Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Cahier Spécial - En direct de Batimat - Jeudi 10 novembre

Présentation | 'Batimat off' : la résidence étudiante de LAN Architecture (10-11-2011)

Parmi les parcours architecturaux proposés en marge du salon, la résidence étudiante de 143 unités dans le XVIIIe arrondissement de Paris signée LAN architecture (Benoit Jallon et Umberto Napolitano) pour la RIVP, repose notamment sur l’idée «de répondre avec un seul geste à la nécessité d’intégration urbaine». Visite guidée par les architectes eux-mêmes.

Batimat | Logement collectif | 75018 | LAN

Le contexte

Le projet de la résidence étudiante s’insère dans le tissu urbain du quartier de La Chapelle à Paris et participe à son évolution. La parcelle est située au croisement de la rue Philippe de Girard et de la rue Pajol dans le 18e arrondissement de Paris. Elle se trouve à proximité de la ZAC Pajol, projet ambitieux de rénovation d’un ancien site ferroviaire où des équipements publics, culturels et sportifs sont en cours de réalisation.

Le quartier est composé d’une masse bâtie très hétérogène où des immeubles d’habitation haussmanniens jouxtent des ateliers industriels ou d’artisans. Il se caractérise ainsi par une richesse de situations d’une grande diversité, ce qui est inhabituel pour la ville de Paris.

La rue et la cour

Le projet se compose de plusieurs bâtiments qui forment des pleins et des vides en fonction du contexte. Sur rue, le projet est réparti en trois volumes de six étages séparés par deux failles qui servent d’accès à la résidence et de circulation verticale. En fond de parcelle, les bâtiments comportent des hauteurs différentes suivant les bâtiments voisins.

Au milieu, une cour dégagée prend la lumière par une faille située au niveau du bâtiment sud, également prolongement d’un vide existant. La cour devient le véritable coeur du projet. Elle donne accès aux différents bâtiments et définit leur rapport. Grâce à la générosité de ses dimensions, un carré de 15x15 mètres, la cour est source d’ensoleillement naturel pour les logements, une sorte de poumon vert.

La matérialité

La stratégie d’une dualité entre la rue et la cour est poursuivie par le choix des matériaux. Ainsi, les façades ne donnent pas une seule image au projet mais participent à la création d’ambiances diverses des espaces qu’elles enveloppent et clôturent.

Les bâtiments sur rue ont un bardage en brique foncé de couleur ardoise. Les bâtiments sur cour disposent d’un bardage en bois mélèze avec des volets persiennes pliables devant les fenêtres et les balcons. La façade longeant le passage d’entrée est également revêtue d’un bardage en mélèze et annonce la qualité de l’espace intérieur. Toutes les surfaces du sol ainsi que celles des murs dans la cour sont revêtues du même matériel, clair et souple, normalement utilisé pour les terrains de jeu.

Les espaces extérieurs

02(@JulienLanoo)_B.jpgDe manière générale, les espaces vides de la cour et des circulations pourraient être qualifiés de 'junkspace', produit secondaire résultant des partis pris des espaces bâtis.

L’ambition de ce projet a été de rendre ces espaces qualitatifs afin de créer un véritable 'plus' pour les habitants.

A côté des espaces communs et en tampon entre les espaces privatifs, les espaces extérieurs ne se limitent pas seulement au service de la distribution. Ils prennent leur sens dans un souci de convivialité qui devra habiter le projet. Ces espaces entretiennent une ambiguïté sur leurs usages qui restent à développer au sein de la résidence.

Le programme

Le programme prévoit la construction d’une résidence étudiante d’environ 150 chambres, des locaux communs et administratifs ainsi qu’un logement de fonction. La RIVP agit en tant que maître d’ouvrage pour le CROUS qui va gérer la résidence.

L’accès à la résidence se fait par la faille gauche. Le visiteur y retrouve successivement les espaces d’accueil, les locaux administratifs, les services communs et des salles de convivialité et d’étude ouverts sur la cour.

Les 143 chambres sont reparties en trois typologies. Les étudiants ont à leur disposition des chambres meublées d’une surface moyenne de 18m² équipées d’une salle d’eau et d’un coin cuisine. La vue sur la cour offre une atmosphère calme, apte à la concentration et aux études. Les bureaux sont toujours situés proches des vues extérieures afin de bénéficier de l’éclairage naturel. Dix chambres ont été spécialement aménagées pour accueillir des personnes à mobilité réduite.

Les performances énergétiques

Le projet répond aux exigences du label 'Habitat et Environnement', THPE. Compacité, traitement de l’enveloppe et apports solaires couplés à une ventilation performante ainsi qu’à un système de chauffage à bon rendement (chauffage urbain plus panneaux solaires) permettent de proposer des logements agréables et confortables.

La structure béton avec isolation de 12cm par l’extérieur en laine minérale et un parement en brique ou bois associé à des menuiseries performantes avec double vitrage, permet une isolation thermique efficace. En hiver, la masse à l’intérieur conserve la chaleur produite ; en été, l’isolation extérieure réduit les apports solaires et la surchauffe interne et l’inertie permet de capter les pics de chaleur la journée et de se décharger la nuit.

Benoit Jallon et Umberto Napolitano - LAN Architecture

03(@LANArchitecture).jpgFiche technique

Programme : Construction de 143 logements étudiant + locaux communs
M.O. : RIVP
Gestionnaire : CROUS de Paris, service public de la vie étudiante
Adresse : 21 rue Pajol et 65 rue Philippe de Girard, Paris 18e
Budget : 8M€ HT
Shon : 3.950m²
Concours : juin 2007
Livraison : février 2011
Equipe : LAN (architecte mandataire), Franck Boutté (consultant HQE), LGX Ingénierie (BET TCE)
Collaborateurs : Sebastian Niemann (chef de projet), Venezia Ferret

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 d'OLGGA

En 2018, OLGGA est lauréat de 3 nouveaux projets : le stade Gagarine sur les hauteurs du Havre (76), un gymnase à Wallers Arenberg (59) et le nouveau stade de Chambéry (73) d’une capacité de 5000 places.  ...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de SCAU

Une année 2018 pleine d’effervescence pour le collectif de SCAU : Search & Create Alternative Uses !... A commencer par la sortie en librairie aux éditions Park Books de Creatures of the City qui donne à lire de...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de Groupe-6

Expositions, Saclay, santé !    L'exposition Interactions à la Galerie d'architecture s'est prolongée à Grenoble où elle durera encore quelques semaines ! Cette année 2018 a aussi mis à...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de PietriArchitectes

En 2018, l’agence PietriArchitectes a livré 3 projets de logements qui illustrent sa  volonté d’une démarche architecturale contextuelle. Dans le Sud de la France pour La Crique, entre lac et montagne pour Les...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Jacques Ferrier Architecture

En 2018, l’agence Jacques Ferrier Architecture a livré le projet Aqualagon, plus grand centre aquatique d’Europe situé à Marne-la-Vallée, ainsi que la réhabilitation des arènes de Lunel, dans...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Pierre-Alain Dupraz

Après une riche année 2017, notamment avec les 1ers prix obtenus pour deux concours majeurs sur Genève que sont l’aménagement de la rade et la réalisation de la Cité de la musique, ce dernier en...[Lire la suite]