Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Brève | DomoLab, centre d'innovation Saint-Gobain par Encore Heureux Architectes (24-04-2012)

«Saisir des occasions, inventer des prétextes et remarquer des situations font partie de nos stratégies pour imaginer des projets dans les domaines de l’architecture, de l’art et du design», indique les membres du collectif Encore Heureux Architectes. Preuve en est DomoLab, centre d'innovation Saint-Gobain, à Aubervilliers. Notice architecturale.  

Notice Architecturale | Aubervilliers | Encore Heureux

L’idée du DomoLab a germé en 2007. Elle naît d’une volonté commune du marketing et de la recherche : faire de la diversité des compétences et de la complémentarité des métiers une dynamique permanente d’innovation au service de la stratégie du Groupe Saint-Gobain.

L’élaboration d’un cahier des charges est confié à l’agence de designers Les Sismo, qui animent en 2008 de nombreux ateliers pour définir le programme du futur centre d’innovation. Suite à une première formalisation du projet par les Sismo, Saint-Gobain commande à l’agence Encore heureux une étude qui donnera naissance à l’esquisse du projet actuel, en novembre 2009. 

Après 15 mois d’études, le chantier démarre à l’automne 2010 et DomoLab ouvre ses portes le 3 octobre 2011.

Contexte

Implanté sur le site de Saint-Gobain Recherche à Aubervilliers, DomoLab est situé dans la 19e travée de l’imposant bâtiment, réhabilité en 1999 par les architectes Odile Decq et Benoît Cornette. Long de plus de 400 mètres, ce bâtiment est une succession de 19 hangars en charpente bois traditionnelle avec toitures à deux pentes. Associant la régularité d’un bardage d’Indaten côté Sud au rythme d’une partition vitrée en façade Nord, l’ensemble permet de regrouper la majorité des activités de recherche du groupe Saint-Gobain en France.

Utilisée comme entrepôt de stockage des matériaux nécessaires à l’activité de recherche, la travée 19 a fait l’objet d’une rénovation complète, pour passer d’un hangar non isolé à un bâtiment basse consommation (BBC). Cette opération a été l’occasion de mettre en oeuvre le savoir-faire de Saint-Gobain en matière de rénovation thermique.

02(@Cyrus Cornut)_S.jpgProjet architectural

Stratégie du vide
Construire un centre d’innovation supposait d’imaginer un espace suffisamment souple et flexible pour pouvoir accueillir dans l’avenir ce qui ferait nouveauté. Par définition, l’innovation est résolument tournée vers le futur et un tel centre se doit d’être ouvert et reconfigurable. La majesté du volume dégagé de la nef nous a conduit à conserver une grande partie d’espace vide, sans fonction prédéfinie. L’espace central est disponible et facilement appropriable pour des évènements temporaires ou des évolutions ultérieures.

Parcours en travelling
Accueillir les différents acteurs de l’habitat (architectes, bureaux d’études, promoteurs, industriels, institutions) pour des visites ciblées nécessitait de créer des rythmes et des parcours dans des ambiances distinctes. Profitant des 11 mètres sous faîtage, les espaces s’organisent sur 3 niveaux. Un grand mur d’inspiration, dont la forme est une homothétie de la travée, permet d’articuler d’un côté le hall d’accueil avec le sas d’entrée et de l’autre la salle de cinéma 3D surplombée d’une mezzanine d’où l’on découvre l’ensemble de la nef. Une coursive latérale permet de rejoindre la soluthèque, qui se prolonge au 2e niveau par un salon niché dans les assemblages de la charpente existante. Les espaces de travail (bureau et salle de réunion) sont perchés sur pilotis et ouvrent sur le ciel.

Gris-Blanc-Rouge
La performance de l’isolation thermique par l’enveloppe se traduit par une double peau intérieure, dans une tonalité gris clair, sur laquelle se détachent en blanc pur les volumes des espaces de travail. Cette subtile harmonie contraste avec un rouge profond aux deux extrémités du bâtiment. Ce sont des aplats du sol au plafond pour théâtraliser l’espace et focaliser l’attention : dans l’entrée, c’est un écrin pour se perdre à l’infini dans la démultiplication des animations lumineuses ; dans la soluthèque, c’est un cadre pour découvrir en panoramique l’étendue des savoir-faire.

