Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Concours | Worms : envers et revers urbains, de Nertos & Armor Gutierrez Rivas (26-10-2010)

La réflexion menée par Nertos & Armor Gutierrez Rivas de l'ETSAM de Madrid use d'une image éloquente. A travers le mot 'worms', vers de terre, le duo d'architectes évoque de prime abord la forme linéaire des extensions qu'ils accrochent à diverses typologies architecturales. Implicitement, la régénération d'un organisme, vivant ou urbain, est de mise.

Gau:di | Autres | Espagne

Texte de Nertos & Armor Gutierrez Rivas

The project idea is to create a new urban loft hanging around the cornice of some building of the consolidated city. This new 'parasite' lives in symbiosis with the building and provides to the community the energy they need.

The loft is conceiving like a full-empty square tube which goes round the façade and the roof of the building, nearby the cornice.

An exterior structural trust holds this 'worm' to the main structure of the building. This trust, which is the support of the loft, is concealing with the same colour and texture that the front of each building. Interior spaces are developed following this structural line.

Holding on this truss we have a number of modular rings with different width and two different materials, solar panels and polycarbonate. This modular piece could be used depending on the necessities of energy of the building and depending on the number of people that we have to accommodate.

Cet article est paru en première publication sur CyberArchi le 14 janvier 2010.

Réagir à l'article





Portrait |Sandra Planchez face à l'appel de la nouveauté

Tout nouveau, tout beau ? Sandra Planchez témoigne d’un goût immodéré pour la nouveauté. Il n’y a là pourtant rien d’une fuite en avant - qu’elle condamne par ailleurs - ni...[Lire la suite]

Erratum : crédit image : cantin-planchez-DR

Portrait |Fernando Higueras, un brutaliste en l'île

A l’heure où l’architecture peut se limiter à quelques effets de façade – peut-être le seul espace de liberté d’une profession – les regards se tournent, nostalgiques, vers le...[Lire la suite]


Portrait |Porro-de la Noue, à la poursuite du conte

L’histoire continue. Un univers de vitraux, d’oiseaux, d’ogives, de seins et de tétons. L’exubérance n’a d’égal que la dignité qu’offre l’architecture à ses usagers....[Lire la suite]