & Associés a livré en 2018 un projet au programme mixte réparti en deux...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de NeM

NeM vous présente deux projets : la collection d’art africain de la Congrégation du Saint-Esprit et le Siège de WWF France.[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de MDR

L’année 2018 est déjà écoulée et MDR ne l’a pas vue passer tant les projets furent encore prenants : variés et complexes compte tenu d’une conjoncture tendue par la rareté du...[Lire la suite]