tos

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil Etudiant

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Résultat | Palmarès du concours 'Paris dessus dessous' (05-12-2013)

Le Pavillon de l'Arsenal et Paris Mômes ont organisé la seconde édition du jeu concours de dessins d'enfants intitulé 'Paris dessus dessous'. Plus de 350 dessins et textes explicatifs ont été reçus et regardés par un jury* de professionnels, présidé par l'architecte Jacques Rougerie. Communiqué.

Paris

L''appel à dessins' 'Paris dessus dessous' sensibilise chaque année tous les jeunes parisiennes et parisiens, individuels, écoles ou centres de loisirs, à l'architecture en les invitant à imaginer de nouvelles perspectives urbaines.

Grotte-forêt avec pont suspendus, arbres à l'envers et à l'endroit éclairés par le mini-soleil électrique ; sous-terre écolos avec systèmes énergétiques sophistiqués comme l'usine à insectes pour les protéines, les gants de box 'projecteurs de verdure' ou l'aspirateur de bruits ; grand huit produisant de l'électricité 'tellement qu'il va vite !' ou manège qui, en tournant, pompe l'eau puis l'envoie à la ville du dessus ; Arches de Noé abritant différentes espèces animales ; dragons qui, par leurs flammes, sont en charge de la distribution d'eau chaude pour les foyers du dessus, etc.

Le jury* a eu à départager des propositions plus inventives les unes que les autres.

1er prix : Merlin, 7 ans / 'Sous terre écolo' :
1. Garage automatique pour mini-voitures-robots électriques ;
2. Centre de recyclage automatique des déchets ;
3. Ascenseurs ;
4. Grotte-forêt pour promenade, avec pont suspendus ;
5. Arbres à l'envers et à l'endroit ;
6. Mini-soleils électriques.

02(@Ulysse)_B.jpgLes coups de coeur du jury

1. Ulysse, 8 ans : «La chose que j'aimerais bien c'est que la ville ne s'appuie plus sur les campagnes autour d'elle. Par exemple, ça serait bien de faire pousser sur les toits les fruits et les légumes et dans le sous-sol de la bulle faire une usine à insectes pour les protéines. Dans la bulle, grâce à de grands capteurs solaires, il y a de la lumière comme dehors. Les arbres peuvent pousser et des habitations sont construites dedans».

2. Andréa, 8 ans : «Mon projet est d'aider la ville en s'amusant. De fabriquer un parc d'attractions ! Les attractions vont aider : la grande roue tournera, puis pompera l'eau, puis l'enverra à la ville, le chamboule tout sera des bouteilles pleines d'eau ou de soda. Lorsqu'on frappe avec la balle, elles vont dans un tuyau qui les amènent dans les distributeurs automatiques de la ville ! Le grand huit produit de l'électricité pour la ville (tellement qu'il va vite !) Et... les stands où il y a des glaces, des boissons, c'est juste pour le plaisir !!!».

3. Martin, 10 ans : «Parisiens, Parisiennes,
Mon projet pour le XXIe arrondissement de Paris vous permettra de vivre sous terre, sans pollution pour votre santé et vous pourrez toujours faire ce qu'on peut faire dans la ville, même plus, sans être dérangé par l'extérieur. Vous pourrez tout faire : vous baigner, vous promener dans la forêt, regarder le foot, aller au cinéma, vivre !...
».

4. Eva, 11 ans : «Welcome to escargot big !».

03(@Eva)_S.jpgMentions du jury

  • > Luphia, 7 ans ;
  • > Amédée, 8 ans ;
  • > Olympe, 10 ans ;
  • > Augustin, 10 ans ;
  • > Clara, 11 ans.

Les dessins lauréats sont exposés jusqu'au 10 janvier 2014 au Pavillon de l'Arsenal.

04(@Clara).jpg* Le jury, présidé par Jacques Rougerie, Architecte, était composé de : Ariane Bouleau, Directrice de la construction, SemPariSeine / Fabien Garnier, Chargé de mission Grand Paris, Véolia environnement / Chantal Herrmann, Directrice de la publication, Paris Mômes / Alexandre Labasse, Directeur Général, Pavillon de l'Arsenal / Raphaël Ménard, Directeur de la prospective, Groupe EGIS / Déborah Menrath, Directrice, Ludwik / Soline Nivet, architecte, historienne et enseignante (Ecoles Nationales Supérieures d'architecture) / Eric Senabre, auteur d'ouvrages pour enfants / Richard Scoffier, architecte, philosophe et Professeur des Ecoles Nationales Supérieures d'architecture.

Réagir à l'article


tos2016