Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil International

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Suède | Des tours, Stockholm et les Stockholmois disent oui ! (23-10-2013)

Alessandro Ripellino dit oui, mais... L'architecte associé de Rosenbergs Arkitekter, dans une tribune parue dans le quotidien suédois Svenska Dagbladet le 28 août 2013, défend une position originale : des gratte-ciel, oui, mais pas sans stratégie préalable. Alors que la capitale suédoise semble céder aux sirènes verticales, l'appel à la réflexion est lancé sur la manière de procéder.

Tours et gratte-ciel | Stockholm | Alessandro Ripellino

Contexte
Au printemps 2013, Stockholm a vu haut.
D'abord, un concours lancé par HSB Stockholm pour célébrer le centenaire de la compagnie. La proposition d'un gratte-ciel en bois conçue par Berg | C.F. Møller et Dinell Johansson a été désignée lauréate.
Quelques semaines plus tard, OMA remporte le projet de deux tours à Stockholm pour le compte du promoteur Oscar Properties.
Bref, de quoi défriser le 'skyline', enthousiasmer le public et s'attirer peut-être, d'ici quelques années, les foudres de l'UNESCO...
JPhH

DONNEZ A STOCKHOLM UNE STRATEGIE POUR LES TOURS
Alessandro Ripellino | Svenska Dagbladet

STOCKHOLM - Il n'est pas nécessaire d'opposer construction de tours et respect du patrimoine historique. Il nous faut toutefois une stratégie politique durable pour leur érection. L'absence de stratégie portant sur la densification du centre-ville et les bâtiments de grande hauteur commence à avoir des conséquences catastrophiques, écrit l'architecte Alessandro Ripellino.

Le très important document 'Architecture Stockholm' est bloqué à l'hôtel de ville de Stockholm depuis 2011. L'une des raisons de ce retard est la question sensible liée à la construction de tours. La guerre verticale lancée depuis peu entre Stockholm et Göteborg, ainsi que les discussions actuelles sur différentes propositions de bâtiments de grande hauteur, témoignent de la pression énorme que subissent les villes pour construire.

Pour Stockholm, il faudrait une stratégie pour la construction de bâtiments de grande hauteur, sinon le développement risque de s'arrêter et l'environnement urbain d'être détruit par leur construction.

02(@OMA)_S.jpgDans les régions du monde où l'expansion est la plus grande, les tours sont une évidence. «Je pense que cette tendance sera de plus en plus présente», affirme Hans Lind, professeur à KTH, dans un article paru dans SVD hier [le 27 août 2013, nde.], en réaction à la présentation du projet d'une construction de tour de 75 étages. Pour un Stockholmois dans l'âme, il peut sembler choquant que la silhouette de cette ville ancienne soit transformée par la présence de bâtiments aussi hauts.

Cependant, tout semble indiquer que nous allons devoir nous y habituer. Stockholm subit, en ce moment même, l'une de ses plus grandes transformations. La capitale suédoise est également l'une des villes les plus dynamiques en Europe et le besoin en logements et bureaux neufs est insatiable.

Quelques chroniqueurs ont récemment proposé de résoudre toute la question du logement en autorisant la construction de tours. Cela ne serait évidemment pas réaliste. Il n'existe aucune incompatibilité entre la construction de bâtiments de grande hauteur et un respect du patrimoine historique, mais il nous faut une stratégie politique sur le long terme pour savoir comment réussir.

L'augmentation en douceur des hauteurs de plusieurs quartiers du centre-ville est apparue ces dernières années. Afin de rentabiliser certains immeubles, nous avons tout simplement rajouté quelques étages sur des bâtiments existants. Une hauteur plus importante peut être le moyen de marquer certains endroits dans la ville, mais donnée comme une solution générale, la hauteur peut avoir des conséquences catastrophiques pour l'ensemble de la ville.

'Architecture Stockholm' était un document collectif, qui devait soulager les crispations liées aux opinions des partis politiques et permettre de dénouer la question des tours. A l'inverse, les textes sont restés bloqués pendant deux ans à l'Hôtel de ville, en raison d'un débat autour de la question des bâtiments de grande hauteur. Des discussions dont le contenu est bien plus affectif qu'objectif.

