Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil International

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Mexique | Le rêve mexicain de Tadao Ando (26-10-2011)

Lourdes Zambrano, journaliste à El Norte, quotidien mexicain, relate le 8 mars 2011 la visite de Tadao Ando sur le chantier de la 'Porte de la Création', institut d’Architecture, d’Art et de Design de l’université de Monterrey, dont l’inauguration est promise en 2012. Pour l’architecte japonais, il s’agissait autant de courir après un rêve que de saisir une opportunité unique.

Bâtiments Publics | Education | Monterrey | Tadao Ando

TADAO ANDO PARCOURT LE CHANTIER DU CENTRE DE L'UDEM
Lourdes Zambrano | El Norte

MONTERREY - Au début, quand fut proposé à Tadao Ando la réalisation du Centre Roberto Garza Sada d’Architecture, d’Art et de Design de l’Université de Monterrey (UDEM), le prestigieux architecte japonais doutait ; accepter le projet ou non ?

«Je me savais capable de réaliser sans problème un édifice au Mexique mais, pour être honnête, quand ils m’ont dit que c’était à Monterrey, je n’avais pas véritablement entendu le nom de la ville et n’étais pas soucieux quant à sa réalisation», dit-il hier [7 mars 2011]. Alors de retour à l’UDEM, l’architecte parcourait pour la première fois le chantier du centre dont il est l’auteur.

C’est la troisième fois que le lauréat du Pritzker Prize en 1995 visite Monterrey. La première rencontre eut lieu en 2007, au sein du Musée d’Histoire Mexicaine et la deuxième au théâtre de l’UDEM en 2008.

Ando souligne que le prestige des architectes mexicains et les recommandations de ses confrères le poussèrent à accepter le projet dont la construction a débuté le 22 juin 2008 avec un investissement de plus de 34 millions de dollars.

02(@TadaoAndo)_B.JPG«Le Mexique a des architectes renommés et reconnus, à commencer par Luis Barragán», dit-il.

«Ils se sont toujours lancés des défis et ceci me plait. Ils ont toujours cherché à créer quelque chose de nouveau. Je prends également, de mon côté, des initiatives afin de créer et de faire quelque chose de nouveau, y compris pour ce projet».

L’architecte se dit maintenant plus tranquille ; le projet prend forme et ce, dans les temps malgré les différences culturelles sur la manière de travailler entre l’équipe de Tadao Ando Architect & Associates et les constructeurs mexicains.

«Je me réjouis de savoir que les ouvriers travaillent bien et témoignent d’une excellente collaboration».

En parcourant le chantier, avancé à 40%, Tadao Ando prend la pose, entouré des 120 personnes qui travaillent à la construction et qui ont quitté, pour un moment seulement, leur travail afin de saluer brièvement l’architecte.

03(@UDEM)_S.jpgLa Sierra Madre, inspiratrice

Tadao Ando s’est inspiré de la Sierra Madre pour baptiser 'Porte de la Création' le Centre dédié aux Arts et à l’Architecture.

«C’est un paysage unique au monde qui peut, dès la porte d’entrée, être apprécié», dit-il

«Une fois diplômés, ce qui attendra les étudiants qui vont traverser cette porte est une société dure, grave et, avant de s’y confronter, j’espère que la force de la colline pourra leur donner l’énergie qui les motivera à toujours lutter contre toute menace».

Tadao Ando a également recherché un projet défiant visuellement l’imposant relief.

«Je ne savais pas s’il serait facile de réaliser un tel dessein. Je perçois à travers ce chantier que beaucoup y ont contribué et que j’obtiens ce que je voulais», rapporte l’architecte japonais qui reviendra pour l’ouverture de l’édifice l’été prochain.

04(@UDEM)_S.jpgAux jeunes, ils suggèrent d’aiguiser leur sensibilité

Dire non à un projet comme le Centre Roberto Garza Sada aurait été une erreur. Il s’agit d’une grande opportunité, remarquait Tadao Ando face à des dizaines d’étudiants emplissant hier soir le Théâtre de l’université de Monterrey.

C’est pourquoi il recommande aux jeunes qui ont écouté sa conférence de «courir après les rêves», d’être sans cesse ouvert à tout projet qui se présente.

«Je suis reconnaissant pour cette opportunité de réaliser une oeuvre. Les architectes n’en ont pas toujours d’aussi grandes», confie Tadao Ando.

«Nous ne savons pas quand se présenteront de nouvelles opportunités et c’est pour cela que nous devons aiguiser notre sensibilité», dit-il.

L’architecte japonais s’est rendu compte que le Centre d’Architecture, d’Art et de Design était un projet important qu’il ne pouvait laisser passer.

Durant la discussion, Tadao Ando a utilisé comme exemple quelques-unes de ses constructions, notamment l’église de la lumière, l’église sur l’eau ou encore le palais Grassi à Venise pour évoquer, entre autres, les défis qui se sont présentés à lui.

Il conseille aux étudiants d’aller chercher leurs projets. «Vous devez trouver votre travail, vous devez créer votre travail», affirme Tadao Ando, démontrant qu’après avoir osé réaliser un édifice sur un terrain dont la pente était de 60°, il eut, par la suite, des projets pour les trois décennies suivantes.

L’une de ses oeuvres les plus emblématiques, l’Eglise de la Lumière, a été un exemple quant à la manière dont l’architecture doit s’adapter au contexte, dit-il.

«Je crois que l’architecture du lieu doit exister autant que l’architecture de Monterrey ou l’architecture d’Osaka» dit-il.

Il y a aussi un autre devoir, celui de rompre avec les paradigmes.

Lourdes Zambrano | El Norte | Mexique
08-03-2011
Adapté par : Jean-Philippe Hugron

Réactions

becassine | journalistes | paca | 02-11-2013 à 09:15:00

C'est quoi un article ''adapté'' ? Traduit? Raccourci? Sources??

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de OUALALOU + CHOI

2018. Un point tournant dans la trajectoire de l’agence OUALALOU + CHOI avec l’arrivée et avancement de plusieurs beaux projets en France, à vous dévoiler prochainement. Pourtant nos aventures architecturales et...[Lire la suite]

Album-photos |MARCIANO Architecture

2018, retour aux sources … après l’avoir fréquenté comme restaurant universitaire, j’ai eu la chance de repenser la transformation de l’Hexagone en bibliothèque et lieu de vie. Le voilà...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 d'Atelier Aconcept

Depuis 2001, Atelier Aconcept affûte ses méthodes en misant sur la bonne humeur. C’est ce qui permet à son équipe de proposer des projets radicalement tournés vers le quotidien des usagers. Ainsi, la salle Jean...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Metek

En 2018 Metek s’engage pour parler d’architecture autrement en accompagnant« Crimée enchantée, histoire (s) d’une architecture », (film de Sophie Comtet Kouyaté), et « Villa...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'Antonio Virga

C’était une année très dense et riche durant laquelle nous avons reçu le prix AMO pour le CHAI – centre d’hébergement et d’accueil international– comme meilleur catalyseur urbain ; les...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Brenac & Gonzalez & Associés

L'atelier d'architecture Brenac & Gonzalez & Associés a livré, au cours de l’année écoulée, une série de bâtiments aux programmes variés. Notamment, plusieurs immeubles de bureaux...[Lire la suite]