Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil International

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Etats-Unis | Renzo Piano, un centre commercial ? En banlieue ? (10-09-2014)

Oui ! Le célèbre architecte se livre à un exercice inattendu : la réalisation d’un centre commercial dans une banlieue lointaine de San Francisco. John King, critique au SFGate, quotidien local, y voit une chance autant qu’un écueil. Formellement, l’ensemble peine à séduire. Le propos, quant à lui, persuade. Une hésitation relayée dans un article publié le 15 juin 2014.

Commerces et hôtels | Etats-Unis | Renzo Piano

LE NOUVEL ENGAGEMENT DE RENZO PIANO ? UN CENTRE COMMERCIAL EN BANLIEUE
John King | SFGate

SAN FRANCISCO - Aussi absurde que cela puisse paraître, Renzo Piano, le maître italien, revient sur les rives de la baie afin que son agence puisse concentrer ses efforts sur un projet de centre commercial suburbain.

Voilà qui n’a rien à voir avec cet autre projet acclamé, l’Académie de Californie pour les Sciences, située dans le Golden Gate Park ou encore cette icône raffinée qu’est la haute tour de 52 étages du New York Times. Nous parlons bien du sud de Contra Costa County, de San Ramon pour être plus exact, de 70 commerces, un multiplexe et 1.300 places de parking.

La nature quotidienne du projet le rend toutefois important, voire héroïque. Renzo Piano se confronte ainsi aux constructions suburbaines du XXIe siècle, un royaume que d’autres architectes réputés ne conçoivent qu’avec des pincettes voire pas du tout. Notre secteur de l’East Bay jugera s’il a réussi ou non.

«C’est une grande opportunité pour nous d’explorer la nature d’un environnement suburbain», a affirmé Antonio Belvedere, un associé du Renzo Piano Building Workshop qui a présenté le projet de centre commercial à la mairie. «Nous devons planter le germe d’une nouvelle évolution», a-t-il dit.

Une bien grande rhétorique pour un projet terre-à-terre : un bloc composé d’un immeuble de deux étages en U qui enserre un long espace libre. En face, un édifice abritant le parking au-dessus d’un imposant rez-de-chaussée.

02(@RPBW)_B.jpgLa vision de Piano

Le plan pourrait être celui d’un centre commercial des années 60 avec, pour seule différence engageante, les rez-de-chaussée transparents offrant aux boutiques une façade côté rue ou bien donnant sur ce que l’architecte appelle la piazza. Les étages supérieurs possèdent des parois de verre côté piazza mais, sur les pourtours du centre, les murs sont opaques et en aluminium.

Il n’y a aucune ressemblance avec les 'main streets' des centres commerciaux Bay Street à Emeryville et Santana Row de San Jose, où le monde extérieur se confronte avec aires de déchargement et parking. Il est davantage question à San Ramon d’un méticuleux minimalisme, cubo-cubique et horizontal, poreux à l’arrière, solide au sommet.

Cette discipline, d’une certaine façon élégante voire austère, donne corps au parti pris de Renzo Piano et de Sunset Development Co., son client. Pour eux, même en banlieue, 'less can be more'. [...]

Avec ce pari, nous pouvons alors faire cet effort d’imagination, ce rêve où nos banlieues peuvent évoluer d’une façon que nous ne connaissons pas actuellement.

San Ramon est, pour ce faire, un laboratoire idéal, une ville de 75.000 habitants qui a quasi quadruplé de taille depuis 1980. C’est d’ailleurs la même année que Sunset Development a initié la construction du Bishop Ranch, un parc tertiaire réunissant maintenant près de 30.000 employés travaillant pour Chevron, IBM et PG&E. [...]

Le projet présenté la semaine dernière à la mairie - qui l’a adoré - remplira un bloc de 6 hectares le long de Bollinger Canyon Road au lieu dit Camino Ramon. A l’est, une autre parcelle, propriété du même promoteur, verra émerger un second projet de Renzo Piano, comprenant un boutique hôtel et cinq cents unités résidentielles. [...]

Changement de vitesse

Nous sommes au pays de l’automobile et le centre devrait être, à terme, une destination indépendante. Toutefois, le projet incarne une tentative de tourner le dos aux boites commerciales entourées de parkings telles que les magasins de Bishop Ranch à l’ouest où, pour rejoindre les grandes surfaces, il faut traverser des hectares d’asphalte.

