Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil International

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Etats-Unis | Lauréat du concours d'idées international 'Urban intervention for public space' (27-08-2012)

Le 24 mai 2012, un jury, composé de professionnels de la conception internationalement reconnus ainsi que des dirigeants municipaux de Seattle, a annoncé le résultat du concours international d'architecture 'Urban Intervention : The Howard S. Wright Design Ideas Competition for Public Space'. Communiqué.

Etats-Unis | ABF‐lab

Le lauréat parmi les 3 finalistes sur la conception de cette intervention urbaine est le projet 'In‐Closure', présenté par ABF‐lab, un collectif de designers français (Etienne Feher, architecte, Paul Azzopardi, ingénieur urbain et Noé Basch, ingénieur climatique), dont l’agence se situe dans le XIIIe arrondissement de Paris. Un laboratoire créatif, incubateur de nouvelles idées intégrant les outils d'ingénierie, de simulation numérique et de conception architecturale, alliant art, science et technologie nécessaires à l’alchimie constructive...

Les autres finalistes étaient les agences d'architecture américaines KoningEizenberg+ARUP (Los Angeles) et PRAUD architects (Boston).

A l’origine du concours, 107 propositions, provenant de 24 pays, ont afflué pour répondre sur une nouvelle conception de l’espace urbain et plus particulièrement sur l’aménagement d'une place publique de 30.000m² sur le site de l'exposition universelle de 1962 placé sous les thèmes de l'innovation, de l'écologie, de l'économie et du social.

L'objectif était d'exploiter la richesse historique de Seattle, afin d'animer l’espace urbain comme outil d’innovation et d’inspiration pour relever les défis d’avenir des prochaines générations, de créer un aménagement au coeur du Seattle Center, un parc d’activités culturelles qui, il y a 50 ans, a servi de lieu de rassemblement culturel et civique au coeur de l’état de Washington.

En 2012, le 50e anniversaire de l'Exposition universelle de 1962 est donc célébré. Pour fêter cette place urbaine, le concours réunit le passé du Seattle Center et projette les 50 prochaines années, pour le plaisir et de pouvoir inspirer l'esprit humain et de rassembler la communauté riche et variée.

A la suite de cette sélection, parmi toutes ces propositions, seules 3 ont été retenues afin de participer à un dialogue compétitif et d’exposer ainsi leurs projets en phase avec les critères souhaités.

02(@ABF-lab).jpgLe collectif français ABF‐lab a remporté ce concours et conclu ainsi un dialogue au mérite exceptionnel, en proposant une conception alliant un système reproductible et organique ne cessant d’évoluer, entre innovation et intégration pour une résilience écologique au coeur de la communauté elle‐même : un mur interactif autour d'un paysage forestier à la fois plastique et actif, embrassant la vie sociale dans la ville aux échelles multiples.

La conception proposée témoigne de la compréhension que l'avenir du développement durable des espaces publics et plus généralement l’espace urbain, dépend d'une écologie sociale durable liée aux différentes interactions humaines, autant sinon plus qu’aux solutions technologiques.

Le projet évolue selon l’échelle humaine qui est essentiel à la réussite des espaces publics et de l'avenir du Seattle Center, envisager comment les utilisateurs vont effectivement créer leurs propres espaces urbains dans un cadre plus large du campus.

Le jury a donc vu dans le projet 'In‐Closure' un concept hautement adaptatif, modulable, qui se développe au fil du temps et aux fils des changements du site permettant d'influencer positivement l'espace public et l'ensemble de la variable écologique de Seattle.

L'échange entre ABF‐lab et le jury a généré un dialogue passionnant sur l'avenir du Seattle Center et de l'avenir de la ville et son espace public.

03(@ABF-lab)_B.jpg

Réagir à l'article





Portrait |André Ravéreau par le détail

La disparition d'André Ravéreau le 12 octobre dernier ne signifie pas pour autant la dissolution de son enseignement. L'hommage invite aujourd'hui à la relecture immédiate de son œuvre ; l'exercice pertinent...[Lire la suite]

Portrait |Il était l'architecte le plus dangereux du monde

L'appréciation n'est pas celle du Courrier de l'Architecte… mais du FBI. Sous la plume de son premier directeur, J. Edgar Hoover, elle cible un américain : Gregory Ain (1908-1988). Ses fréquentations teintées...[Lire la suite]


Portrait |DATA, de Christian Hauvette à l'OMA

Hommes des années 80. «Provinciaux», dixit Léonard Lassagne. Lui est Stéphanois, le second - Colin Reynier -, Carpentrassien. A l'orée de la trentaine, le duo a créé en 2010 son agence, DATA (pour...[Lire la suite]

Portrait |Bruno Rollet, des nouvelles du front ?

Les conditions difficiles d’exercice du métier d’architecte ou encore la réduction des prérogatives d’une profession amènent de nouvelles pratiques. Dans ce contexte, l’angle d’attaque social...[Lire la suite]

Portrait |Rifat Chadirji, architecte en noir et blanc

Bagdad, aussi inconnue que méconnue. Des années de conflits armés ont détourné architectes, historiens et photographes d'une capitale moderne dont Rifat Chadirji en fut l'un des plus éminents acteurs....[Lire la suite]

Portrait |Bruno Rollet, des nouvelles du front ?

Les conditions difficiles d’exercice du métier d’architecte ou encore la réduction des prérogatives d’une profession amènent de nouvelles pratiques. Dans ce contexte, l’angle d’attaque social...[Lire la suite]