Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Présentation | Médiathèque + centre social à Metz : B. Ropa crée un 'laboratoire social' (26-06-2013)

A programme atypique, nom chargé de sens. A Metz (57), la réalisation de l’Agora a été confiée à Bernard Ropa en février 2013. L’architecte parisien a pour mission de créer un véritable 'laboratoire social', transformant l’image traditionnelle des médiathèques et des centres sociaux en les couplant en un seul bâtiment. Tout un programme, composé de multiples «univers».

Notice Architecturale | Culture | Bâtiments Publics | Metz | Bernard Ropa

Extrait du programme élaboré par 'abcd' pour le compte de la ville de Metz

«Dans le cadre du projet de rénovation urbaine du quartier de la Patrotte, la ville de Metz souhaite réaliser un équipement atypique : une nouvelle médiathèque et, regroupé dans le même bâtiment, un centre social. La ville souhaite le rapprochement de ces deux équipements autour d’un projet unitaire afin de développer un véritable 'laboratoire social' qui permette une plurifonctionnalité et d’imaginer de nouvelles pratiques pour répondre aujourd’hui et demain aux besoins des habitants de l’agglomération et d’un quartier en pleine évolution. Ce projet intègre une certification NF HQE® Bâtiment Tertiaire.

Le futur bâtiment aura à jouer un rôle d’importance à l’échelle du quartier qui fait l’objet d’une opération de renouvellement urbain, mais aussi à l’échelle de la ville de Metz. En traduction des attentes de la maîtrise d’ouvrage, le futur équipement devra répondre à la fois aux missions d’une médiathèque et à celles d’un centre social ; de fait, cet équipement proposera de nouveaux services et devra être plus qu’une médiathèque ou qu’un centre social. Il est attendu une ouverture sur la cité qui concernera le public le plus large possible. Cet équipement sera un lieu de socialisation proposant un ensemble de pratiques et propositions sociales, culturelles et de loisirs. L’équipement sera ouvert de 7h30 à 22h30 tout au long de l’année.

En ce sens, et en appui du projet d’établissement, il est attendu du projet architectural qu’il aide à construire cette identité, qui doit transformer le plus possible l’image traditionnelle des médiathèques et des centres sociaux. Cette nouvelle construction publique d’importance devra contribuer, par son architecture et son insertion urbaine, à créer une image positive du quartier.

02(@RopaArchitecture)_S.jpgL’objectif de l’équipement est d’être innovant tant sur le plan des contenus et des services, en recherchant une grande proximité avec ses usagers, une ouverture sur l’espace public et en proposant une nouvelle qualité d’accueil.

Dans la traduction fonctionnelle de l’équipement, ces principes ont été retenus et exprimés par des exigences en termes de modularité de l’équipement, d’ouverture des espaces qui le compose et une organisation en 'univers' qui permet de décliner plusieurs ambiances en fonction des usages que l’on souhaite encourager en différents endroits.

L’univers est une zone définie spatialement et perçue comme telle par le public. L’enjeu a été de mettre les usagers au coeur de la réflexion pour élaborer un aménagement qui permette la cohabitation de pratiques variées sans qu’elles se gênent les unes les autres. Il s’agit de regrouper les usages qui peuvent être complémentaires en 'univers'. La conception d’ensemble proposée est très ouverte et laisse une liberté de circulation totale au public.

Le découpage des espaces ne se fait pas en fonction du classement des collections ou des types de documents mais plutôt en fonction des usages que l’on souhaite encourager. Un univers propose une atmosphère polysensorielle bien caractéristique : une certaine lumière, un certain mobilier, un certain niveau sonore, des postures qui lui donnent sa singularité.

03(@RopaArchitecture)_S.jpgAinsi, l’acoustique, la luminosité, les postures, les entités fonctionnelles ou la symbolique des objets seront de nature à proposer, par leurs combinaisons, des solutions spatiales et scénographiques permettant à chacun de s’approprier de façon très personnelle et mentale son univers.

Une forte attente de la maîtrise d’ouvrage s’exprime vis-à-vis des maîtres d’oeuvre pour la qualification de ces univers volontairement non imposée par le programme».

Ce programme, exceptionnel par sa générosité, par l’intelligence collective mise au service de son élaboration et la volonté courageuse de tous ses acteurs à vouloir le conduire jusqu’à son terme dans toute sa radicalité novatrice, ne pouvait que nous galvaniser à formaliser architecturalement ce rêve de toute une communauté, qu’elle puisse dire : 'c’est bien cela que nous désirons'. Voilà l’honneur de notre métier !

'Activateur urbain'

L'implantation rationnelle et efficace de la médiathèque / centre social - dans une préoccupation initiale de protection des nuisances sonores - devient le support d'une très forte narrativité du bâti par une composition et un traitement différencié de chaque univers lisible depuis l'espace public. Fortement abritées de l'ensoleillement direct par de larges débords de planchers, les transparences sont maximales. Chaque univers devient signal. Chaque univers devient activateur d'urbanité.

Les bâtiments, protecteurs au nord et largement ouverts au sud, composent avec les espaces extérieurs une théâtralité urbaine de bon aloi. Les matériaux - le bois sous diverses formes pour sa chaleur, l'acier inoxydable pour son éclat - les couleurs enjouées, les végétaux familiers et rustiques, euphorisent le site sans intimider.

