Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Brève | Auxerre Clos des Vignes : une transformation urbaine d'entrée de ville signée AREP (17-10-2011)

Le Clos des Vignes - situé en bordure d’un axe majeur d’accès au centre historique d’Auxerre et face à la maison d’arrêt - est la réhabilitation de l’ancien hôpital psychiatrique de la ville, témoignage de l’architecture hygiéniste de la fin du XIXe siècle, en 200 logements. Une transformation urbaine signée AREP. Communiqué.

Yonne | AREP

La réhabilitation de ce bâtiment datant de 1840 en parc résidentiel de qualité est aussi l’opportunité d’aménager l’entrée nord de la ville d’Auxerre et de composer une véritable entrée de ville contemporaine.

Idéalement situé aux pieds du vignoble 'Clos de la Chaînette' et de la ville, le site a été réhabilité avec l’aide de Pierre Guilaud, architecte urbaniste de la ville d’Auxerre. Le travail de ce spécialiste de la transformation des sites classés à l’inventaire des Monuments historiques a contribué à préserver la mémoire et l’identité du lieu et à en restituer la qualité architecturale d’origine.

Sur un territoire de 3,2 hectares, le Clos des Vignes est ordonné selon un plan d’origine classique, autour d’un jardin central et d’un bâtiment principal entouré de pavillons, de cours privatives et d’espaces verts. Les cheminements à l’intérieur du jardin suivent, chaque fois qu’elles existent, des galeries couvertes, légèrement surélevée par rapport au jardin, qui relient les bâtiments entre eux.

La rénovation des façades a permis de recomposer 200 appartements dans les différents pavillons et d’éviter un étalement urbain d’habitat individuel. La réalisation d’un parc de stationnement souterrain privé favorise la jouissance de l’ensemble du jardin par les piétons et permet au quartier de conserver son dessin actuel (pas de voiries supplémentaires).

02(@AREP-M.Vigneau)_B.jpg Cour Fourcheaume avec vue sur les cathédrales

Le jardin est composé de clos et d’arbres d’essences exceptionnelles, conservées pour la plupart d’entre elles lors de la revalorisation du parc paysager. Les cours entre les bâtiments ont été transformées en jardin clos et de vastes pelouses ont été créées.

Avec un faible coefficient d’occupation au sol (COS) de 0,5, le Clos des Vignes est un quartier résidentiel piétonnier privilégié, à proximité immédiate du centre historique d’Auxerre. Composé de bâtiments de 2 à 3 niveaux, il est situé dans un parc favorisant le confort acoustique et un art de vivre agréable.

Le Clos des Vignes, qui permet de loger 200 familles, est un exemple réussi de rénovation de patrimoine et d’intensité urbaine.

03(@AREP-M.Vigneau)_B.jpgVue générale sur le jardin et les pavillons Châblis et Chitry, ancien hôpital psychiatrique

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : CRENN
Maîtrise d’oeuvre : AREP - J.-M. Duthilleul, E. Tricaud en collaboration avec B. Ferré
Début de chantier : avril 2008
Fin de chantier : juin 2011
Surface du terrain : 32.000m²
SHON du projet : 12.000m²

04(@AREP-M.Vigneau)_S.jpgCour intérieure du pavillon 'Chaume de Talvat'

Réagir à l'article





Portrait |Samuel Delmas, archi-sensible

Crèches, unités psychiatriques, centres de formation… En somme, des programmes de la banalité. Samuel Delmas transmue ce quotidien en espaces de qualité. Son art est, de fait, précis. Il repose sur «le...[Lire la suite]

Portrait |L'architecture en Barani-rama

Pour capter une architecture vécue, mais aussi des paysages habités, Christian Barani part «à la dérive». Sa relation avec l'art de bâtir est toutefois récente. Son frère, Marc Barani,...[Lire la suite]


Portrait |La fine équipée de Monica Donati

Le collectif avant tout ! Monica Donati s’empresse de présenter tous ses collaborateurs. Elle évoque même avec enthousiasme un nouveau projet d’association - 300% - qu’elle monte avec Margot-Duclot et Paul...[Lire la suite]

Portrait |Loci Anima, de la discrétisation au cabinet de curiosités

Connaissez-vous seulement les post-it solaires ou encore les façades-gouttières ? Il n'y a, chez Loci Anima, pas un projet sans une nouvelle expression. Alors, pour Françoise Raynaud, sa fondatrice, le bonheur paraît...[Lire la suite]

Portrait |Bartolo Villemard, les pilotes de la métamorphose

L’image, l’objet, la forme, le contexte… autant de tartes à la crème ! Eric Bartolo et Jérôme Villemard en sont pleinement conscients. Toutefois, le duo se refuse de participer au jeu des mots...[Lire la suite]

Portrait |L'architecture en Barani-rama

Pour capter une architecture vécue, mais aussi des paysages habités, Christian Barani part «à la dérive». Sa relation avec l'art de bâtir est toutefois récente. Son frère, Marc Barani,...[Lire la suite]