Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Visite | Tourcoing, ville nouvelle (12-06-2013)

Il était une fois, dans la région Nord-Pas-de-Calais, une ville industrielle florissante, la reine du textile ! A Tourcoing (59), les usines dominaient le paysage urbain. A partir des années 70, la crise. Les fermetures se succèdent. Les dernières portes ont été condamnées en 2005. Trois projets remarquables témoignent pourtant de la possibilité d’inscrire une architecture contemporaine dans le cadre d’un patrimoine industriel existant. Renaissance ?

Reconversion | Urbanisme et aménagement du territoire | Tourcoing

«Durant près de 20 ans, 30.000 employées ont perdu leur travail», explique Jean-Claude Dubois, Directeur général des Services de la Ville. Les heures sombres semblent aujourd’hui appartenir à l’histoire tant la ville est devenue le terrain d’un vaste chantier d’où naîtra, vraisemblablement, une ville nouvelle.

«De par ces changements, Tourcoing deviendra une destination touristique», assure Michel-François Delannoy, maire PS de la ville. «Accessible par les transports en commun, elle sera dotée d’un grand centre commercial, de centres sportifs, de musées... L’offre des logements y sera diversifiée», assure-t-il.

Cinq cents nouveaux logements sont livrés chaque année, la plupart d'entre eux situés dans d’anciennes usines transformées ou dans les barres de grands ensembles radicalement rénovés. La requalification de 65.000m² d’espaces publics et la création d’une plateforme multimodale de transports en commun ont marqué la première phase de régénération, initiée en 2011.

Le quartier de l’Union, ancien site industriel, deviendra le premier écoquartier de Lille Métropole. Toutes ses anciennes usines seront réaménagées et intégrées à de nouvelles constructions tandis qu’une piscine olympique, signée Mikou Design Studio, enrichira bientôt le pôle aquatique 'Tourcoing-les-Bains'.

02(@DHoundtBajart).jpg Le 31 mai 2013, c’est donc parti pour la visite de presse. L’envie de renouvellement transpire de toute part, dans chaque quartier envahi par une frénésie de travaux. Passé le centre-ville, l’ancienne église Saint-Christophe et le centre commercial homonyme, commencent les chantiers du quartier Belencontre, dominé par le parc Clémenceau.

«Le parc s’étirera vers la ville», explique Jean-Claude Dubois. «Les logements seront intégrés dans la verdure». La plupart des anciennes fabriques deviendront des logements tandis que l’ancienne usine SEBI (Société Européenne de Brochage Industriel) est vouée à devenir une médiathèque.

Cet ouvrage, conçu pas D’Houndt + Bajart architectes et promis à livraison à l’automne prochain, prend appui sur l’ancien mur d’enceinte de l’usine et sur la conciergerie, laquelle accueillera le public au rez-de-chaussée. L’extension est composée de trois volumes en bois où les toitures ondulent afin de créer une hiérarchie sonore dans les salles.

«Nous voulions créer un objet contemporain et le rapporter à l’ancien bâtiment», expliquent les architectes. Les façades ouest et est sont en forme d’alvéoles, lesquelles deviennent parfois des fenêtres. «L’alvéole est une forme organique qui peut être répétée à l’infini», précisent-ils.

Les architectes ont expérimenté une couverture de façade en résine blanche. «Nous sommes les premiers à utiliser ce matériau comme revêtement vertical extérieur», expliquent D’Houndt et Bajart. «Nous aimons utiliser de nouvelles techniques ; c’est un défi stimulant».

03(@DR).jpgA Tourcoing, les bâtiments anciens se transforment donc en logements et lieux publics mais pas seulement... Classées monument historique, les anciennes écuries de la Banque Joire, construites en 1912 sur une parcelle bâtie en 1885, sont devenues depuis 2001 l’atelier de l’artiste algérien Mahjoub Ben Bella.

Odeur de peinture à l’huile, musique classique, le lieu est enchanteur. «Ce fût un coup de foudre», raconte la femme de l’artiste. «Nous cherchions un espace où travailler, ici c’est parfait. Tout est conservé dans son état d’origine». Une grande lucarne éclaire les murs blancs, des escaliers en bois foncé mènent à une soupente qui domine l’atelier. Tableaux, peintures, brosses partagent l’espace avec des statues africaines, des luminaires marocains et autres cadeaux d’amis voyageurs.

Ayant commencé sa carrière en 1968, Mahjoub Ben Bella a notamment peint, en 1986, douze kilomètres de pavés du parcours de la course cycliste Paris-Roubaix et, en 2000, a décoré la station Colbert du métro de Tourcoing de 1.800 carreaux de céramique. Maintenant, il passe la plupart de son temps dans l’atelier. «C’est mon lieu d’inspiration. Je ne voyage pas beaucoup ; ici, c’est mon lieu de vacances préféré», confesse-t-il.

L’église Saint-Louis s’est également transformée en une sorte d’atelier. Abandonnée depuis 2002, elle a été achetée en 2011 pour 20.000 euros par Silvany Hoarau, couvreur et charpentier depuis l’âge de 15 ans.

04(@MaxLerouge)_S.jpgD’ici 2025, les voûtes en bois seront toutes restaurées tandis qu’une fenêtre fera pénétrer la lumière et que la nef centrale sera devenue un lieu d’accueil d’évènements publics. «Le bâtiment restera ouvert à tout le monde, comme les églises», précise Silvany Hoarau. Le confessionnal est devenu une entrée qui ouvre sur deux bureaux et vers le futur logement du propriétaire des lieux. «L’investissement pour la reconversion de l’église est conséquent», explique-t-il. «D’autant que toutes nos interventions sont démontables car je souhaite respecter ce lieu chargé de mémoire et de spiritualité».

A l’issue de la promenade, l’impression est vive qu’une ancienne ville industrielle dont le déclin était annoncé peut se rénover de pied en cap en exploitant pleinement la richesse de son patrimoine et en réinventant ses bâtiments selon les besoins du moment.

Tourcoing, une ville contemporaine chargée d’avenir ?

Caterina Grosso

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de THE architectes

2018 fut une année studieuse pour THE architectes : 3 concours remportés (130 logements à Saint Herblain, 126 logements à Carquefou, 29 logements Zac Erdre Porterie) ; 4 chantiers démarrés à Vitry,...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de DE-SO

Durant l'année 2018, ici et ailleurs, l'agence DE-SO  poursuit le développement de  projets urbains et d'architecture. De récentes livraisons lui ont valu d'exposer son travail en Angleterre, en Allemagne, en Italie,...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de Silvio d'Ascia Architecture

L’agence Silvio d’Ascia Architecture a livré en 2018 le projet « O’rigin », un immeuble de bureaux qui revendique une simplicité intemporelle à travers une architecture de pierre. L’agence...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Metek

En 2018 Metek s’engage pour parler d’architecture autrement en accompagnant« Crimée enchantée, histoire (s) d’une architecture », (film de Sophie Comtet Kouyaté), et « Villa...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Dominique Coulon et associés

En 2018, l'agence a remportée sept concours et a été nominée au EU Mies Award ainsi qu'à l'Équerre d'argent pour le théâtre à Freyming-Merlebach (57). Les logements pour personnes...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Philippe Pumain

2018, comme les précédentes, est passée à toute vitesse. 2019 devrait voir la fin du chantier et la réouverture du théâtre du Châtelet, entre autres…[Lire la suite]