tos

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Brève | Musée et centre de recherches sur la biodiversité à La Roche-sur-Yon (03-09-2013)

Le 26 juin 2013, après quatre ans de travail mené avec les partenaires associatifs, des Pays de la Loire scientifiques, économiques et institutionnels, le centre régional de découverte de la biodiversité de La Roche-sur-Yon, conçu par l'agence Guinée*Potin Architectes, a ouvert ses portes. A la découverte d'une architecture mimétique... Communiqué.

La Roche-sur-Yon | Guinée*Potin

Le centre Beautour repose sur la mise en valeur de la Demeure historique du naturaliste vendéen Georges Durand (1886-1964) et de ses importantes collections à La Roche-sur-Yon.

Le projet a pour ambition de mettre en oeuvre des supports pédagogiques et scientifiques au service de la biodiversité et de mettre en place des dynamiques de gestion et d’évolution sur le site. Au-delà des jardins thématiques, du compostage et de la récupération de l’eau de pluie pour l’arrosage qui constituent des 'incontournables' dans l’aménagement du site, il faut aussi initier des processus source de biodiversité dans ce site abandonné depuis plus de trente ans.

En effet, certaines parcelles sont parvenues à une sorte de 'climax' (étang, bois, taillis) et se pose alors la question soit de la préservation intégrale soit de l’intervention minimale permettant d’enclencher la diversification de la faune et de la flore. D’autres parcelles, au contraire, ont été maintenues dans une pauvreté en terme de biodiversité par la fauche et le pâturage (pratiques qui permettent néanmoins un entretien régulier et peu coûteux) et se pose la question d’un interventionnisme plus fort afin d’initier durablement la mise en place d’un autre écosystème.

Ce musée et centre de découverte recherche un équilibre entre des actions légères et mesurées préservant la biodiversité en place et d’autres, plus marquées, créant un impact positif sur la biodiversité. Ainsi, ce projet n’est ni celui d’un parc à thèmes ni celui d’un jardin d’agrément. Il s’agit bien d’un projet spécifique à Beautour, dicté par la prise en compte de la biodiversité, de la topographie et de la qualité des lieux. Le parcours découle de cette logique, conduisant sous le prétexte de l’intérêt scientifique le visiteur vers la prairie et le fond du vallon, là où la nature sauvage rejoint la nature fabriquée du parc d’agrément historique de Beautour.

02(@Stephane Chalmeau)_B.jpgLe projet architectural

Dans le contexte en présence, à forte 'narration paysagère', le projet propose une identité forte, en réinterprétant de façon contemporaine et innovante une technique traditionnelle. 

De fait, le projet affiche un épiderme en chaume, recouvrant le bâtiment en couverture et en bardage. L’image proposée prend en compte le vieillissement naturel du chaume dans les tons gris/paille, variant de tonalités avec les saisons. A une forme compacte, il a été préféré une forme organique, presque 'animale', qui épouse la demeure, l’enveloppe et s’étire dans le site sans le brusquer.

Les pilotis en troncs massifs de châtaignier contribuent à 'brouiller' l’image du projet, mimétique dans le contexte. Le bâtiment, telle une branche posée, décollée du sol, est un 'morceau de paysage construit', une 'nouvelle géographie' dans le parcours scénographique et pédagogique. Le décollement permet de conserver la biodiversité en place, de minimiser l’impact des fondations au sol et de fabriquer un projet qui s’élève progressivement pour dévoiler, à son extrémité, l’étang préservé au loin, où se nichent héronnières et grenouillères.

Le bâtiment technique, peint dans sa totalité en noir, abrite les vestiaires, la chaufferie bois et se prolonge par une serre pédagogique.

03(@Guinee Potin Architectes-DR)_B.jpgFiche technique

Programme : réalisation du Centre Beautour : musée et centre de recherche, de découverte, de pédagogie et d’expositions sur le thème de la biodiversité. Réhabilitation d’une ancienne demeure et construction d’un nouveau bâtiment accueillant salles d’expositions, ateliers pédagogiques, laboratoires, accueil, bureaux, serre pédagogique, jardin et parcours pédagogique
Adresse : Le Bourg-sous-la-Roche, Beautour | 85000 La Roche-sur-Yon
Maître d’ouvrage : Région des Pays de la Loire
Architecte mandataire : Agence Guinée * Potin Architectes : Anne-Flore Guinée et Hervé Potin architectes ; Solen Nico chef de projet
Paysagiste : Guillaume Sevin Paysages
Scénographie : Block Architectes
Signalétique / graphisme : Warmgrey
Contenu muséographique : Stéphanie Vincent
Programmiste : ARP
BET ISATEG (structure / fluides), ITAC (acoustique)
Bureau de contrôle : Veritas / SPS Dekra
Surface SHON : 2.057m²
Coût travaux H.T. : 5.000.000€ HT (y compris museo et aménagements extérieurs)
Mission : base + exe + opc + hqe + peqa + sceno + museo + signalétique
Projet BBC Effinergie classe A
Labellisation PEQA (Performances Energétiques et Qualités associées)
Etanchéité à l’air <1.2m³/h/m²
Mode d’énergie : chauffage bois granulé

04(@Stephane Chalmeau)_B.jpg

Réagir à l'article


tos2016

elzinc

Portrait |Samuel Delmas, archi-sensible

Crèches, unités psychiatriques, centres de formation… En somme, des programmes de la banalité. Samuel Delmas transmue ce quotidien en espaces de qualité. Son art est, de fait, précis. Il repose sur «le...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |La fine équipée de Monica Donati

Le collectif avant tout ! Monica Donati s’empresse de présenter tous ses collaborateurs. Elle évoque même avec enthousiasme un nouveau projet d’association - 300% - qu’elle monte avec Margot-Duclot et Paul...[Lire la suite]


elzinc

Portrait |Emmanuelle Colboc, comme une feuille délicate sous un rocher

Apposer quelques mots sur l’acte de bâtir. L’ambition est née d’un constat simple ; «Nous parlons d’architecture de façon trop compliquée, ce qui, de fait, l’éloigne du...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Loci Anima, de la discrétisation au cabinet de curiosités

Connaissez-vous seulement les post-it solaires ou encore les façades-gouttières ? Il n'y a, chez Loci Anima, pas un projet sans une nouvelle expression. Alors, pour Françoise Raynaud, sa fondatrice, le bonheur paraît...[Lire la suite]

elzinc novembre

Portrait |Antonin Raymond, un architecte sans histoire ?

Les œillères de l’histoire orientent le regard vers des géographies familières et proches. Les ouvrages encyclopédiques sont parfois myopes dès qu’il s’agit d’aborder des objets...[Lire la suite]

Eglise Meguro à Tokyo
elzinc novembre

Portrait |André Ravéreau par le détail

La disparition d'André Ravéreau le 12 octobre dernier ne signifie pas pour autant la dissolution de son enseignement. L'hommage invite aujourd'hui à la relecture immédiate de son œuvre ; l'exercice pertinent...[Lire la suite]