tos

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Brève | Loci Anima lauréate du concours Médiathèque d'Angoulême (16) (27-10-2010)

Lauréate, l’agence Loci Anima, dirigée par l’architecte Françoise Raynaud, réinvente le concept de médiathèque. A l’ère de la dématérialisation, elle offre à la ville d’Angoulême un lieu de diffusion, un lieu d’échange et de partage : 'Le troisième lieu'. Communiqué.

Bâtiments Publics | Culture | Poitou Charentes | Loci Anima

Les cinq mondes : simple comme un jeu d’enfant

La médiathèque comporte 5 boîtes empilées comme un jeu d’enfant et conçues comme des passerelles communicantes entre elles et avec l’extérieur. Chacune mesure 60m de long pour 16m de large et contiendra ainsi 1.000m² d’espace modulable. En effet, cette forme simple, conçue comme flexible et évolutive, laisse toute liberté à l’aménagement puisque l’espace est appréhendable dans son intégralité, grâce à l’absence de poteaux ou de cloisonnement.

Ainsi, ce sont 300 places de lecteurs et quelques 150.000 documents qui seront répartis à l’intérieur de cinq mondes : 'Créer', 'Comprendre', 'Imaginer', 'La Fabrique des mondes' et 'd’un Monde à l’autre'. Le choix des matériaux et des couleurs s’inspire du nuancier angoumoisin, dans une volonté d’attirer sans impressionner, d’intriguer et de rassurer, avec un souhait de rapprocher l’homme un peu plus de la nature.

Un nouveau lieu de culture ancré dans la nature

Ces mondes sont installés au milieu d’un grand jardin bioclimatique qui se prolonge à l’intérieur et relie les boîtes entre elles. C’est l’espace entre les mondes, un endroit où l’homme urbain trouve une source inépuisable de plaisir et de détente, un lieu où il peut se retrouver autour de la nature dont il est trop souvent coupé.

Partout, à tous les niveaux, les espaces se poursuivent à l’extérieur par des terrasses ou par le jardin, pour vivre dedans et dehors, pour profiter partout de la lumière naturelle.

La lumière se diffuse en tous lieux grâce à l’enveloppe du bâtiment, percée librement sur les murs comme au plafond. Des vantelles métalliques anodisées et irisées s’y superposent et s’orientent en fonction de l’exposition du bâtiment, permettant de se protéger du soleil ou de le laisser entrer, régulant ainsi la température intérieure toute l’année.

Un lieu de vie accessible à tous

Au coeur du projet réside l’envie de désinstitutionnaliser le bâtiment public pour permettre à tous de s’approprier ce 'troisième lieu' comme un lieu de vie à part entière. Il s’agit d’offrir aux habitants un espace ouvert à tous, qui efface les clivages sociaux et culturels et estompe la limite entre public et privé. Un lieu particulier, unique et pourtant familier, où la population angoumoisine pourra se rencontrer au quotidien pour partager et cultiver le lien social et culturel, de par ses deux espaces événementiels et son café.

Connecté directement à la gare, cet empilement de passerelles, sortes de ponts habités, pourra également accueillir les voyageurs charentais et même parisiens, le temps de quelques moments de réflexion, de détente et d’échange.

Données Techniques du projet

Maître d’ouvrage : Communauté d’Agglomération du Grand Angoulême
Programme : 5.421m² SHON dont 700m² d’espaces événementiel et de jardin intérieur
Certification environnementale : BBC
Livraison prévue : 2013
Coût : 12 Millions d’Euros
Loci Anima : Architecte Mandataire / Architecte Intérieur / Design de Mobilier
Alto Ingénierie : HQE / Energie
Séchaud & Bossuyt : Economie / Structure / VRD / Cfo CfA / CVC
Casso & Associés : SSI / Accès Handicapés
Avel Acoustique : Acoustique
La Fabrique Créative : Signalétique

Réagir à l'article


elzinc

Portrait |Pierre-Alain Dupraz, architecte-topographe

«Pour mes pairs, je serais romand de tendance française», sourit Pierre-Alain Dupraz. De l'autre côté de la frontière, en France, il est, tout simplement, un architecte «suisse». De fait, il...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Jorge Ayala, un architecte sans architecture ?

Jorge Ayala poursuit son activité loin des chantiers, loin même des plans d’exécution. L’horizon du professionnel s’est élargi et l’imaginaire peut aisément s’émanciper des...[Lire la suite]


elzinc

Portrait |Emmanuelle Colboc, comme une feuille délicate sous un rocher

Apposer quelques mots sur l’acte de bâtir. L’ambition est née d’un constat simple ; «Nous parlons d’architecture de façon trop compliquée, ce qui, de fait, l’éloigne du...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Jorge Ayala, un architecte sans architecture ?

Jorge Ayala poursuit son activité loin des chantiers, loin même des plans d’exécution. L’horizon du professionnel s’est élargi et l’imaginaire peut aisément s’émanciper des...[Lire la suite]

elzinc novembre

Portrait |Loci Anima, de la discrétisation au cabinet de curiosités

Connaissez-vous seulement les post-it solaires ou encore les façades-gouttières ? Il n'y a, chez Loci Anima, pas un projet sans une nouvelle expression. Alors, pour Françoise Raynaud, sa fondatrice, le bonheur paraît...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Avec Michel Rémon, faire le mur !

Faire, agir, contempler… quelques mots d'ordre pour Michel Rémon. Toutefois l'architecture n'est pas le centre du tout. L'usager, l'habitant, le patient, le lecteur, le sportif… tous ces individus qui peuplent chaque construction...[Lire la suite]