tos

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil Etudiant

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Exposition | Architectes connus, diplômes méconnus : une source d'inspiration (09-02-2012)

Sept diplômes, au moins autant de noms familiers : Antoine Stinco, Yves Lion, David Mangin et Alain Gautron, Jean-Philippe Vassal, Edouard François, Michel Bourdeau. Tous ces architectes - ou presque - ont accepté de se prêter à l’exercice imaginé par Pauline Lefort et Véronique Patteeuw, chargées, lors du premier semestre 2011, d’un atelier à l’ENSA Paris-Malaquais.

Vie étudiante | ENSA Paris-Malaquais | Paris

Fruit d’un atelier mené par Pauline Lefort et Véronique Patteeuw, doctorantes en architecture, l’exposition 'Archi(ve)s'*, à l’ENSA Paris-Malaquais, a pris fin le 10 février 2012. Composée de l’analyse des diplômes d’architectes de renom, l’initiative mérite d’être saluée, tant pour son contenu que sa forme. D’espérer qu’elle fera des émules, parmi les institutions comme les écoles.

«Nous cherchions un cours à proposer aux étudiants en licence et les diplômes d’architectes nous ont semblé une matière intéressante, un sujet inspiré de l’exposition organisée par le MoMA en 1988 qui nous avait mené à découvrir les diplômes de Zaha Hadid et Rem Koolhaas», explique Pauline Lefort au Courrier de l’Architecte à l’occasion de la découverte de l’exposition.

Pour cadrer le corpus d’étude, les enseignantes se sont fixées des règles. «Nous avons cherché des architectes diplômés entre 1967 et 1983 ayant à leur tour formé une génération d’architectes». A cette condition se sont ajoutées les contingences de recherche. «Nous avons fait avec ce que nous avons trouvé et avec ce qu’on nous a donné». C’est-à-dire, pour l’essentiel, des mémoires, quelques planches parfois, des documents issus des archives des écoles, voire des archives nationales «sauf le diplôme d’Antoine Grumbach qu’il nous a lui-même confié».

A l’exception d’Edouard François, tous les architectes concernés ont participé à l’atelier. «Nous voulions que les étudiants rencontrent les architectes». A partir d’une liste de vingt noms, ces étudiants en ont choisi sept et se sont réunis en binômes pour procéder à une analyse consistant «à dégager la démarche de l’architecte, replacer le diplôme dans son parcours ainsi que dans le contexte de production de l’époque».

02(@DR)_S.jpgRésultat : d’une part une frise chronologique - «moyen d’établir le contexte» - dresse le parcours de chaque architecte parallèlement à des faits architecturaux et sociétaux majeurs et, d’autre part, un livret compilant le travail d’analyse des étudiants sur une vingtaine de pages (texte, illustrations, bibliographie et résumé compris) est consacré à chaque diplôme tandis qu’une maquette - modèle conceptuel - incarne l’idée forte de chaque démarche.

«Nous leur avons demandé d’extraire de leur analyse le concept fort de chaque diplôme et de le retravailler en maquette ; après le travail d’écriture, c’était une façon de procéder à un exercice plus familier», souligne Pauline Lefort.

Représentant le diplôme de Jean-Philippe Vassal, soutenu en juin 1979 à l’Unité Pédagogique d’Architecture de Bordeaux, la maquette intitulée 'Passage' mêle volumes en coupe et en élévation, façon d’incarner la notion de transition, moelle épinière d’un diplôme portant sur l’articulation de l’espace public et de l’espace privé via l’architecture des serres. Un thème et un espace que l’architecte développera abondamment par la suite avec son associée Anne Lacaton.

Composé de strates superposées, le modèle associé au diplôme d’Antoine Grumbach incarne la manière dont la stratification, juxtaposition de socles, fonde la ville. Une maquette faisant écho à un diplôme-manifeste, à l’occasion duquel celui qui fera partie des architectes du Grand Paris souligne déjà à l’époque le rôle de «tricoteur» de l’architecte.

Au 'hall itinérant pour l’exposition d’objets de la vie quotidienne', diplôme illustrant l’intérêt d’Antoine Stinco pour les structures gonflables, une maquette composée de mini-pièces détachées et d’une chaise miniature dont on devine qu’elle est le résultat de l’assemblage de ces pièces.

03(@DR)_B.jpgBref, les modèles réduits sont aussi parlants que les textes et témoignent de l’implication des étudiants. «Ils se sont remarquablement investis», confirme Pauline Lefort. Il faut dire que les enseignantes furent non moins proactives. En plus des rencontres avec les architectes sus mentionnés et outre «trois fois une heure et demie d’histoire sur l’enseignement de l’architecture», Renée Gailhoustet, Richard Scoffier et Charles-Henri Tachon furent invités à venir parler de leurs diplômes.

Riche pour le public, l’expérience augure-t-elle, de la part des étudiants-commissaires, une posture particulière au regard du futur PFE ? «Le diplôme est encore loin pour eux mais, grâce à ce travail, ils y arriveront sans doute moins naïfs», avance Pauline Lefort.

Emmanuelle Borne

04(@DR)_B.jpg

* 'Archi(ve)s - Les architectes et leurs diplômes', exposition des analyses des diplômes d’Antoine Stinco, Antoine Grumbach, Yves Lion, David Mangin, Jean-Philippe Vassal, Edouard François et Michel Bourdeau, produites dans le cadre du développement D5 'Les architectes et leurs diplômes', par A. Faivre et S. Usai, A. Giraux et N. Petkova, A. Graveleine, F. Dugard et A. Ndzana Ekani, F. Julla et M. Mouny, M. Pozzan et R. Granet, E. Perka, encadrés par P. Lefort et V. Patteeuw. Exposition organisée du 24 janvier au 10 février 2012, ENSA Paris-Malaquais, mezzanine.

Réagir à l'article


tos2016

concours/annonces

elzinc novembre
elzinc

Présentation |Luukku House : une maison en bois pour une expérience béton

42m², 60m² de panneaux photovoltaïques, structure, revêtement et surfaces intérieures en bois, bilan énergétique positif : la Luukku House, conçue par les étudiants en architecture...[Lire la suite]


elzinc novembre

Interview |Devenir architecte à Lausanne ?

Etudier l’architecture en Suisse ? Plusieurs possibilités : l’Ecole Polytechnique Fédérale de Zürich, l’Accademia di architettura de l’Université de la Suisse italienne (USI) à...[Lire la suite]

elzinc novembre

Projet |La Thelema, un projet participatif de A à Z

Chargé par l’association VillArt* de restaurer une ancienne maison en résidence d’artistes près du centre de Boulogne-sur-mer, Simon Himpens a fait d’une pierre deux coups : le projet sera également...[Lire la suite]

elzinc novembre

Interview |Architecture : année zéro

Franchir le pas, s’inscrire en école d’architecture, avec ou sans bagage ? Qu’importe. David Tajchman, enseignant à l’Ecole Spéciale d’Architecture, prône un nouveau départ hors des...[Lire la suite]

elzinc

Actualité |Bellastock : du souffle dans les idées

«Explorer, expérimenter, exprimer». Selon ses responsables, Bellastock est une «démarche» plus qu’un «projet fini», une association aux enjeux pédagogiques plus qu’un festival....[Lire la suite]