tos

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil International

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Maroc | Nouveau siège social de Maroc Telecom à Rabat, dans la plus haute tour du Maroc (19-06-2013)

La tour Maroc Telecom a été inaugurée lundi 17 juin 2013, en présence du Roi Mohamed VI. «La ligne conceptuelle qui a été proposée lors de la construction de la tour fut la singularité de l’objet architectural, qui s’inscrit d’emblée dans le paysage et l’imaginaire de la ville, même s’il s’agit comme ici d’une tour 'peu élevée' de vingt étages», indique l'agence Jean-Paul Viguier et Associés, maître d'oeuvre. Notice architecturale.

Notice Architecturale | Maroc | Jean-Paul Viguier et Associés

Le concept architectural proposé procède d’un travail sur un rapport entre l’intérieur et l’extérieur, du dedans et du dehors de l’architecture, que le bâtiment, loin de les opposer, va mettre en relation pour rétablir cette subtile dialectique que l’on retrouve dans les plus beaux édifices du Maroc : sobriété et richesse, chaleur et fraîcheur, clair et doré, etc.

Le projet a un caractère très communicatif, tant entre ses volumes propres que vers le monde extérieur. Le bâtiment part d’un volume parallélépipédique simple ; ce volume 's’ouvre' ensuite selon la diagonale du parallélogramme pour former deux prismes qui glissent et pivotent autour des circulations verticales : ce geste révèle l’intérieur du volume d’origine.

02(@Takuji Shimmura)_B.jpgUn premier prisme bas, dont l’inclinaison permet une large ouverture sur l’entrée du bâtiment, reçoit dans son volume le musée et la restauration. Un prisme haut décalé de manière à laisser place au noyau central accueille une partie des plateaux de bureaux. Le volume laissé en place reçoit à la fois, dans sa partie prismatique, l’autre partie de bureaux et les différentes entités de la vie collective. Sa partie haute reçoit les espaces de représentation et crée par sa situation le signal dans la ville mais aussi l’évènement à l’échelle du projet et du quartier.

Ces volumes ainsi disposés permettent aussi une ouverture sur les différents éléments qui constituent le quartier : la Mosquée, le parc, la place, l’avenue Annakhil et la cour de justice. Au sol, l’ensemble du site est aménagé selon des tracés géométriques qui dessinent un jardin permettant l’accès à la tour ainsi qu’au Musée des Télécommunications installé au pied de la tour dans un volume moderne.

04(@Takuji Shimmura)_S.jpgLes façades, modernes et transparentes, se déclinent sur deux types : l’extérieur du projet est constitué de façades 'haute performance' très expressives avec des stores variables intégrés dans une 'peau' épaisse. 

Cette façade est créée avec un vitrage lisse à l’extérieur et un vitrage clair à l’intérieur équipé d’ouvrants donnant sur un espace ventilé entre les deux vitrages où se trouvent des stores métalliques. 

Les autres façades qui correspondent à l’intérieur du projet sont naturellement protégées du soleil par les différents volumes et par l’orientation du bâtiment, ce qui permet une approche simple et moderne.

Jean-Paul Viguier et Associés

Fiche technique

Programme : Tour de bureaux de 20 étages, Musée des Télécommunications au rez-de-chaussée, services et parking de 300 places, auditorium indépendant de 600 places
Maître d’ouvrage : Maroc Telecom
Maître d’oeuvre : Jean-Paul Viguier et Associés et Omar Kobbité
Maître d’ouvrage déléguée : Artelia
BET Structure : SETEC TPI
BET Corps d’état techniques : SETEC Bâtiment (études) et Pyramide (chantier)
Décorateur : Juan Trindade
Economiste : Paul Pieffet
Acousticien : Rémi Raskin
Signalétique : Dominique Pierzo Conseil
Coût des travaux : 100M€ HT
Type de mission : Conception et suivi des travaux, y compris paysage

Chiffres clés :
* Hauteur tour avec mâts : 136,50m
* Surface SHON tour : 27.500m²
* Surface SHON auditorium : 2.300m² (600 places)
* Surface SHOB totale (tour, auditorium, parking) : 42.500m²
* Longueur du porte à faux : 27 mètres
* Ascenseurs : 16
* Nombre de salariés hébergés : plus de 800 personnes

03(@Takuji Shimmura)_S.jpg

Réagir à l'article


tos2016
elzinc novembre

Portrait |Chen Kuen Lee, après Scharoun

Voilà une carrière qui force la curiosité. En 1931, Chen Kuen Lee quitte la Chine pour rejoindre l’Allemagne. Il y étudie l’architecture et travaille aux côtés de Hans Poelzig et Hans Scharoun. Il...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Sandra Planchez face à l'appel de la nouveauté

Tout nouveau, tout beau ? Sandra Planchez témoigne d’un goût immodéré pour la nouveauté. Il n’y a là pourtant rien d’une fuite en avant - qu’elle condamne par ailleurs - ni...[Lire la suite]

Erratum : crédit image : cantin-planchez-DR


elzinc

Portrait |Nuno Teotónio Pereira, le modernisme contre Salazar

Dans la lignée des reconnaissances tardives, après Frei Otto, lauréat du Prix Pritzker 2015, Nuno Teotónio Pereira s’est vu récompensé le 13 avril 2015, à 93 ans, du Prix de...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Nuno Teotónio Pereira, le modernisme contre Salazar

Dans la lignée des reconnaissances tardives, après Frei Otto, lauréat du Prix Pritzker 2015, Nuno Teotónio Pereira s’est vu récompensé le 13 avril 2015, à 93 ans, du Prix de...[Lire la suite]

elzinc novembre

Portrait |Avec Michel Rémon, faire le mur !

Faire, agir, contempler… quelques mots d'ordre pour Michel Rémon. Toutefois l'architecture n'est pas le centre du tout. L'usager, l'habitant, le patient, le lecteur, le sportif… tous ces individus qui peuplent chaque construction...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |L'architecture en Barani-rama

Pour capter une architecture vécue, mais aussi des paysages habités, Christian Barani part «à la dérive». Sa relation avec l'art de bâtir est toutefois récente. Son frère, Marc Barani,...[Lire la suite]