Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil Etudiant

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Brève | 'La Lumière de demain' : Résultats du Prix international d'architecture Velux 2014 (18-11-2014)

Pour sa 6e édition, le Prix International Velux 2014, destiné aux étudiants en architecture, a reçu l'inscription de 2.794 équipes provenant de 86 pays différents. Lors de la cérémonie de remise des prix, qui a eu lieu à Vienne, en Autriche, le 30 octobre 2014, trois prix et neuf mentions ont été attribués pour ce concours dont le thème était 'La lumière de demain'. Communiqué.

Monde

L’équipe composée de Du Dikang, Le Li, Zhou Yujing et Yao Ma, étudiants à l'Université de Tsinghua à Pékin, en Chine, a remporté le premier prix avec le projet 'Light, Revitalization' (Lumière et revitalisation), une superbe exploration en profondeur du rôle de la lumière du jour dans la vie urbaine moderne..

«Pour nous, la lumière de demain souligne davantage la beauté spirituelle de la vie. Nous n’avons pas seulement envisagé une meilleure utilisation de la lumière à l’avenir. Nous avons aussi recherché une nouvelle définition de la lumière. Dans notre projet, la lumière sert d’étape et nous amène à reconsidérer les valeurs premières de la vie de tous les jours», explique Du Dikang, 22 ans, étudiant du premier cycle à l’université Tsinghua et capitaine de l’équipe gagnante.

L’équipe vainqueur est partie de la ville de Pékin, un terrain d’essai de la nouvelle architecture, pour rechercher les valeurs importantes du passé à préserver et à relier à la vie moderne.

02(@Du Dikang-Le Li-Zhou Yujing-Yao Ma)_B.jpgLe jury* a fait l’éloge de la maturité du projet et de sa présentation d’éléments parfaitement plausibles et réalisables, associant d’anciennes traditions chinoises à de nouvelles manières de les considérer. Le projet démontre une parfaite compréhension du rôle de la lumière du jour à l’échelle de la ville, sur le plan social et culturel.

«Le projet vainqueur a su sauvegarder et promouvoir les conditions culturelles relatives aux cycles du soleil inspirés par l’héritage culturel de la région. Il s’appuie sur plusieurs récits au travail et la possibilité de résoudre les problèmes urbains par la lumière. C’est une analyse très intéressante de la lumière», précise Craig Dykers, architecte américain et président du jury*, pour justifier le choix du projet vainqueur.

03(@Jaebong Jeon-Keunyoung Lim).jpgLe jury* a attribué le 2e prix à Jaebong Jeon et Keunyoung Lim, des universités Hanyang et Hongik à Séoul, en Corée, dont il a apprécié la mise en relation fantastique, transposant, dans une approche très mature, les aspects de la science-fiction dans le monde réel, animant une zone démilitarisée comme un nuage artificiel.

Le projet, intitulé 'Morning Glory Cloud' (Nuage du matin glorieux), est destiné à inspirer une réflexion sur la disparition possible de la frontière coréenne invisible.

04(@Snezhina Aleksieva-Zhenya Yancheva-Tsvetomira Ivanova-Pavel Tsochev)_S.jpgLe troisième projet primé, 'Light of Hope', de Snezhina Aleksieva, Zhenya Yancheva, Tsvetomira Ivanova et Pavel Tsochev, de l'Université d'architecture, de construction et de géodésie de Sofia, Bulgarie, vise à apporter des lueurs d'espoir et d'éclairage pour les millions de personnes vivant dans les camps de réfugiés à travers le monde.

Le jury* a apprécié ce projet, économique et réalisable, qui traduit des qualités humaines ainsi qu’un engagement social sincère.

05(@Sun Erqi-Yu Xiao-Han Shilin)_S.jpgEn plus des trois projets gagnants, le jury* a décerné deux mentions spéciales à deux projets chinois, de l'Université de Tsinghua à Pékin :

  • > 'The Dancing of Light' / Zhengyu Cheng, Jackie Leong Shong Yong, Zhaoqi Ge et He Huang ;
  • > 'Dyeing the Sunshine' / Sun Erqi, Yu Xiao et Han Shilin.