03(@Cyrus Cornut)_S.jpgJeux de charpente
Nous avons choisi de construire en structure bois en cohérence avec la charpente existante mise en valeur par un simple sablage. Une lasure incolore assume la nouveauté des éléments rajoutés, poteaux et arbalétriers de la coursive. Pour chacun des nouveaux éléments construits, une même règle du jeu : ne pas perturber l’intégrité des fermes de la charpente. Les volumes contournent, frôlent, s’immiscent et se glissent.

Envies d’innovations
La nature du programme ainsi que l’étendue des métiers de la maîtrise d’ouvrage offrait l’occasion de construire ce centre d’innovation avec les innovations elle-mêmes. Nous avons cherché la rencontre entre volonté d’usage et possibilité technique. Dans la salle de réunion, l’envie d’un puits de lumière plein ouest sans inconvénient thermique devient possible grâce à une verrière electrochrome. Le souci de confidentialité d’une réunion ou le plaisir d’une vision panoptique sur la nef sont compatibles instantanément grâce aux parois vitrées Privalite. Sur les rampants, la nécessité d’une importante correction acoustique s’incarne dans un déploiement progressif de panneaux suspendus pour accélérer et enrichir les perspectives.

Encore Heureux

04(@EH)_S.jpgFiche technique

Programme : Le centre d’innovation DomoLab comprend une salle de projection 3D / des salles de réunions / un mur d’inspiration mêlant innovations historiques et curiosités / une soluthèque présentant échantillons de produits et matériaux / 4 modules immersifs (acoustique, thermique, lumière, matières & couleurs) / des espaces d’expositions

Maîtrise d’ouvrage : Saint-Gobain Recherche
Assistant maîtrise d’ouvrage : Auris
Maîtrise d’oeuvre : Encore Heureux Architectes
Economie - OPC : Studio Amiel - Pierre Amiel, Alain Goujon
Bet Acoustique : Orythie
Bet Structure : Eribois
Bet CVC - Plomberie : Secath
Bet Electricité : Capingelec
Paysagiste : Florian Delon
Conception animation sas d’entrée : 1024 architecture - Pier Schneider, François Wunschel
Identité graphique et signalétique : Akroe - Etienne Bardelli
Conception Modules : Les Sismo - Antoine Fenoglio, Frédéric Lecourt, Ju Hee Park
Bet / Construction : Créatifs

Surface SHON : 1.550m²
Dimensions au sol : 50mx22m
Performance : 60kw/m²/an
Etudes : 15 mois
Travaux : 8 mois
Inauguration : 3 octobre 2011

05(@EH)_B.jpg

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de Metek

En 2018 Metek s’engage pour parler d’architecture autrement en accompagnant« Crimée enchantée, histoire (s) d’une architecture », (film de Sophie Comtet Kouyaté), et « Villa...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'Ibos et Vitart

Rénovation et extension du site du Quai d'Orsay – Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International – Paris, France – concours 2016, études en cours   «Le projet...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 d'Atelier du Pont

En 2018, Atelier du Pont a gagné des concours et suivi de nombreux chantiers, à Paris, à Tours mais aussi à Londres ou à Minorque. L’agence a voyagé. A Mayotte pour un concours et aux Pays-Bas, avec...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'Atelier(s) Alfonso Femia

Atelier(s) Alfonso Femia est la nouvelle dénomination de l’agence 5+1AA depuis 2017.  Les Atelier(s) Alfonso Femia développent des projets participant à la transformation des villes méditerranéennes et...[Lire la suite]

Une villa possède une relation unique, poétique avec son parc ; un dialogue fait de références visuelles et de perceptions, de relations collectives et «intimes». Notre proposition veut créer un moment de réflexion afin de permettre à la Villa Bo

Album-photos |L'année 2018 de Comte & Vollenweider

L'année 2018 de Comte & Vollenweider s'est déroulée sous le signe de la diversité tant au niveau des programmes que des maîtres d'ouvrages. Une année bien remplie avec le développement BIM du...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Comte & Vollenweider

L'année 2018 de Comte & Vollenweider s'est déroulée sous le signe de la diversité tant au niveau des programmes que des maîtres d'ouvrages. Une année bien remplie avec le développement BIM du...[Lire la suite]