Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Brève | 'Un emballage pour demain' : résultats du concours 'Emballé 3.0' (24-02-2015)

Le 10 février 2015, le Conseil National de l’Emballage (CNE) a remis les prix de la 5e édition de son concours étudiant 'Emballé 3.0' au Musée des arts et métiers, Paris 3e. Un jury de professionnels a retenu six dossiers que chaque équipe d’étudiants a défendu devant le public. Communiqué.

France

Le concours 'Emballé 3.0' du Conseil National de l’Emballage distingue et valorise des pistes d’innovations, pertinentes pour le consommateur, porteuses de sens pour le bien commun et pour la préservation de l’environnement.

Parce qu’un produit emballé bien conçu, bien commercialisé et bien utilisé est un vecteur du développement durable, le parti pris de ce concours, à destination des étudiants, est l’innovation et la rupture en emballage des produits.

Pour cette édition, le Conseil National de l'Emballage a reçu 65 dossiers réalisés par plus de 150 étudiants issus de 12 écoles et universités. Malgré la grande qualité des projets, le jury n'a dû retenir que six nominations.

Cette année, le jury a remis un prix spécial 'coup de coeur' puis le public a voté pour trois lauréats.

02(@Anne Poggenpohl-CNE-DR).jpgLe palmarès

Le prix spécial 'coup de coeur' du jury a été attribué au projet 'C’était bien bon', d'Anne Poggenpohl (ENSCI Les Ateliers Paris)
'C’était bien bon' est un emballage pratique et discret qui permet de cuisiner chez soi les restes d’un bon repas au restaurant. Il contribue ainsi à la lutte contre le gaspillage alimentaire dans la restauration.

03(@N.El Amrani-R.Rainier-W.Xu-CNE-DR).jpgLes 3 équipes lauréates élues par le public sont :

'Tooth Pack', de Naila El Amrani, Raquel Rainier et Wenqi Xu (ENSAIA Nancy)
Une nouvelle gestuelle pour le rituel du brossage des dents, une utilisation de la juste dose qui permet de réduire le gaspillage de dentifrice.

'Start to Love' de Lucie Cuvier et Joanna Pouillet (FSPack Cognac)
Un emballage de préservatifs qui se fait discret à l’acte d’achat, qui s’ouvre aisément à l’usage et qui illumine l’obscurité du moment.

'Fruits Escape' par Améranciane Delandhuy et Sabine Fornay (IUT Reims)
De la confiture qui ne dégouline plus, à tartiner grâce à son emballage souple équipé d’une buse pour faciliter l’étalement sur le pain du matin.

04(@A.Delandhuy-S.Fornay-CNE-DR)_B.jpg

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de Comte & Vollenweider

L'année 2018 de Comte & Vollenweider s'est déroulée sous le signe de la diversité tant au niveau des programmes que des maîtres d'ouvrages. Une année bien remplie avec le développement BIM du...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'aasb

2018 ? D'un côté, 11 logements sociaux et un local d’activités Rue de Meaux. De l'autre, un campus numérique et une résidence étudiante.[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de Corinne Vezzoni et associés

L’année de l’agence Corinne Vezzoni et associés a été marquée par plusieurs événements, avec notamment la nomination de Corinne Vezzoni au Grand Prix national d’architecture....[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Brenac & Gonzalez & Associés

L'atelier d'architecture Brenac & Gonzalez & Associés a livré, au cours de l’année écoulée, une série de bâtiments aux programmes variés. Notamment, plusieurs immeubles de bureaux...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Dietrich | Untertrifaller Architectes

L’actualité de l’agence franco-autrichienne Dietrich | Untertrifaller Architectes est très riche. Parmi les livraisons récentes à l’international et projets en cours, on trouve notamment deux...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'Atelier(s) Alfonso Femia

Atelier(s) Alfonso Femia est la nouvelle dénomination de l’agence 5+1AA depuis 2017.  Les Atelier(s) Alfonso Femia développent des projets participant à la transformation des villes méditerranéennes et...[Lire la suite]

Une villa possède une relation unique, poétique avec son parc ; un dialogue fait de références visuelles et de perceptions, de relations collectives et «intimes». Notre proposition veut créer un moment de réflexion afin de permettre à la Villa Bo