tos

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Brève | Pavillon d'accueil de la station de Flaine : un objet posé dans le paysage (28-05-2014)

En décembre 2013, Guillaume Relier et Alice Wijnen, associés de l'agence R-Architecture (lauréate des AJAP 2014) ont livré quatre réalisations dans la station de sport d’hiver de Flaine, dont le pavillon d'accueil. Quarante ans après les dernières constructions de Marcel Breuer, la jeune agence parisienne reste fidèle à l’esprit du maître du Bauhaus en proposant une architecture contemporaine qui prend naturellement sa place dans cette station du massif alpin labellisée Patrimoine Architectural du XXe siècle. Communiqué.

Haute-Savoie | R-Architecture

Le pavillon d’accueil de la station, ouvert jour et nuit, est situé près de la route, en amont de station, dans un espace ouvert permettant de découvrir le site de la vallée. Comme la chapelle construite à Flaine par Marcel Breuer, la volumétrie originale du bâtiment évoque un objet posé dans le paysage, au droit de la rupture de pente.

Pour le pavillon d’accueil, chaque facette correspond à une façade du pavillon, orientée différemment selon son programme et ses usages : au Nord-Ouest, la façade 'signal', reprenant le logo de la station, est orientée pour une visibilité maximale depuis la route pour les arrivants. Au Nord-Est, la façade d’entrée est ouverte sur la place et ses parkings. Son traitement en volume, qui évoque la fenêtre du Withney Museum construite par Marcel Breuer, offre un abri contre le vent et la neige. Enfin, à l’Ouest, la façade 'vue' offre depuis l’intérieur un grand tableau cadrant le paysage du vallon de Flaine.

En infrastructure, l’accroche à la pente est traitée par un socle minéral, tandis que le bois a été favorisé pour bâtir la structure, charpentée selon une géométrie relativement complexe. En effet, l’ossature bois du pavillon est conçue pour répondre aux contraintes de neige (700kg au m²) en se soumettant aux exigences formelles du volume taillé.

02(@Valentin Jeck)_S.jpgLe pavillon d’accueil est entièrement revêtu d’un bardage en métal. La montagne induisant une vue en plongée sur le bâtiment, la toiture a littéralement été réalisée comme une 'cinquième façade' et a reçu le même traitement. Les façades en métal reflètent le paysage alentour et le pavillon évolue au rythme des saisons, ce qui permet sa parfaite intégration dans le site sans compromettre son écriture contemporaine.

Un travail d’éclairage a permis de transformer le pavillon en 'lanterne' la nuit. L’éclairage public est amenuisé pour mettre en valeur la lumière diffusée à travers le logo de la ville, dont le motif a été perforé dans le métal de la façade.

04(@Valentin Jeck)_S.jpgFiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Syndicat Intercommunal de Flaine
Maître d’oeuvre : R-Architecture
BET TCE : GMGB
Mission complète
Surface : 170m² SHON
Coût : 390K€ HT
Livré en décembre 2013

03(@Valentin Jeck).jpg

Réagir à l'article


tos2016

elzinc

Portrait |La maquette sans Chichi ? Impensable!

Chichi. Antonio Chichi. Prononcez Kiki. Italien. Plus exactement Romain. Né dans le quartier de San Lorenzo, de parents pauvres. Rien ne le prédestinait à la célébrité si ce n'est son talent. Son oeuvre est...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Rifat Chadirji, architecte en noir et blanc

Bagdad, aussi inconnue que méconnue. Des années de conflits armés ont détourné architectes, historiens et photographes d'une capitale moderne dont Rifat Chadirji en fut l'un des plus éminents acteurs....[Lire la suite]


elzinc

Portrait |Il était l'architecte le plus dangereux du monde

L'appréciation n'est pas celle du Courrier de l'Architecte… mais du FBI. Sous la plume de son premier directeur, J. Edgar Hoover, elle cible un américain : Gregory Ain (1908-1988). Ses fréquentations teintées...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |La maquette sans Chichi ? Impensable!

Chichi. Antonio Chichi. Prononcez Kiki. Italien. Plus exactement Romain. Né dans le quartier de San Lorenzo, de parents pauvres. Rien ne le prédestinait à la célébrité si ce n'est son talent. Son oeuvre est...[Lire la suite]

elzinc novembre

Portrait |Poy Gum Lee, des gratte-pagodes de New York à Shanghai

Tuiles vernissées sur gratte-ciel Art déco… un bien étrange syncrétisme visible, entre autres, à Shanghai. Mais quelle ville n’a pas eu la tentation d’adopter la modernité et de la...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Nuno Teotónio Pereira, le modernisme contre Salazar

Dans la lignée des reconnaissances tardives, après Frei Otto, lauréat du Prix Pritzker 2015, Nuno Teotónio Pereira s’est vu récompensé le 13 avril 2015, à 93 ans, du Prix de...[Lire la suite]