Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil International

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Canada | Une église montréalaise sous les feux de la rampe ! (16-04-2012)

Chef de file en conception d'éclairage architectural, le studio montréalais Lightemotion crée un nouveau lieu repère dans le Quartier des spectacles, à Montréal. L'église Saint John the Evangelist, surnommée «l'église au toit rouge», reprend vie de façon spectaculaire et brille de mille feux... Communiqué.

| Lightemotion

L'église Saint John the Evangelist occupe une place importante dans la vie des Montréalais pour une triade de raisons, que Lightemotion exprime dans un concept d'éclairage extérieur qui s’adapte aux différentes fonctions de l'église.

«L'église sert à la fois de lieu de culte, abrite une mission et accueille des concerts. Nous souhaitions donc trouver une solution d’éclairage qui reflète et respecte les trois rôles de l’église. Nous voulions également mettre en valeur cet édifice historique, qui se trouve au centre du Quartier des spectacles et de la myriade d'activités culturelles qui s’y déroulent», explique François Roupinian, le fondateur de Lightemotion.

Après avoir éclairé le Musée d'art contemporain et la Place des Arts, deux voisins de l'église, François Roupinian et l'équipe de Lightemotion savaient très bien que la mise en valeur de l'église au sein du Quartier présentait un défi. Par ailleurs, même si l'église accueille des concerts à l’occasion, il ne fallait pas négliger qu'elle dispense régulièrement des offices religieux et oeuvre comme mission auprès des sans-abri de la métropole. Le défi était de trouver une solution à la fois spectaculaire et respectueuse de la vocation du lieu.

Ainsi, la solution retenue est un éclairage extérieur qui varie en fonction des activités qui se déroulent à l'intérieur de l’édifice, surnommé «l’église au toit rouge». Pendant les offices religieux et les activités de la mission, la façade de pierre de l'église et le toit rouge sont éclairés d'une douce lumière blanche. Les soirs de concert, les vitraux et les portes de l'entrée principale sont mis en évidence par un éclairage intense, notamment un éclairage rouge projeté sur les portes. Cela donne un caractère remarquable à l'église.

02(@Martine Doyon)_B.jpgPour obtenir les effets d'éclairage recherchés, Lightemotion a utilisé des appareils à diodes électroluminescentes (LED) et des sources d'éclairage aux halogénures. Vu le caractère historique de l'édifice, aucun appareil ne pouvait être fixé directement à l'édifice. Le toit et la flèche sont donc éclairés par des appareils aux halogénures fixés sur un bâtiment adjacent ; la pierre, par des appareils à LED placés au sol ; les fenêtres, par une rampe d'éclairage existante à l’intérieur tandis que l'entrée principale est éclairée par des LED installées sur un lampadaire situé à proximité.

Les installations d'éclairage ont également été conçues pour être discrètes, presque dissimulées au regard des passants. «Chaque élément devait être à la fois très robuste pour résister au vandalisme et passer inaperçu pour ne pas empiéter sur l'édifice», précise François Roupinian. C'est pourquoi la source d'éclairage du toit est dissimulée et l'éclairage, que François Roupinian décrit comme cinq faisceaux, effleure délicatement l'église.

«Nous avons dû jongler avec un budget d'éclairage serré, de nombreuses contraintes architecturales et des exigences particulières comme des attaches à l'épreuve du vandalisme et requérant peu d'entretien, mais je trouve que le résultat ranime vraiment l'église», explique François Roupinian.

Cela lui confère une prestance certaine au sein du Quartier et contribuera aussi, souhaitons-le, à faire connaître le travail de cette mission montréalaise.

03(@Martine Doyon)_B.jpg

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de G+ architectes (Paul Gresham et Michaël Neri architectes)

Groupe scolaire à Viessoix : en chantier. Maison de la danse et du chant : en études. Médiathèque et Ecole des Arts à Champagné : concours. Salle de spectacle à Basse-Goulaine :...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de GPAA (Gaëlle Péneau architecte et associés)

Cette année a été marquée par un grand nombre de concours réalisés, et deux gagnés à ce jour : la nouvelle école de Design Nantes Atlantique avec l’agence Mimram et Jouin_Manku...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de Vous Etes Ici

2018 est une année constructive préparant 2019 : Les premières livraisons commencent. Les écoliers du groupe scolaire Renaudel à Montrouge ont fait leur rentrée 2018-2019 dans un nouveau cadre. La...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'Antonini Darmon

Des concours aux chantiers et vice-versa : une année en grand écart, émaillée de quelques récompenses (c’est bête mais ça fait toujours plaisir…) Ces récompenses, nous les avons...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Parc Architectes

Cette année Parc Architectes traverse les frontières et les océans avec le démarrage des études pour le Centre culturel de la Polynésie française à Tahiti et sa sélection au concours...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'Engasser & associés

Encore une année à 100 à l’heure pour l’agence Engasser & associés !  2018 aura été intense, rythmée par une douzaine de concours, de belles réussites, un certain nombre de...[Lire la suite]