04(@RopaArchitecture).jpgLe fond de scène, un remblai haut de six mètres, s’anime quotidiennement du passage de deux cent trente trains. Calé sur ce fond, un bâtiment linéaire (R+1, partiellement R+2) adopte le vocabulaire ferroviaire et un profil en coque optimisé pour la protection acoustique et la dispersion des nuisances sonores induites par l'effet d'écho train / bâtiment / train.

Perpendiculairement, un corps de bâtiment se développe à simple rez-de-chaussée sous un large débord de couverture traversé par le puissant volume de la salle de diffusion dédiée aux concerts, spectacles et expositions. Signal lasuré rouge vif, éclairé par des rampes de LED, il prend, dès le crépuscule, des allures de braises incandescentes. Les soirs d'été, il déroule en façade un écran géant pour des séances de cinéma en plein air, mais aussi, tout au long de l’année, la transmission d’évènements sportifs.

L'espace public généré au sud est le lieu de toutes les rencontres. Le parvis, cheminant en pente très douce vers l'entrée, est bordé de bancs. Il accompagne dans un ample mouvement naturel les flux induits majoritairement depuis le coeur du quartier et la station METTIS (transport en site propre messin en voie d’achèvement et qui désenclavera tout le secteur). Un tapis vert s'offre aux jeux, à la détente et à l'organisation d'évènements.

Le projet s'est attaché à répondre minutieusement aux attentes d'un programme innovant et ambitieux, sans perdre de vue l'objectif de lisibilité et de clarté fonctionnelles des univers. La structure porteuse (poteaux) privilégie la souplesse et la flexibilité des cloisonnements, laissant une réelle marge d'évolution dans la mise au point du projet et dans sa vie future.

Dès l'entrée, en contact avec le café, l'univers 1 (accueillir, restituer, créer) propose une large ouverture sur les univers 2 (accueillir l'enfance), 5 (cuisiner, déjeuner, goûter) et, au premier étage, en atrium, sur l'univers 3 (échanger, jouer). L'univers 4 (échanger en face à face, être au calme) bénéficie d'une situation en contact avec le jardin expérimental en plein ciel.

05(@RopaArchitecture).jpgLes accueils collectifs de mineurs des univers 2 (0 à 3 ans - 3 à 6 ans) et 3 (6 à 11 ans) disposent de prolongements extérieurs abrités et d'un parcours aérien sécurisé dans le bosquet situé à la pointe ouest de la parcelle, enrichi d'un mini 'Parcabout®'. Ce cadre ludique d’évolutions aériennes sur des grands filets tendus au-dessus du vide est inspiré des techniques de filets, cordes et autres bouts, venues du monde marin et de la course au large, puis appliquées aux missions d'exploration de la canopée et, finalement, à l'univers des loisirs. Absolument sécurisé et d'une grande valeur pédago-motrice, ce complément de programme libère le sol, qui conserve ainsi toute sa richesse botanique.

L'ensemble des cibles environnementales est pris en compte, y compris la quinzième, un bâti dont l'enveloppe au moins pourrait offrir autant de place pour la biodiversité naturelle qu'en l'absence de construction. Cible que nous proposerons de traiter plus particulièrement dans le cadre du jardin expérimental en toiture avec, à titre d'exemple, une collaboration avec 'le Parti Poétique' et 'la banque du Miel', collectifs d'artistes et de botanistes oeuvrant à une 'pollinisation de la Ville'.

Médiathèque...

Le nom de l'équipement issu d'une consultation citoyenne s'affichera au sud, en grandes lettres métalliques brillantes et colorées et, au nord, ce nom sera sérigraphié sur l'écran vitré de protection antibruit à l'attention des voyageurs en train. Ce nom est aujourd’hui connu : L’AGORA. Galvaudé diront les méchantes langues. 

Il n’aura rarement reflété autant le désir enthousiaste de toute une communauté et nous nous mobiliserons toutes nos forces pour réussir à faire de ce rêve une réalité.

Bernard Ropa

Réactions

Miss Média | Bibliothécaire | Lorraine | 29-06-2013 à 18:05:00

Magnifique projet, belle et élégante façon d'en parler :)
Miss Média

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 d'AZC

L’équipe AZC vous souhaite à tous, Une Bonne Année 2019 ![Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de Jean-Pierre Lott

2018 a été une année « sudiste » qui a vu l’achèvement de deux projets monégasques, le Stella et les Cigognes, le démarrage de la Villa Troglodyte toujours à Monaco. Mais aussi 2...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Vous Etes Ici

2018 est une année constructive préparant 2019 : Les premières livraisons commencent. Les écoliers du groupe scolaire Renaudel à Montrouge ont fait leur rentrée 2018-2019 dans un nouveau cadre. La...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de OUALALOU + CHOI

2018. Un point tournant dans la trajectoire de l’agence OUALALOU + CHOI avec l’arrivée et avancement de plusieurs beaux projets en France, à vous dévoiler prochainement. Pourtant nos aventures architecturales et...[Lire la suite]

Album-photos |Architectures Anne Démians

En 2018, à l’agence Architectures Anne Démians, on retiendra de beaux concours. Hôtel du département 92, Réinventer Paris 2, Fondation Italienne. Plus particulièrement celui remporté : Grand...[Lire la suite]