Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Cahier Spécial - En direct de Batimat - Mercredi 9 novembre

Projet | Le paysage, matière d'architecture pour Elizabeth de Portzamparc (09-11-2011)

Parmi les architectes présents à Batimat, Elizabeth de Portzamparc, venue illustrer le thème de l’intégration urbaine. Elle a notamment présenté le projet conçu dans le cadre du concours pour la création d’un centre culturel et d’un pavillon d’exposition sur la Marina da Gloria à Rio de Janeiro (Brésil). Ambition du dessin : «opérer une fusion de l'architecture et du paysage».

Batimat | Bâtiments Publics | Rio de Janeiro | Elizabeth de Portzamparc

«Situé dans la baie de Rio, face au Musée d'Art Moderne signé Eduardo Reidy, le port de la Marina da Gloria, est, avec son tracé circulaire, le point d'orgue du Parc de Flamengo conquis sur la mer et dessiné par Reidy et Burle Marx en 1970». Site et oeuvre sont inscrits au répertoire mondial de l’Unesco ainsi qu’à celui de l’IPHAN, Institut du Patrimoine Historique et Artistique National

Un endroit «magnifique», selon Elizabeth de Portzamparc.

L’architecte fit partie des agences invitées à participer, en février 2010, au concours organisé par le Groupe EBX pour la restructuration du port et l'installation sur la presqu'ile extrême de la Marina d'un centre culturel et de conventions et d'un pavillon d’exposition. Remporté par l’architecte Indio da Costa, le projet lauréat n’a pas été, pour l’instant, approuvé par l’IPHAN.

En tout cas, pour Elizabeth de Portzamparc, «dialoguer avec la baie de Rio ainsi qu’avec le parc de Flamengo» était essentiel.

Ayant réparti le centre culturel et de congrès et le pavillon d’exposition dans deux bâtiments distincts, l’architecte les a installés en partie haute du terrain. Semi-enterrés, ils respectent ainsi le gabarit imposé par l’IPHAN, c’est-à-dire 28 mètres de hauteur.

S’élevant en pente douce, les deux ailes de trente-trois mètres de large composant le centre culturel et de congrès se croisent en leur centre pour finir en porte-à-faux de cinq mètres de haut. Une manière de «cadrer le paysage et dégager la vue sur le panorama».

De plus, «les extrémités des porte-à-faux deviennent des belvédères offrant des vues sur la baie de Rio, le Pain de Sucre et le Parc de Flamengo», souligne Elizabeth de Portzamparc.

02(@DR).jpgEnfin, les inclinaisons douces permettent de prolonger le Parc de Flamengo sur les toits du bâtiment. De même, la toiture verte en demi-cercle du pavillon d’exposition prolonge les promenades au sein de l’espace vert.

Elizabeth de Portzamparc met l’accent sur la notion de couture, «en opposition à celle de coupure».

«Ce projet illustre les recherches que nous menons à l'agence sur l'allègement des effets de masse via les décalages de volumes», poursuit-elle.

Autre exemple signant la démarche, le centre culturel français de Florianópolis, en cours de construction. A l’inverse du projet de la Marina da Gloria, où il s’agissait de «s’effacer» au profit du paysage, «l’enjeu est ici d’exister malgré un budget serré».

D’où un bâtiment immaculé, contrastant avec le parc environnant.

03(@DR).jpgExister sans doute, mais «de manière calme et sereine». Avec ses surfaces vitrées, le bâtiment se fait évanescent. Surtout, les décalages créés par les orientations différentes de ses étages «contrent les effets de masse».

Idem pour tel immeuble d’habitation implanté face à la lagune. Là, «le décalage d’obliques a permis de dégager la vue sur la lagune».

A différente échelle, même problématique. 'La Casa Jardim et Lagoa' est installée sur un terrain en pente donnant sur la baie de Rio. Elizabeth de Portzamparc y a distingué jardin bas et jardin haut et imaginé une terrasse en toiture, créant, une fois encore, des vues plongeantes sur le paysage.

Emmanuelle Borne

04(@DR).jpgFiche technique Marina da Gloria

Lieu : Rio de Janeiro, Brésil
Concours sur invitation restreinte : avril 2010
Programme : construction d’un centre culturel et commercial, pavillon d'exposition, auditorium, restaurants et marina - port de plaisance de Rio de Janeiro
Surface : 81.500m²
Maître d’ouvrage : Groupe EBX

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de Métra+Associés

La livraison du collège et de la crèche rue des Pyrénées et des maraîchers dans le 20ème arrondissement de Paris  achève le grand projet mixte de remodelage urbain regroupant un centre-bus de la...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Ronald Sirio Architectes

En 2018, l’agence Ronald Sirio Architectes a plusieurs projets de construction à son actif :L’immeuble de bureau, rue de La Vallée à Amiens a été lauréat du concours d’appels...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de TVAA

L’année 2018 de Thierry Van de Wyngaert Architectes Associés (TVAA) a commencée en fanfare par une exposition à la Galerie d’architecture et la publication d’une monographie dans la collection We...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Philéas

Cette année, Philéas a soufflé ses 25 bougies et se développe joyeusement : une équipe maintenant de 25 collaborateurs, renforcée par un pôle image et un pôle communication, des projets autour de...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Tolila+Gilliland

En 2018, deux chantiers terminent et deux démarrent.  Six concours et trois permis de construire ont fait une année pleine ! Notre travail commun avec TVK sur l’ilot O8 à Batignolles s’est terminé avec une...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'Elizabeth de Portzamparc

Le Musée de la Romanité de Nîmes, événement architectural et culturel contemporain, a été inauguré le 2 juin. Une monographie sur le travail d’Elizabeth de Portzamparc a été...[Lire la suite]