Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil Etudiant

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Brève | Une résidence universitaire et un bâtiment administratif à Saint-Denis, La Réunion (12-12-2011)

Le 8 novembre 2011, a été inaugurée à Saint-Denis (La Réunion), la nouvelle résidence universitaire Louis-Timagène Houat. Les nouveaux locaux administratifs du CROUS se trouvent à proximité. Le tout dans une démarche HQE. Deux réalisations signées T&T Architecture. Communiqué.

| T&T Architecture

Nouvelle résidence Nord

La livraison d'une nouvelle résidence sur le campus nord permet au CROUS de La Réunion d'augmenter l'offre proposée aux étudiants. L’offre globale d'hébergement du CROUS passe ainsi de 939 à 1.036 lits.

S’inscrivant dans une démarche HQE, la nouvelle résidence universitaire Louis-Timagène Houat - en référence au premier romancier de l’île partisan de l’abolitionnisme - doit permettre d’offrir un service de qualité en adéquation avec les contraintes environnementales propres à l’île de La Réunion.

Une attention particulière a été portée au confort sonore et thermique par l'intégration intelligente de la résidence dans son milieu (ouverture des couloirs aux vents par exemple), ainsi que dans l'utilisation optimale de matériaux recyclables. Les façades bois pour le côté mer et zinc pour le côté montagne en sont le parfait exemple.

Toutes les chambres sont orientées vers la mer. Outre les qualités environnementales du bâtiment, le sixième étage sera réservé en priorité à l'accueil d'étudiants-chercheurs boursiers pour une occupation à moyen et long terme.

02(@CROUS La Reunion)_S.jpgFiche technique
*
Nombre de places nouvelles (lits) : 97
* Année de réalisation : 2011
* Maître d'ouvrage : MESR, Recteur d'Académie
* Maître d'oeuvre : T&T Architecture
* SHON : 3.464m² (pour la totalité du projet) / SU logement 1.544,4m²
* Financements : 8,5 millions d’euros, 100% Etat.
* Descriptif : 5 niveaux de logements de 14 à 44m², avec pour chaque étage une chambre PMR (handicapé) et un R+6 (chambre chercheurs, chambres doubles...).

03(@CROUS La Reunion)_S.jpgNouveau bâtiment administratif Nord

Avec quatre sites distants pour les différents services, les étudiants réunionnais étaient contraints de se déplacer sur le campus du Moufia pour effectuer leurs diverses démarches. C’est pourquoi le CROUS de La Réunion a souhaité regrouper ses 34 personnels administratifs dans un seul bâtiment.

A compter de la rentrée universitaire 2011/2012, un étage étant entièrement dédié à l’accueil des étudiants, le CROUS sera en mesure de répondre de manière plus efficace à leurs attentes. De plus, le regroupement des services devrait permettre des économies d’échelle mais également une meilleure mutualisation des personnels en fonction des périodes de pointe d’activité.

En outre, à l'image de la nouvelle résidence connexe, le bâtiment administratif s’inscrit également dans une démarche HQE par l’utilisation notamment d’une ventilation naturelle.

Fiche technique
*
Année de réalisation : 2011
* Maître d'ouvrage : MESR, Recteur d'Académie
* Maître d'oeuvre : T&T Architecture
* SHON : 3.464m² (pour la totalité du projet) / SU administratif : 870,57m²
* Financements : 8,5 millions d’euros, 100% Etat
* Descriptif : Sur 3 étages - rez-de-jardin : comptabilité et informatique ; rez-de-chaussée : hébergement, division de la vie étudiante, service social et ressources humaines ; 1er étage : direction, division des affaires générales.

04(@CROUS La Reunion)_S.jpg

Réagir à l'article


Actualité |'Qui ne dit mot consent' : voix au chapitre pour les étudiants

Prévue pour être lancée en janvier 2013, la revue 'Qui ne dit mot consent' (QNDMC) est issue de l’initiative de douze étudiants de l’ENSA Lyon souhaitant conjuguer, autour de «grandes»...[Lire la suite]


Actualité |Prix 2012 : Ebrécher pour révéler, mesurer pour 'dénormer'

Le 15 novembre 2012 s'est réuni le deuxième jury des Prix Etudiants du Courrier de l’Architecte. Le Prix de la Rédaction a été attribué, parmi dix finalistes, au diplôme 'La base sous marine de...[Lire la suite]

Enquête |Les HMONP, des têtes (plus ou moins) bien faites selon les points de vue

L’une des principales conséquences de la réforme LMD est la transformation du TPFE (Travail Personnel de Fin d’Etudes) en PFE (Projet de Fin d’Etudes), désormais conçu en six mois, contre une voire deux...[Lire la suite]

Enquête |HMONP : De la MSP à la VAE ?

Focalisant une partie des débats entre 2003 et 2006, la durée de Mise en Situation Professionnelle (MSP) dans le cadre d’une HMNOP initiale est fixée à six mois minimum. Une période suffisante à la fois...[Lire la suite]

Enquête |HMONP : vers un numerus clausus de fait ?

«Le principal problème de la réforme LMD c’est qu’elle a instauré un PPP entre écoles et agences», souligne Jean Magerand, architecte et enseignant à l’ENSA Paris-La Villette. En...[Lire la suite]