Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil Etudiant

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Brève | Création d'une association des écoles d'architecture africaines  (12-06-2012)

Suite à la conférence qui s'est déroulée du 1er au 3 juin 2012 à Accra, Ghana, un réseau des écoles d'architecture africaines a été créé, à l'initiative du Maroc. Rassemblant une quinzaine de pays, il est présidé par Abdelmoumen Benabdeljalil, directeur général de l'Ecole d'Architecture de Casablanca. Communiqué.

E.A.C. Casablanca | Afrique

Le réseau ArchiAfrika, association internationale ayant pour but de relier les professionnels du domaine de l’architecture et de l’urbanisme en Afrique, a lancé le réseau ArchiAfrika pour l’éducation, un partenariat entre les écoles d’architecture du continent africain, lors d’une conférence qui a eu lieu du 1er au 3 juin 2012 à Accra, capitale du Ghana, grâce au soutien et au partenariat du Prix Aga Khan d’Architecture et de l’université Kwame Nkrumah de Sciences et de Technologie.

L’événement a officiellement été clôturé par Mark Ankrah, directeur général de la société nationale du logement, lors d’une cérémonie au Resort Afia Beach, ce dimanche 3 juin 2012, en présence de 14 écoles et universités des différentes régions du continent ainsi que de plusieurs chercheurs et praticiens de renommée internationale.

Abdelmoumen Benabdeljalil, directeur de l'Ecole d'Architecture de Casablanca, Maroc, nouvellement nommé président de ce réseau, y a rappelé les objectifs et les ambitions pour les années à venir.

Ce réseau des écoles africaines d’architecture a pour objectif de mettre en place une structure favorisant l’innovation en matière d’enseignement et de pédagogie, d’encourager la mobilité et les échanges d’étudiants et d’enseignants, de développer la recherche, de promouvoir l’école de l’excellence en Afrique à travers un dialogue interculturel et interdisciplinaire, en plaçant l’étudiant au centre de ses préoccupations.

02(@DR)_S.jpgLes représentants des différentes institutions présentes ont convenu que les stratégies pour relever les défis de l’urbanisation rapide et du déficit de qualité du cadre bâti des villes africaines doivent s’appuyer sur les compétences et expertises du continent et sur des formations adaptées aux besoins des populations locales.

Un comité de direction a été créé réunissant Abdelmoumen Benabdeljalil, le professeur George Intsiful (Université de Knust, Ghana), la professeure Alta Steenkamp (Université de Cape Town, Afrique du Sud) et le Dr. Laurent Esho (Kenya Polytechnic University College, Nairobi, Kenya).

Ce comité est chargé d’élaborer un programme d’actions visant l’élargissement de la base des membres de ce réseau, la mise en place d’une plate forme de communication à l’usage des étudiants, enseignants et chercheurs, le rapprochement et l’échange entre ses membres à travers l’organisation de workshops, d’ateliers sur des thématiques communes, de conférences et de séminaires sur des questions liées à l’enseignement et à la pratique de l’architecture et de l’urbanisme.

Le réseau a pour mission de mettre en place des actions concrètes. Il s'ouvrira à d'autres pays et se dotera des moyens qui lui permettront de communiquer, de lancer des études et d'organiser des échanges entre étudiants et professeurs, organisera un workshop avec des étudiants en décembre prochain à Dakar à l'occasion du sommet Africities 2012, participera au congrès de l'Union Internationale des Architectes à Durban en 2014, créera une banque de données regroupant les meilleures thèses de recherche...

«Ce réseau doit très rapidement trouver un écho au niveau international et permettre de former des architectes capables d'apporter leur expertise n’ importe où ailleurs dans le monde», a expliqué Abdelmoumen Benabdeljalil. «L’Afrique a des écoles d'architecture de très bon niveau, des enseignants brillants et bénéficie d’expériences intéressantes en matière de pédagogie ; pourtant, elle souffre d’une absence de visibilité sur la scène internationale. Nous espérons que ce réseau, à travers ses actions, remédiera rapidement à cette situation», a-t-il ajouté.

03(@DR)_B.jpg

Réagir à l'article


Actualité |'Qui ne dit mot consent' : voix au chapitre pour les étudiants

Prévue pour être lancée en janvier 2013, la revue 'Qui ne dit mot consent' (QNDMC) est issue de l’initiative de douze étudiants de l’ENSA Lyon souhaitant conjuguer, autour de «grandes»...[Lire la suite]


Chronique |Promenade dans les mégalopoles d'Asie du sud-est

Othman Mikou est étudiant en 3e année à l'ENSA Paris-Val de Seine. Son projet Magenta consiste en un périple au travers de 19 pays en 10 mois afin d'étudier architectures symboliques, vernaculaires et...[Lire la suite]

Album-photos |Woodstock Design Contest : les étudiants font feu de tout bois !

Pour ce premier concours de design en France et en Belgique, l’American Hardwood Export Council (AHEC) a proposé aux étudiants en école de design ou d’architecture d’intérieure et aux jeunes...[Lire la suite]

Actualité |Collectif Etc. promeut à vélo la ville citoyenne

D’une part, un tour de France à vélo. D’autre part, des projets réalisés par de jeunes architectes avec la participation de citoyens conquis. Cela donne 'Détour de France', périple conçu et...[Lire la suite]

Enquête |Les HMONP, des têtes (plus ou moins) bien faites selon les points de vue

L’une des principales conséquences de la réforme LMD est la transformation du TPFE (Travail Personnel de Fin d’Etudes) en PFE (Projet de Fin d’Etudes), désormais conçu en six mois, contre une voire deux...[Lire la suite]