tos

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil International

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Pavillon humanitaire Rio+20, Rio de Janeiro / Carla Juaçaba et Bia LessaPavillon humanitaire Rio+20, Rio de Janeiro / Carla Juaçaba et Bia Lessa

Monde | Prix international féminin d'architecture 'arcVision' (13-03-2013)

Le Prix arcVision a pour vocation d'honorer une femme architecte dont la recherche et le travail conceptuel montrent significativement l'excellence qualitative et l'attention aux questions fondamentales de la construction - technologie, durabilité, implications sociales et culturelles -. Le Prix arcVision donne préférence aux femmes travaillant dans des conditions particulièrement complexes. Résultats de cette première édition. Communiqué.

Monde

Le jury, exclusivement féminin*, s'est réuni à Bergame (Italie) du 6 au 7 mars 2013, assisté de Stefano Casciani, directeur scientifique du Prix arcVision.

Carla Juaçaba, architecte brésilienne de 37 ans, diplômée à l'Université Santa Ursula de Rio de Janeiro en 1999, a remporté, à l'unanimité, la première édition de l'arcVision Prize - Women and Architecture, organisé par le groupe Italcementi et récompensant des femmes de l'art dans le domaine de l'architecture sociale, au niveau international.

Depuis 2000, Carla Juaçaba gère sa propre agence d'architecture et de recherches, basée à Rio de Janeiro. Son projet le plus marquant, le pavillon humanitaire en 2012 ayant abrité les travaux de Rio+20 - la rencontre internationale sur le développement durable à Rio de Janeiro - a été conçu et réalisé en collaboration avec l'artiste Bia Lessa.

La portée symbolique du pavillon, une structure éphémère, a été renforcée par le fait que Rio+20 a été un rendez-vous important pour une évaluation globale de ce qui a été fait ou non pour sauver la planète des catastrophes environnementales. La majeure partie du bâtiment a été réalisée avec des matériaux low-cost, facilement démontables et recyclables.

02(@DR)_S.jpgCarla Juaçaba incarne les qualités nécessaires à un architecte : le courage dans son approche professionnelle, la créativité dans la recherche de solutions non-conventionnelles et la sensibilité accrue au contexte dans lequel s'inscrivent ses travaux.

Le jury a salué la fonctionnalité et la pertinence de ses projets, servant pleinement leurs buts et ainsi contribuant à la beauté de ses bâtiments ainsi qu'à la qualité de vie des usagers. 

Le jury a reconnu chez Carla Juaçaba une architecte 'complète', embrassant tous les aspects de chaque critère de sélection : contexte, environnement, nature, paramètres, matériaux...

«Je pense que c'est une bonne idée d'avoir créer un Prix réservé aux femmes. Je n'ai jamais été 'reconnue' pour les travaux effectués jusqu'ici. J'ai toujours dû me battre pour prouver que j'étais capable. Je ne dis pas que c'est seulement parce que je suis une femme mais je pense que c'est tout de même plus compliqué pour nous. C'est donc merveilleux qu'un tel Prix souligne cet effort, car chaque projet nécessite beaucoup de travail», a indiqué Carla Juaçaba.

03(@Izaskun Chinchilla-DR)_S.jpgLe jury a également décerné 3 mentions spéciales :

  • > Izaskun Chinchilla (Espagne) pour son approche non-conventionnelle ;
  • > Anupama Kundoo (Inde), pour son expertise dans la recherche de matériaux ;
  • > Siiri Vallner (Estonie), pour son interprétation sensible de l'espace.

Les noms de la lauréate et des mentionnées ont été dévoilés le 7 mars 2013, à l'i.lab de Bergame, le centre de recherche et d'innovation d'Italcementi, signé Richard Meier. Récemment achevé, il est l'un des premiers bâtiments en Europe à avoir obtenu la certification LEED Platinum, la plus importante reconnaissance pour la construction durable.

Le prix arcVision souhaite mettre en valeur la culture sensible des femmes architectes à la durabilité ainsi que leur approche spécifique architectes avec une attention particulière pour les personnes, la ville et l'environnement. L'architecture contemporaine a favorisé le développement d'un rôle de plus en plus important pour les concepteurs de genre féminin. L'apparition de nouvelles femmes architectes est l'une des tendances sociales et culturelles les plus intéressantes dans la conception des projets dans le secteur de la construction.

