Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Brève | Etablissement multi-accueil Intercommunal de Tourrette-Levens : et la couleur fut ! (03-04-2013)

«La couleur n’est pas là pour divertir ; elle est un élément structurant du projet architectural», écrivent Nicolas Heams et Benjamin Michel (Heams et Michel Architectes) au sujet de l'établissement multi-accueil Intercommunal, livré en janvier 2013 à Tourrette-Levens (06). Notice architecturale.

Notice Architecturale | Alpes-Maritimes | Heams et Michel Architectes

La mesure du programme

Le nouvel établissement abrite une crèche collective et familiale de trois unités, avec une cuisine et des locaux communaux.

Les espaces de la crèche seront gérés par le SIVOM Val de Banquière et les locaux communaux par la commune. Les accès de chaque programme doivent être distincts.

Les cartes sont distribuées. Il s’agit d’une mixité de programme et de gestion pour un seul projet.

La mesure du site

A quelques kilomètres de Nice, le village de Tourrette-Levens est perché sur les hauteurs de l’arrière pays.

Le site proposé est en contrebas du village. Sa topographie présente deux déclivités différentes : une forte pente à la végétation sauvage en partie haute qui se termine par un parking en faux plat en partie basse. Il est bordé en haut par une route qui le surplombe et en bas par un chemin. Depuis la route, le panorama de la vallée et des montagnes environnantes se découvre et enveloppe le site.

Notre intervention doit renforcer cette image et construire le lieu.

03(@Serge Demailly)_B.jpgDispositif

Nous avons profité de la pente naturelle du terrain pour gérer la mixité programmatique sur deux niveaux distincts.

Les locaux communaux sont distribués depuis le niveau du chemin et s'ouvrent pleinement sur un espace public extérieur.

En porte-à-faux au-dessus du rez-de-chaussée, le volume de l’étage se détache par sa matière et sa modénature. Il concentre le programme lié à la petite enfance.

Le parking en pente et l’escalier extérieur permettent l’accès à la crèche et constituent une liaison entre les deux niveaux. Celui des livraisons se fait à l’opposé.

L’édifice est ancré au bas de la pente de la colline. Il absorbe une partie du dénivelé du terrain. Il participe au dessin du site.

Sa toiture plantée et creusée par trois patios colorés devient un prolongement naturel de l’environnement paysager. Perceptible depuis la route haute, elle assume son rôle de cinquième façade.

02(@Serge Demailly)_B.jpgL'enfance protégée

L’étude de faisabilité proposait l’implantation d’un bâtiment étiré, sur trois niveaux, avec des cours ouvertes sur l’extérieur. Cette typologie ne correspondait pas à notre idée de la petite enfance.

Notre intention était d’offrir des lieux protecteurs et protégés pour le confort et la sécurité des enfants mais aussi pour la quiétude des parents. Cette recherche d’intériorisation des espaces nous a emmenée à proposer un dispositif spatial qui fonctionne comme une enceinte.

La volumétrie générale est un parallélépipède compact dans l’épaisseur duquel l’introduction de trois patios apportent de la lumière et permet une ventilation naturelle des locaux périphériques.

Deux patios sont dédiés aux espaces extérieurs des enfants. La taille des patios dépend du type de section : les petits, qui sont limités dans leur déplacement du fait de leur jeune âge, ont un espace extérieur à eux tandis que les moyens et les grands, qui pratiquent les mêmes activités, partagent un extérieur plus important. Dans cette logique, au lieu de s"ouvrir sur le paysage comme pour une cour d’école, ces lieux s’ouvrent vers les unités de vie. L’espace alentour se fait 'envers de décor'.

Le troisième patio traverse les deux niveaux pour conduire la lumière jusqu’aux locaux du rez de chaussée.

La façade, à l’impression opaque, est recouverte d’une peau de béton percée qui laisse passer la lumière.

04(@Serge Demailly)_S.jpgQualité spatiale

En imaginant un pôle de la petite enfance, nous voulions offrir des espaces généreux et séquencés où pénètre la lumière ; cela dans le but d’ôter toute impression d’angoisse, d’offrir aux parents le temps d’arriver et de se séparer de l’enfant.

L’entrée est dessinée à la manière d’un vaste hall. Il s’agit d’un véritable espace de rencontres et d’échanges baigné par la lumière naturelle des cours et du patio central creusé sur les deux niveaux.

La couleur n’est pas là pour divertir ; elle est un élément structurant du projet architectural. Des couleurs froides pour les locaux communaux et une palette de teintes chaudes pour les locaux de la petite enfance. Dans les intérieurs, la couleur est agent de la métamorphose et des ambiances. Dans les espaces intermédiaires, comme l’entrée abritée et les patios, elle matérialise la relation avec l’extérieur et délimite des surfaces. Repère pour les enfants, une couleur est attribuée à chaque unité.

Heams et Michel Architectes

06(@Heams et Michel Architectes)_B.jpgFiche technique

Nom de la réalisation : Etablissement multi-accueil Intercommunal de Tourrette-Levens
Programme : crèche collective et familiale avec ses locaux annexes (relais assistance maternelle, ludothèque, protection maternelle et infantile, cuisine) et des locaux communaux (salles de musique, salle polyvalente, salle des jeunes)
Caractéristique : Bâtiment Basse Consommation (toiture végétale, panneau solaire pour la production d’eau chaude, panneaux photovoltaïques pour la production d’électricité, isolation extérieure, lampes à économie d’énergie)

Maître d’oeuvre : Benjamin Michel, Nicolas Heams (Heams et Michel Architectes)
Guillaume Faugue, Dan Renaut (Faugue Renaut architectes cotraitants)
GL Ingénierie, bureau d’études TCE
Arwytec, bureau d’études cuisine
André Jaume, Nicole Brousse, Serge Megtert, artistes

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Tourrette-Levens
Maîtrise d’ouvrage déléguée : SIVOM du Val de Banquière
Surface : 1.050m² Shon
Calendrier : Etudes : 2010-2011 / Livraison : janvier 2013
Coût : 2,5M€ HT (extérieurs et VRD inclus)

05(@Serge Demailly)_S.jpg

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 d'archi5

Encore une année riche en succès lors de concours pour archi5 année : Un collège, gymnase et salle de sport à Orléans, un lycée à Ris-Orangis, un groupe scolaire à Chennevières...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'OLGGA

En 2018, OLGGA est lauréat de 3 nouveaux projets : le stade Gagarine sur les hauteurs du Havre (76), un gymnase à Wallers Arenberg (59) et le nouveau stade de Chambéry (73) d’une capacité de 5000 places.  ...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de Bruno Gaudin Architectes

Parmi les belles actualités de l'agence Bruno Gaudin Architectes, deux équipements culturels singuliers qui s'inscrivent dans une démarche de valorisation du patrimoine ont été récemment livrés. Un...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Randja

La jolie expérience que nous vivons actuellement sur notre chantier de la maison du technopôle à Saint-Lô illumine notre année 2018. La phase de construction nous procure du plaisir et une satisfaction savoureuse....[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Michel Rémon & Associés

3 bâtiments en chantier // livraison de l’hôpital Edouard Herriot à Lyon // une large ouverture à l’international : concours en Autriche, Allemagne, Russie et en Belgique enfin avec le concours gagné pour...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Mikan

Une année commencée avec quelques concours perdus, terminée par un concours gagné le 20 décembre. Entre les deux quelques projets chez nous au Japon, aux Philippines, une exposition en Australie et un jardin avec...[Lire la suite]