Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Brève | Auxerre Clos des Vignes : une transformation urbaine d'entrée de ville signée AREP (17-10-2011)

Le Clos des Vignes - situé en bordure d’un axe majeur d’accès au centre historique d’Auxerre et face à la maison d’arrêt - est la réhabilitation de l’ancien hôpital psychiatrique de la ville, témoignage de l’architecture hygiéniste de la fin du XIXe siècle, en 200 logements. Une transformation urbaine signée AREP. Communiqué.

Yonne | AREP

La réhabilitation de ce bâtiment datant de 1840 en parc résidentiel de qualité est aussi l’opportunité d’aménager l’entrée nord de la ville d’Auxerre et de composer une véritable entrée de ville contemporaine.

Idéalement situé aux pieds du vignoble 'Clos de la Chaînette' et de la ville, le site a été réhabilité avec l’aide de Pierre Guilaud, architecte urbaniste de la ville d’Auxerre. Le travail de ce spécialiste de la transformation des sites classés à l’inventaire des Monuments historiques a contribué à préserver la mémoire et l’identité du lieu et à en restituer la qualité architecturale d’origine.

Sur un territoire de 3,2 hectares, le Clos des Vignes est ordonné selon un plan d’origine classique, autour d’un jardin central et d’un bâtiment principal entouré de pavillons, de cours privatives et d’espaces verts. Les cheminements à l’intérieur du jardin suivent, chaque fois qu’elles existent, des galeries couvertes, légèrement surélevée par rapport au jardin, qui relient les bâtiments entre eux.

La rénovation des façades a permis de recomposer 200 appartements dans les différents pavillons et d’éviter un étalement urbain d’habitat individuel. La réalisation d’un parc de stationnement souterrain privé favorise la jouissance de l’ensemble du jardin par les piétons et permet au quartier de conserver son dessin actuel (pas de voiries supplémentaires).

02(@AREP-M.Vigneau)_B.jpg Cour Fourcheaume avec vue sur les cathédrales

Le jardin est composé de clos et d’arbres d’essences exceptionnelles, conservées pour la plupart d’entre elles lors de la revalorisation du parc paysager. Les cours entre les bâtiments ont été transformées en jardin clos et de vastes pelouses ont été créées.

Avec un faible coefficient d’occupation au sol (COS) de 0,5, le Clos des Vignes est un quartier résidentiel piétonnier privilégié, à proximité immédiate du centre historique d’Auxerre. Composé de bâtiments de 2 à 3 niveaux, il est situé dans un parc favorisant le confort acoustique et un art de vivre agréable.

Le Clos des Vignes, qui permet de loger 200 familles, est un exemple réussi de rénovation de patrimoine et d’intensité urbaine.

03(@AREP-M.Vigneau)_B.jpgVue générale sur le jardin et les pavillons Châblis et Chitry, ancien hôpital psychiatrique

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : CRENN
Maîtrise d’oeuvre : AREP - J.-M. Duthilleul, E. Tricaud en collaboration avec B. Ferré
Début de chantier : avril 2008
Fin de chantier : juin 2011
Surface du terrain : 32.000m²
SHON du projet : 12.000m²

04(@AREP-M.Vigneau)_S.jpgCour intérieure du pavillon 'Chaume de Talvat'

Réagir à l'article





Portrait |Rifat Chadirji, architecte en noir et blanc

Bagdad, aussi inconnue que méconnue. Des années de conflits armés ont détourné architectes, historiens et photographes d'une capitale moderne dont Rifat Chadirji en fut l'un des plus éminents acteurs....[Lire la suite]

Portrait |Sandra Planchez face à l'appel de la nouveauté

Tout nouveau, tout beau ? Sandra Planchez témoigne d’un goût immodéré pour la nouveauté. Il n’y a là pourtant rien d’une fuite en avant - qu’elle condamne par ailleurs - ni...[Lire la suite]

Erratum : crédit image : cantin-planchez-DR


Portrait |Jorge Ayala, un architecte sans architecture ?

Jorge Ayala poursuit son activité loin des chantiers, loin même des plans d’exécution. L’horizon du professionnel s’est élargi et l’imaginaire peut aisément s’émanciper des...[Lire la suite]

Portrait |André Ravéreau par le détail

La disparition d'André Ravéreau le 12 octobre dernier ne signifie pas pour autant la dissolution de son enseignement. L'hommage invite aujourd'hui à la relecture immédiate de son œuvre ; l'exercice pertinent...[Lire la suite]

Portrait |Fernando Higueras, un brutaliste en l'île

A l’heure où l’architecture peut se limiter à quelques effets de façade – peut-être le seul espace de liberté d’une profession – les regards se tournent, nostalgiques, vers le...[Lire la suite]

Portrait |FUSO, les trois jamais à l'étroit

«Voyez avec notre avocat». La phrase pourrait en effrayer plus d'un. Elle se veut, bien au contraire, rassurante. Le troisième homme de l'agence parisienne FUSO, Ghislain Grotti, est un professionnel du droit des affaires. La...[Lire la suite]