Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Brève | Résultats du Prix CNSA Lieux de vie collectifs & autonomie 2011 (22-06-2011)

Les Prix CNSA Lieux de vie collectifs & autonomie priment des établissements qui favorisent l'autonomie et l'expression de la vie sociale des personnes, notamment grâce à une bonne intégration dans le tissu local. Ils soulignent la créativité architecturale et la fonctionnalité du lieu, résultats du dialogue entre les gestionnaires et leurs architectes. Le concours réservé aux étudiants valorise les idées. Présentation des lauréats.

France

Parmi la trentaine de dossiers reçus, le jury, présidé une nouvelle fois par Aymeric Zublena, a distingué :

Prix de la réalisation médico-sociale pour personnes âgées : Résidence Hector Malot, à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne), maison de retraite intercommunale

Avec ce projet, la maison de retraite intercommunale publique et le cabinet Soria architectes démontrent qu’il est possible de créer un établissement de grande capacité, fonctionnel, agréable, en zone urbaine et à un coût raisonnable.

Les 230 lits y sont répartis sur 4 étages (5 niveaux) selon une idée forte : gommer l’effet d’une collectivité de grande taille. Ainsi, les unités résidentielles, identifiables par leur couleur, sont limitées à 12 ou 20 lits pour assurer aux professionnels leur fonctionnalité et préserver l’intimité des personnes.

A chacun des niveaux, les résidents disposent de lieux collectifs : salons repas, cuisines ouvertes, salles d’activités. Le rez-de-chaussée, développé sur deux niveaux, s’ouvre sur des jardins ou des espaces extérieurs, dont certains sont totalement sécurisés pour les résidents désorientés. La lumière des jardins pénètre la cafétéria grâce aux baies vitrées et gagne les salles d’activités par les parois translucides.

Le jury se félicite du fait que les réflexions des maîtres d’ouvrage et des maîtres d’oeuvre sur la lumière aient progressé ces dernières années. Ont été également appréciés le travail sur les formes arrondies données aux salles du rez-de-chaussée, le traitement des paliers et le choix des matériaux, tant pour l’aménagement intérieur que pour les façades.

Récompense de 30.000€ par la CNSA.

Mention spéciale Alzheimer : EHPAD Les Godenettes, à Trith-Saint-Léger (Nord), géré par le centre intercommunal de gérontologie

Si les deux ailes symétriques peuvent être source de désorientation pour le public accueilli, pour d’autres, les solutions développées par l’architecte Jean-Luc Collet et le Centre intercommunal de gérontologie, gestionnaire de l’établissement, sont satisfaisantes.

Les circulations des espaces individuels et collectifs sont organisées en espaces progressifs, multiples et différenciés, pour favoriser l’orientation. De même, on cherche à faciliter la localisation dans les étages par la largeur des circulations, dessinées en fuseau. Constamment variable, la largeur des couloirs met en scène deux perspectives de direction : l’une large et bien éclairée emmène vers un balcon ; l’autre, moins généreuse, conduit vers les salons collectifs.

Selon les concepteurs, le choix des couleurs combine des fonctions esthétiques et pratiques. Les couleurs pastel sont utilisées dans les espaces individuels, tandis que celles plus soutenues et identifiables habillent les espaces collectifs. A contrario, le gris, qui a un effet repoussoir, est privilégié dans certaines zones dangereuses pour des personnes désorientées.

02(@DR).jpg

Récompense de 10.000€ par la Fondation Médéric Alzheimer.

Prix de la réalisation médico-sociale pour personnes handicapées : Maison d'accueil spécialisé Saint-Louis à Villepinte (Seine-Saint-Denis), gérée par l'association de Villepinte

Quatre pavillons, des unités de vie de 10 chambres (dont une double), sont reliés entre eux par des galeries vitrées. Dans chaque aile, la vie communautaire est favorisée grâce à des salles d’ateliers et aux espaces détente et restauration. Au rez-de-chaussée, les unités s’ouvrent sur le parc et sur un patio planté. Entre les deux patios, un espace d’activités supplémentaire est prévu.

Un pôle paramédical a vu le jour au Prix de la réalisation médico-sociale pour personnes handicapées au premier étage. Il regroupe 3 grandes salles d’activités, une salle Snoezelen et des salles de soins de type kinésithérapie, musicothérapie, psychomotricité...

Le jury a salué les solutions proposées pour accompagner le vieillissement des résidents. Il a également apprécié les efforts portés sur l’ouverture vers l’extérieur. De nombreuses vues et perspectives mettent en scène les patios ou le parc boisé. Ces promenades visuelles contribuent à l’équilibre psychique des personnes accueillies.