L’idée, peut-être naïve, veut que le premier bloc catalyse et génère le développement d’un plus grand quartier. Le premier ensemble qui sera construit à l’est, celui qui offrira logements et hôtel, poursuivra la voie engagée. Au nord, le parking de Bishop Ranch est largement vide. Les grandes surfaces à l’ouest peuvent connaître un nouvel avenir dans les prochaines années.

«Le piéton est la clé. Sa pratique de l'espace génère la fabrique urbaine», affirme Antonio Belvedere. «Nous ne voulons pas faire la réplique d’une place. Ce n’est pas la bonne approche», dit-il.

Alors que Renzo Piano n’était pas à la présentation - ses bureaux sont à Paris, New York et dans sa ville natale, à Gênes -, une photographie de lui réalisant un croquis au San Ramon Farmers Market a été exposée. Ce n’est pas la seule preuve quant à l’intérêt de Renzo Piano pour les limites de l’aire métropolitaine où, en fait, la plupart des gens vivent.

03(@RPBW)_B.jpgValeurs et rituels partagés

«Les périphéries de nos villes représentent le grand défi de ces prochaines décades», affirmait Renzo Piano l’année dernière alors qu’il était nommé sénateur à vie par le gouvernement italien, le dernier honneur en date après avoir reçu, entre autres, le Pritzker Architecture Prize et la médaille d’or de l’American Institute of Architects.

«Les marges actuelles doivent devenir beaucoup plus urbaines afin de ne pas pousser plus loin l’extension de la ville... Il faut construire des lieux de vie, des lieux de rencontre où d’aucuns peuvent partager leurs valeurs, célébrer des rituels ; voilà ce qu’est l’urbanité», assurait-il.

A supposer que le centre commercial soit construit - une version par un autre architecte avait été approuvée en 2007 mais avait été abandonnée lors de la crise -, il pourrait très bien être en-deçà des nobles ambitions de Renzo Piano.

La signalétique extérieure, par exemple. Au lieu d’apposer le nom de chaque magasin sur les parois de métal, l’équipe de Renzo Piano a imaginé un dispositif discret. Antonio Belvedere l’a décrit comme un système civique. Les chaînes qui occuperont les lieux auront peut-être une vision différente des choses...

Il en va de même pour la piazza, un lieu de rassemblement multi-générationel. Un même espace a été conçu à l’Académie des Sciences lequel est désormais dévolu à une cafeteria.

Toutefois, rien que de commencer avec de telles ambitions est une manière de bousculer les principes commerciaux des Etats-Unis.

Les projets qui comptent

Renzo Piano n’est pas le seul architecte de renommée internationale qui a officié dans les espaces suburbains de la baie. Deux campus de la Silicon Valley ont été conçus pour Apple et Facebook par deux lauréats du Pritzker Prize, Norman Foster et Frank Gehry.

Ces projets ont été imaginés pour une classe privilégiée. Le centre commercial de San Ramon sera, quant à lui, ouvert à tout un chacun. S’il réussit à incarner les idées de Renzo Piano, il sera alors l’un des projets qui comptera le plus sur les rives de la Bay.

John King | SFGate | USA
15-06-2014
Adapté par : Jean-Philippe Hugron

Réactions

E. Dufresne | Professeur Arts Plastiques en collège | 68 | 11-09-2014 à 12:31:00

6 hectares seulement ! À Mulhouse le projet IKEA dont les travaux viennent de commencer fera 10 hectares. Je vous met au défi de trouver une seule image du projet. Noua aurons sans doute droit à une boite bleue avec un logo jaune et basta ! Dommage pour une marque qui est censée promouvoir une meilleur qualité de vie grâce au design.

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 d'archi5

Encore une année riche en succès lors de concours pour archi5 année : Un collège, gymnase et salle de sport à Orléans, un lycée à Ris-Orangis, un groupe scolaire à Chennevières...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de MDR

L’année 2018 est déjà écoulée et MDR ne l’a pas vue passer tant les projets furent encore prenants : variés et complexes compte tenu d’une conjoncture tendue par la rareté du...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 d'AZC

L’équipe AZC vous souhaite à tous, Une Bonne Année 2019 ![Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de OUALALOU + CHOI

2018. Un point tournant dans la trajectoire de l’agence OUALALOU + CHOI avec l’arrivée et avancement de plusieurs beaux projets en France, à vous dévoiler prochainement. Pourtant nos aventures architecturales et...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Loci anima

       Loci anima a livré cette année la tour de logements ADN à Issy les Moulineaux et ses 69 maisons avec terrasses non superposées qui termine l’ensemble de l’opération du quartier...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de B/NT

A Paris, à Vienne, à Toulouse...et même à Versailles. [Lire la suite]