04(@Anupama Kundoo-DR).jpg«Avec ce prix, nous voulons souligner l'importance croissante des concepteurs femmes dans l'architecture de ces dernières années et leur rendre ainsi hommage», a déclaré Carlo Pesenti, PDG d'Italcementi. «J'espère que, dans des secteurs traditionnellement régis par les hommes, les femmes joueront un rôle central et surmonteront toute forme de discrimination ou d'exclusion à la prise de décision et de production. Les hommes et le monde des affaires ont besoin de l'énergie et de la sensibilité des femmes pour croître et obtenir de meilleurs résultats», a-t-il ajouté.

Les nominées ont été sélectionnées par un groupe de professionnels et ont été ensuite évaluées par une commission technico-culturelle, qui a effectué la sélection finale des candidates pour présentation au jury international.

La liste des architectes présélectionnées pour cette session 2013 était composée de 19 architectes provenant de 15 pays (Brésil, Egypte, Estonie, Allemagne, Inde, Italie, Japon, Mexique, Pologne, Singapour, Espagne, Suède, Suisse, Thaïlande, Etats-Unis).

Les nominées pour le Prix arcVision devaient :

  • > Avoir conçu au moins un travail d'envergure construit (ou en cours de construction) dans le domaine des infrastructures sociales (éducation, santé, culture, information, services généraux), présentant des solutions et des valeurs innovantes et soutenables du point de vue fonctionnel et technique, avec une attention particulière à la durabilité ;
  • > Idéalement, avoir effectué des recherches - sur le terrain ou au niveau académique - sur le développement de solutions innovantes dans les systèmes de construction.

05(@Siiri Vallner-DR).jpgLa dotation du Prix arcVision consiste en un workshop de deux semaines à l'i.lab, le centre de recherche et d'innovation d'Italcementi, à Bergame ainsi qu'une somme de 50.000€, dont une partie peut être dévolue à des projets sociaux, à la discrétion de la lauréate.

A l'issue du workshop, la lauréate racontera son expérience dans une conférence prononcée au i.lab, durant Milan Design Week, dans le cadre de 'Millenium', nouvelle série de rencontres avec le monde de l'architecture du groupe Italcementi.

Adapté par : AH | Le Courrier de l'Architecte

* Le jury était composé de Shaikha Al Maskari (membre du Steering Committee of the Arab International Women's Forum-AIWF) / Vera Baboun (Maire de Bethléem) / Odile Decq (agence d'architecture ODBC) / Victoire de Margerie (Présidente de Rondol Technology) / Yvonne Farrell (co-dirigeante, avec Shelley McNamara du cabinet Grafton Architects) / Samia Nkrumah (Présidente du centre panafricain Kwame Nkrumah) / Kazuyo Sejima (architecte associée, Ryue Nishizawa, de l'agence SANAA) / Benedetta Tagliabue (fondatrice, avec Enric Miralles de l'agence d'architecture EMBT) / Martha Thorne (Directrice du Pritzker Prize).

06(@DR)_B.jpg

Réagir à l'article


elzinc

Portrait |La fine équipée de Monica Donati

Le collectif avant tout ! Monica Donati s’empresse de présenter tous ses collaborateurs. Elle évoque même avec enthousiasme un nouveau projet d’association - 300% - qu’elle monte avec Margot-Duclot et Paul...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Porro-de la Noue, à la poursuite du conte

L’histoire continue. Un univers de vitraux, d’oiseaux, d’ogives, de seins et de tétons. L’exubérance n’a d’égal que la dignité qu’offre l’architecture à ses usagers....[Lire la suite]


elzinc

Portrait |FUSO, les trois jamais à l'étroit

«Voyez avec notre avocat». La phrase pourrait en effrayer plus d'un. Elle se veut, bien au contraire, rassurante. Le troisième homme de l'agence parisienne FUSO, Ghislain Grotti, est un professionnel du droit des affaires. La...[Lire la suite]

elzinc novembre

Portrait |Poy Gum Lee, des gratte-pagodes de New York à Shanghai

Tuiles vernissées sur gratte-ciel Art déco… un bien étrange syncrétisme visible, entre autres, à Shanghai. Mais quelle ville n’a pas eu la tentation d’adopter la modernité et de la...[Lire la suite]

elzinc novembre

Portrait |La maquette sans Chichi ? Impensable!

Chichi. Antonio Chichi. Prononcez Kiki. Italien. Plus exactement Romain. Né dans le quartier de San Lorenzo, de parents pauvres. Rien ne le prédestinait à la célébrité si ce n'est son talent. Son oeuvre est...[Lire la suite]

elzinc novembre

Portrait |Il était l'architecte le plus dangereux du monde

L'appréciation n'est pas celle du Courrier de l'Architecte… mais du FBI. Sous la plume de son premier directeur, J. Edgar Hoover, elle cible un américain : Gregory Ain (1908-1988). Ses fréquentations teintées...[Lire la suite]