Permettez-nous maintenant de démonter quelques mythes qui circulent sur les tours :

Les tours respectent l'environnement
Toute construction comporte une part de nuisance sur l'environnement qu'il est nécessaire de prendre en compte au moment de l'élaboration du projet. En même temps, 'LSE cities', un laboratoire de recherche à la London school of economics, a présenté une étude où il est démontré que, par exemple, à Hong Kong, la densité de la construction permet l'une des consommations d'énergie les plus faibles au monde. Selon les chercheurs, ce constat devrait être une leçon pour d'autres villes dans le monde. Arup Foresight se consacre à des analyses sur la société. Dans un récent rapport, il est constaté que le rassemblement de bâtiments de grande hauteur situés autour d'un noeud de transports peut participer au développement durable de la ville. Des méthodes de construction durable en bois commencent également à être envisageables dans le cas de bâtiments de grande hauteur.

03(@BergMollerJohansson).jpgUne tour, c'est cher
Il est vrai que les constructions en hauteur impliquent des coûts supplémentaires notamment du fait du plus grand nombre d'ascenseurs et d'une stabilité plus importante nécessaire en terme de construction. En regard de la demande actuelle particulièrement importante en termes de logements et de locaux d'activités, il serait tout à fait possible de rentrer dans les frais. Par ailleurs, il n'est pas nécessaire de construire des logements luxueux. Le bailleur Familjebostäder a récemment fait construire des logements sociaux dans la tour d'habitation la plus haute de Stockholm, Lindhagsskrapan à Kungsholmen.

Les tours détruisent la silhouette de la ville
Il ne faut pas construire une tour à tous les coins de rue, mais il y a beaucoup d'endroits où il est possible de construire en hauteur sans pour autant détruire la valeur de l'existant. Des quartiers situés autour d'un centre de transports publics, Norra Djurgårdsstaden ou Södra Värtan, pourraient s'y prêter en donnant la possibilité d'y habiter ou d'y travailler de manière durable. Il existe aussi des quartiers du centre-ville qui, sans doute, pourraient profiter des avantages liées aux tours.

Voilà pourquoi, peut-être en raison de ces caractéristiques, les Stockholmois sont, selon plusieurs études récentes, favorables à plus de tours dans leur ville.

Alors, permettons-nous de construire en hauteur, tout en cherchant d'abord à nous mettre d'accord sur l'art et la manière.

Alessandro Ripellino | Svenska Dagbladet | Suède
28-08-2013
Adapté par : Marie Kraft

Réactions

MA | architecte | rhone-alpes | 24-10-2013 à 13:12:00

Les trois tours d'Anger et Puccinelli Grenoble construites entre 1963 et 1967, revisites la sauce 2013...

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de NeM

NeM vous présente deux projets : la collection d’art africain de la Congrégation du Saint-Esprit et le Siège de WWF France.[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Jean-Pierre Lott

2018 a été une année « sudiste » qui a vu l’achèvement de deux projets monégasques, le Stella et les Cigognes, le démarrage de la Villa Troglodyte toujours à Monaco. Mais aussi 2...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de PANARCHITECTURE

Ce sont des projets tant attendus qui sortent enfin de terre : trois maisons individuelles neuves dans le sud de la France et un Hôtel à Paris rue du Faubourg Saint Honoré.  Ce sont quelques journées en gilets jaunes...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de ChartierDalix

L'année 2018 de l’agence ChartierDalix c’est 7 chantiers dont la restructuration de la Caserne Lourcine à Paris 13e  en université de Droit Paris I, un bâtiment de bureaux entièrement en structure...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Métra+Associés

La livraison du collège et de la crèche rue des Pyrénées et des maraîchers dans le 20ème arrondissement de Paris  achève le grand projet mixte de remodelage urbain regroupant un centre-bus de la...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de TVAA

L’année 2018 de Thierry Van de Wyngaert Architectes Associés (TVAA) a commencée en fanfare par une exposition à la Galerie d’architecture et la publication d’une monographie dans la collection We...[Lire la suite]