LCDLA

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil Etudiant

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Résultat | Résultats de la 17e charrette inter-universitaire du Centre Canadien d'Architecture (14-12-2011)

A l’issue de la clôture de la 17e édition de la Charrette inter-universitaire en architecture, urbanisme, design et architecture de paysage dont le thème était la 'ville liquide', les lauréats ont été annoncés par le jury au cours de la soirée du vendredi 18 novembre 2011. Communiqué.

Canada

Ce concours, organisé par le Centre Canadien d’Architecture (CCA) et l’Ecole de design de l’Université du Québec à Montréal en collaboration avec McGill University et l’Université de Montréal et avec la participation de l’Université Laval, Carleton University, Ryerson University et University of Toronto, a mis une nouvelle fois au défi étudiants et stagiaires en architecture, paysage, urbanisme, design industriel, en les invitant à réfléchir sur les enjeux et problématiques de l’architecture contemporaine autour du thème de la 'ville liquide'.

Le contexte

Les étudiants des universités mentionnées ci-dessus ont rivalisé d’inventivité, du 10 au 13 novembre 2011, pour présenter au jury des propositions visant à 'reconnecter la ville et son fleuve'.

C’est ainsi que les concurrents de la Charrette, issus de 68 équipes, ont été appelés à porter une attention particulière aux quartiers Sainte-Anne et Saint-Gabriel comme site d’expérimentation et point de départ. Ces derniers sont délimités par la rue Notre-Dame au nord, la rue McGill à l'est, la sortie du canal de l'Aqueduc (aujourd’hui devenu l'autoroute 20) à l'ouest et le fleuve Saint-Laurent au sud. Le site de cette Charrette comprend donc Griffintown et Pointe-Saint-Charles, le canal de Lachine et la jetée Mackay (Cité du Havre).

Le défi

L’exercice de réflexion, consistant à établir une nouvelle relation entre l'eau et la vie en ville, incitait ainsi les étudiants à innover, imaginer et célébrer la présence de l'eau dans l'environnement urbain et la vie quotidienne de Montréal.

02(@DR)_B.jpgLa Charrette lançait le défi de proposer des interventions architecturales, urbaines, paysagères ou encore de l’ordre de l’installation publique visant à reconsidérer la présence de l’eau dans la ville - en tant que responsabilité civique, service et équipement, moyen de divertissement, infrastructure publique ou même comme oeuvre d'art et ce à n’importe quelle échelle.

Les propositions ont été évaluées sur la base de leur originalité et de leur créativité.

La prise en compte des paramètres suivants était primordiale :
* la présence de l'eau comme un élément structurant du projet et en tant que partie intégrante de la vie en ville ;
* les préoccupations environnementales et écologiques, en particulier à l'égard de l'eau ;
* la façon dont l’eau peut générer des infrastructures civiques, un espace public ou un paysage urbain.

Les participants étaient donc invités à interpréter les besoins et les aspirations de la vie urbaine contemporaine, tout en en reflétant le contexte spécifique physique, culturel et environnemental de Griffintown et Pointe-Saint-Charles.

Les résultats

Deux premiers prix :

  • > Lance Moore, Alexandre Hamel et Maxime Leclerc - McGill University - Projet : 'Hydro cosm' ;
  • > Gabrielle Poirier, Gabrielle Marcoux, Philippe Larocque et Marc-Antoine Chartier-Primeau - McGill University - Projet : 'Down with the Linear-Functionnal'.

03(@G.Poirier-G.Marcoux-P.Larocque-M-A.Chartier-Primeau)_S.jpgMentions honorables :

  • > Nathaniel Proulx Joanisse, Bernard-Félix Chénier, Sabrina Fleurent-Nourry, Benoit Avarello et Steve Fortier Evers - Université de Montréal et Université Laval - Projet : 'Le marais' ;
  • > Baharan Khosravi, Reena Mistry, Sarah Wu Martinez, Tracy Sun et Seema Fariha - McGill University - Projet : 'Aqua Fest' ;
  • > Anne-Marie Banville, Hugo Sévigny, Romilda Reda - Université du Québec à Montréal - Projet : 'Source' ;
  • > Olivier Philippe, Natalie Thao, Chenda Duong, Hoang Thi Kim Nguyen et et Mohamad Khalil - Université de Montréal - Projet : '[Eau]-ccupons Griffintown'.

Prix du public : Stéphanie Rocher, Julie Labrecque-Pagé, Alexandre Armstrong, Sandra Laberge et Catherine Brouillette - Université de Montréal - Projet : 'Confluence'.

04(@S.Rocher-J.Labrecque-Page-A.Armstrong-S.Laberge-C.Brouillette).jpgTradition de la charrette

Devenue synonyme de rendez-vous incontournable des jeunes créateurs dans les disciplines du design et de l’aménagement, la notion de charrette remonte au XIXe siècle, à l’époque où l’Ecole des Beaux-arts de Paris lançait des concours d’architecture dans le cadre desquels les étudiants devaient réaliser des projets dans des délais très courts.

A l’approche de la remise des travaux, les futurs architectes sortaient en courant de l’atelier en réclamant une charrette pour le transport de leurs oeuvres. Le mot est resté et aujourd’hui on dit des étudiants participants qu’ils sont «en charrette».

Réagir à l'article


ERCO Oct 2013
LCDLA
design in

Chronique |Run Run Shaw Media Center : parcours au sein d'une architecture spectacle

Othman Mikou est étudiant en 3e année à l'ENSA Paris-Val de Seine. Son projet Magenta l'emmène en de multiples pays afin d'étudier architectures symboliques, vernaculaires et contemporaines. Après...[Lire la suite]

esa

Chronique |La Cathédrale de Brasilia, une nouvelle architecture sacrée

Othman Mikou est étudiant en 3e année à l'ENSA Paris-Val de Seine. Son projet Magenta l'emmène en de multiples pays afin d'étudier architectures symboliques, vernaculaires et contemporaines. Après...[Lire la suite]