Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Edito | Présidentielle 2012 : l'architecture, au secours ! (11-04-2012)

Il est un contraste frappant entre les préoccupations des citoyens, dont la première est leur cadre de vie, donc l’architecture, et les propositions de ceux qui entendent les mener vers un avenir radieux. Quand, de mémoire, l’un des candidats a-t-il, dans l’espace public, s’adressant à la nation, prononcé le mot 'architecture' ?

France

Exactement.

La campagne présidentielle procède d’une vision congrue de l’espace et du temps tant l’architecture et l’urbanisme ne sont pas sujets de campagne.

Il est question de flux, de PPP, de foncier et de logement.

«It’s the economy, stupid», disait Bill Clinton.

Certes. Mais une vision de l’avenir ? Un projet ? Metropolis ?

En cette campagne, d’architecture, point.

Le sujet est casse-gueule pour nos candidats.

En effet, appartient-il vraiment au Président de la République de déterminer et, par conséquent, de planifier le cadre de vie des citoyens ? Nous pourrions citer quelques exemples de sinistre mémoire lorsque c’est le cas.

Alors, quel est l’échelon de gouvernance le plus adapté pour que l’architecture s’épanouisse ? Le maire tout seul dans son coin, l’intercommunalité, la région, la métropole ? Pour l’anecdote, la mairie du grand Londres a été créée à l’initiative du gouvernement de Tony Blair.

Il est au crédit de Nicolas Sarkozy d’avoir tenté de rebattre les cartes avec le Grand Paris - qui s’est très vite heurté à ces difficultés de gouvernance -. Concernant le métro, le passage en force du gouvernement n’est justement pas passé.

Ce qui n’empêche pas le candidat Sarkozy, après le Grand Paris jusqu’au Havre, le Grand Lyon et le Grand Marseille, de «rêver à un arc de développement s’ordonnant autour des vallées de la Seine et du Rhône*», avec le risque premier de la planification autoritaire.

Son principal challenger, François Hollande, propose lui de s’appuyer sur «les projets des territoires et des élus», ce qui n’est pas étonnant puisque le PS détient les principales grandes villes et quasiment toutes les régions. Au risque d’un dynamisme local sans cohérence globale.

Pour nos candidats, incarner un projet de société via l’architecture et l’urbanisme semble hors de portée.

C’est la raison peut-être pour laquelle l’architecture souffre d’un excès de zèle sur des points particuliers - des normes et une réglementation typiquement françaises par exemple - quand elle aurait besoin d’un cadre général. Quel niveau de gouvernance alors pour que la créativité des architectes, des urbanistes, des maitres d’ouvrage puissent s’exprimer aisément?

L’ironie du quinquennat est qu’un bâtiment, conçu sous une mandature, est inauguré sous la suivante. La Philharmonie de Paris, 'inventée' par Dominique de Villepin sous Chirac, financée (en partie) sous Sarkozy, sera possiblement inaugurée par Hollande. Et il y a fort à parier que le président sortant ne sera pas celui qui inaugurera l’une des 60 gares du futur métro francilien ou le Pentagone 'à la française'.

Bref, le temps de l’architecture n’est d’évidence pas celui de nos candidats.

Après le déluge, demain est un autre jour.

La rédaction

* In l’inséré de A’A n°388 daté de mars 2012. Les plumes de trois candidats (Bayrou, Hollande, Sarkozy) ont répondu par écrit aux questions du magazine. Il a bien fallu écrire d’architecture et de politique. Même si les réponses sont sans surprise, un cahier A’A 16 pages 'collector'.

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de PANARCHITECTURE

Ce sont des projets tant attendus qui sortent enfin de terre : trois maisons individuelles neuves dans le sud de la France et un Hôtel à Paris rue du Faubourg Saint Honoré.  Ce sont quelques journées en gilets jaunes...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de 2/3/4/

La tour des Jardins de l’Arche est lauréate au BIM d’Argent 2018 dans la catégorie des projets supérieurs à 40 000 m² en neuf. 2/3/4/ urbanisme et paysage : lauréats de la mission de...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de Vous Etes Ici

2018 est une année constructive préparant 2019 : Les premières livraisons commencent. Les écoliers du groupe scolaire Renaudel à Montrouge ont fait leur rentrée 2018-2019 dans un nouveau cadre. La...[Lire la suite]