06(@Vladimir Krastev-Stoytcho Stoev)_S.jpgSept mentions honorables ont également été attribuées :

  • > 'Light Memory of the War Wounds' / Huang Haiyang, Bai Jiachen, Min Jiajian, Université de Tsinghua à Pékin ;
  • > 'Stretching Sunlight' / Yan Xia, Sijia Li et Wei Meng, Université de Science et de Technologie de Heilongjiang, en Chine ;
  • > 'Northern Lights' / Jeremy Upward, Katherine Morawietz, Jessica Lam, Samantha Clark et Suvik Patel, Université Laurentienne à Sudbury, Canada ;
  • > 'Socialight' / Cristiana Brindisi, Université de Pise, Italie ;
  • > 'The Body Architectonic' / Lea Olsson, école d'architecture à l'Académie royale des beaux-arts du Danemark ;
  • > 'Diving Lights' / Vladimir Krastev et Stoytcho Stoev, Université d'architecture, de construction et de géodésie de Sofia, Bulgarie ;
  • > 'Sfumato of Light' / Ping Zhou, Yepeng Zhang, Qianyi Zhang, Tingying Lu et Bonan Zhang, Université de Tsinghua à Pékin.

07(@Ping Zhou-Yepeng Zhang-Qianyi Zhang-Tingying Lu-Bonan Zhang)_B.jpgTous les vainqueurs et mentions honorables ont été décidés et attribués à l’unanimité par le jury*. Ce dernier se réjouit du fait que de nombreux projets adressés à l’occasion de l’édition 2014 du concours 'International Velux Award' vont au-delà des paramètres du design et contribuent positivement à une responsabilité sociale et sociétale.

«Un grand nombre de projets présente dans quelle mesure la lumière peut affecter des situations politiques. Ils se penchent sur la fonctionnalité de la lumière avec des objectifs qui dépassent les bienfaits et apports habituels de la lumière. Il ne s’agit pas seulement de panoramas et de confort, mais plutôt de gérer des situations complexes, des discussions sociales et de faire le lien entre aspects politiques et travail avec la lumière», précise Craig Dykers.

09(@J.Upward-K.Morawietz-J.Lam-S.Clark-S.Patel)_B.jpgPour les organisateurs du concours, l’orientation générale des projets des étudiants vers la responsabilité et l’expérimentation conceptuelle est très importante : «Avec ce prix, notre objectif est d’encourager les étudiants à envisager la lumière naturelle comme une caractéristique dépassant le simple design. Nous avons le plaisir de constater que les projets vainqueurs et les mentions accordées cette année sont très engagés sur des thèmes sérieux auxquels le monde est confronté et démontrent une responsabilité sociale sincère», ajoute Per Arnold Andersen, représentant le groupe Velux au sein du jury*.

Pour voir les résultats et tous les projets : http://iva.velux.com/about_the_award/previous_awards/award_2014/

08(@Yan Xia-Sijia Li-Wei Meng).jpg* Le jury, présidé par Craig Dykers (USA), fondateur associé de l'agence Snøhetta, était composé de : Róisín Heneghan (Irlande), fondatrice associée de l'agence Heneghan Peng Architects / Magda Mostafa (Egypte), Professeur d'architecture à l'Université américaine du Caire et représentante de l’UIA / Catherine Slessor (Royaume-Uni), rédacteur en chef d'Architectural Review / Per Arnold Andersen (Danemark), architecte et représentant le groupe Velux.

10(@Lea Olsson)_S.jpg

Réagir à l'article


Enquête |Les HMONP, des têtes (plus ou moins) bien faites selon les points de vue

L’une des principales conséquences de la réforme LMD est la transformation du TPFE (Travail Personnel de Fin d’Etudes) en PFE (Projet de Fin d’Etudes), désormais conçu en six mois, contre une voire deux...[Lire la suite]


Actualité |Collectif Etc. promeut à vélo la ville citoyenne

D’une part, un tour de France à vélo. D’autre part, des projets réalisés par de jeunes architectes avec la participation de citoyens conquis. Cela donne 'Détour de France', périple conçu et...[Lire la suite]

Actualité |'Ingénieur puis architecte', deux diplômes, une école

Récemment reconnu par l’Union européenne, le double cursus 'ingénieur puis architecte' de l’INSA (Institut National des Sciences Appliquées) de Strasbourg permet d’obtenir, en sept ans, le diplôme...[Lire la suite]

Enquête |Les HMONP, des têtes (plus ou moins) bien faites selon les points de vue

L’une des principales conséquences de la réforme LMD est la transformation du TPFE (Travail Personnel de Fin d’Etudes) en PFE (Projet de Fin d’Etudes), désormais conçu en six mois, contre une voire deux...[Lire la suite]

Enquête |HMONP : De la MSP à la VAE ?

Focalisant une partie des débats entre 2003 et 2006, la durée de Mise en Situation Professionnelle (MSP) dans le cadre d’une HMNOP initiale est fixée à six mois minimum. Une période suffisante à la fois...[Lire la suite]