Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil Etudiant

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Actualité | Guillaume Christmann : «la meilleure formation est le chantier» (14-06-2012)

Architectes DPLG depuis juin 2008, membres du collectif d’architectes 3rs, Guillaume Christmann et Xavier Nachbrand sont par ailleurs fondateurs de l’atelier d’architecture Christmann Nachbrand Belhaddad, créé en 2009. Ayant trouvé «une niche» en oeuvrant sur des projets de rénovation énergétique, ces architectes-là estiment que, pour monter sa structure, rien ne vaut l’expérience de terrain.  

Vie étudiante | France | Atelier d'Architecture Christmann Nachbrand Belhaddad

Le 15 mai dernier, l’architecte Guillaume Christmann était invité par l'Ecole nationale supérieure d'architecture de Strasbourg (Ensas) pour intervenir dans le cadre d’une table-ronde sur l’innovation. En effet, cofondateur de l’atelier d’architecture Christmann Nachbrand Belhaddad, par ailleurs membre du collectif d’architectes 3rs, Guillaume Christmann est doté d’un solide sens de l’entrepreunariat.

Lequel remonte au DPLG. Douce époque des TPFE (Travaux Personnels de Fin d’Etudes), aujourd’hui remplacés, dans le cadre de l’ADE (Architecte Diplômé d’Etat), par les PFE (Projet de Fin d’Etudes). «Nous faisions partie de la dernière génération de DPLG. Aujourd’hui, les architectes sont formés à devenir de bons employés mais, en faisant un PFE en six mois, ce dernier projet n’est plus, comme à notre époque, l’occasion de rêver», souligne Guillaume Christmann.

En 2007, l’étudiant décide, avec trois autres comparses, dont Xavier Nachbrand, de consacrer neuf mois à son diplôme. «Nous voulions construire, expérimenter à l’échelle 1». In fine, ce sera le développement d’un système constructif, KIT combinant palettes et containers sur lequel se greffe une architecture tubulaire.

Une fois le diplôme en poche, les quatre architectes rejoignent 3rs. Parallèlement à cette activité collective, Guillaume Christmann et Xavier Nachbrand travaillent sous le statut de micro libéral. «Nous n’avons pas tout de suite monté de SARL pour ne pas mettre la charrue avant les boeufs». Sous-entendu : avant de créer une structure coûteuse, de commencer par s’assurer une activité.

«Pendant un an et demi, nous avons travaillé en tant que cotraitants et, en 2009, constatant que nous avions suffisamment de travail, nous avons décidé de nous associer avec un conducteur de travaux et de monter la SARL». Atypique, la cogérance. En fait, l’intégration d’un tel profil doit au créneau occupé par l’agence Christmann Nachbrand Belhaddad.

02(@Christmann-Nachbrand-Belhaddad)_B.jpg«Nous travaillons essentiellement sur des rénovations et des extensions BBC (Bâtiment Basse Consommation)», précise Guillaume Christmann. Selon lequel les chantiers demandent un suivi plus rigoureux que dans le cas de constructions neuves. «La rénovation énergétique n’est pas chose aisée ; faire du neuf est bien plus facile».

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pour l’atelier Christmann Nachbrand Belhaddad, l’adage vaut philosophie. «En choisissant la rénovation énergétique plutôt que de faire du neuf, nous avons décidé de nous lancer dans des choses compliquées dès le départ pour acquérir un solide savoir-faire le plus tôt possible».

Très technique, la branche est, de fait, «une belle niche».

«Dans notre région (l’Alsace, ndlr), nous ne sommes que trois agences à posséder ce savoir-faire», assure Guillaume Christmann. Savoir-faire qui porte essentiellement sur des extensions de 40 à 80m² pour un budget s’élevant à environ 200.000 euros.

D’où la réussite de l’agence. «Aujourd’hui, nous gérons une trentaine de dossiers et notre comptable vient de nous donner son feu vert pour embaucher ; nous comptons notamment intégrer un autre conducteur de travaux à l’équipe».

Pour l’instant, l’essentiel de la clientèle de l’atelier est composée de particuliers. «Nous avons essayé et nous allons réessayer les marchés publics mais c’est difficile car, aujourd’hui, il faut compter une centaine de candidats pour un seul appel d’offres !» 

«Nous n’avons pas gagné d’argent dès nos premiers projets de rénovation énergétique», précise Guillaume Christmann. «En tant que tout jeunes diplômés, les premiers projets sont gourmands en temps. D’où l’intérêt de ne pas monter une SARL tout de suite», dit-il.

En fait, Guillaume Christmann et Xavier Nachbrand n’étaient pas, même au départ, complètement dénués d’expérience. «Nous en avions retapé, des appartements», sans compter les expériences en agences avant même l’obtention du diplôme.

Quid de la rénovation énergétique ? Les architectes ont-ils suivi une formation en la matière ? «Pas de formation particulière ; la meilleure formation est d’aller sur le terrain et de ne pas choisir la facilité», assure Guillaume Christmann, selon lequel «les architectes se reposent trop souvent sur l'entreprise et ne savent plus construire».

«Il y a ceux qui parlent et ceux qui font». Guillaume Christmann et Xavier Nachbrand privilégient le savoir-faire au faire-savoir et ne conseillent rien d’autre à tout jeune diplômé souhaitant monter sa structure.

Emmanuelle Borne

03(@Christmann-Nachbrand-Belhaddad)_B.jpg

Réagir à l'article


Entretien |J.-C. Quinton : 'culture de projet' et 'forme inattendue' font architecture

Enseignant à l’ESA Paris et à l’ENSA Versailles, l’architecte Jean-Christophe Quinton fait varier thèmes de travail, sites et programmes selon les ateliers de projet. Bien. Depuis plus de dix ans qu’il...[Lire la suite]


Enquête |HMONP : petit lexique à l'usage du profane

HMONP, ADE, MSP, VAE... La dernière réforme des études d’architecture n’a pas seulement transformé la formation des architectes. Elle a aussi révolutionné leur horizon sémantique,...[Lire la suite]

Chronique |Les mosquées ottomanes : lieux de culte, monuments symboles d'Istanbul

Othman Mikou est étudiant en 3e année à l'ENSA Paris Val-de-Seine. Son projet Magenta consiste en un périple au travers de 19 pays en 10 mois afin d'études d'architectures symboliques, vernaculaires ou...[Lire la suite]

Chronique |Fonctionnement structurel des coupoles en pierre de Mardin (Turquie)

Othman Mikou est étudiant en 3e année à l'ENSA Paris-Val de Seine. Son projet Magenta consiste en un périple au travers de 19 pays en 10 mois afin d'étudier architectures symboliques, vernaculaires et...[Lire la suite]

Actualité |'Ingénieur puis architecte', deux diplômes, une école

Récemment reconnu par l’Union européenne, le double cursus 'ingénieur puis architecte' de l’INSA (Institut National des Sciences Appliquées) de Strasbourg permet d’obtenir, en sept ans, le diplôme...[Lire la suite]