L’accueil des familles est désormais facilité grâce à un vaste hall, une salle de rencontre et des salons privatisables. Enfin, les partenariats et jumelages mis en place stimulent les résidents.

03(@NoePreveral).jpg

Récompense de 30.000€ par la CNSA.

Mention spéciale personnes handicapées vieillissantes : Foyer d'accueil médicalisé Clary, à Camblanes-et-Meynac (Gironde), géré par Handivillage 33

Quatre pétales autour d’un calice, telle est la structure du bâtiment imaginé par le cabinet HPL architectes pour répondre au projet de l’association gestionnaire Handivillage 33 : mixer les types de handicap, développer l’entraide et les relations sociales entre résidents.

Les 4 unités du Foyer Clary accueillent uniquement des adultes handicapés qui présentent un handicap psychique, une déficience mentale ou motrice, des lésions cérébrales ou un traumatisme crânien. Le principe de mixité voulu par le gestionnaire est favorisé par l’organisation du bâtiment définie par l’architecte, qui propose des espaces de vie sociale au niveau des pétales et au niveau de l’établissement.

Chaque pétale est constitué d’une quinzaine de chambres (26m²) et d’un espace central autour duquel s’articulent une cafétéria, un salon de télévision, un coin détente et une salle d’activités modulable. Tous ces espaces ouverts sur l’extérieur sont dynamisés par des pôles événementiels thématiques : jardins, serres horticoles, patios.

Le secteur médical est placé au centre des pétales, à l’image d’un calice. Il s’appuie sur le jardin horticole et met en scène la balnéothérapie. Il se situe sur un axe de passage fréquent, qui mène vers la bibliothèque et la salle à manger, ouverte sur l’extérieur. Pour rompre l’impression linéaire du lieu, l’architecte a surélevé les toitures des pétales et de la partie centrale. Les toitures terrasses favorisent les éclairages zénithaux et procurent une lumière naturelle et douce aux pièces de l’établissement.

04(@DR)_S.jpg

Récompense de 10.000€ par le Comité national de coordination de l'action en faveur des personnes handicapées (CCAH).

Imaginer les maisons de retraite de demain

Le concours réservé aux étudiants valorise les idées qui renouvelleront l'architecture des établissements pour personnes âgées en perte d'autonomie. Elles ont particulièrement séduit le jury qui a décidé, pour encourager leurs auteurs, de remettre deux mentions spéciales.

Prix du concours d'idées : 'La Grande maison', pensée par Léo Martin et Samuel Odic, étudiants à l'ENSA de Versailles

A première vue, l’architecture de l’établissement peut sembler provocante. En y regardant de plus près, ce projet est l’expression graphique amusante d’une réflexion très pertinente sur les besoins actuels et futurs des personnes en perte d’autonomie.

Léo Martin et Samuel Odic partent du principe que les lieux doivent rayonner pour attirer et faire référence le moins possible à l’univers hospitalier. La façade en est l’illustration la plus parlante. Une multitude de petites maisons colorées, les chambres des résidents, s’imbriquent les unes dans les autres pour constituer la maison des seniors et la maison des juniors. Les chambres, à l’image de tout l’aménagement intérieur du lieu, sont chaleureuses et très vivantes ; une traduction réussie par les étudiants, qui souhaitaient créer des espaces originaux et stimulants.

Pour faciliter la transition vers la maison de retraite, Léo Martin et Samuel Odic ont réinterprété dans leur projet de grande maison les choses importantes pour toute personne à son domicile. Ainsi, la communication sera possible grâce à une maison Internet, la cuisine grâce à la maison des thés ou la maison culinaire... Avec la possibilité de côtoyer des étudiants pour certaines activités.

Le dernier niveau est dédié à l’accueil des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de maladies apparentées. Il est tout aussi dynamique que les autres espaces (couleurs vives) mais privilégie les courbes et utilise la double orientation pour aider les personnes à se repérer.

05(@L.Martin-S.Odic)_B.jpg

Récompense de 12.000€ par la CNSA.

Mentions spéciales du concours d'idées

'Cultiver le présent', conçu par Pierre Pors et Sophie Lamy, étudiants à l'ENSA de Versailles
Les étudiants versaillais ont implanté leur établissement sur une parcelle inoccupée du 12e arrondissement de Paris. Au coeur de la ville, entre Bercy et la gare de Lyon, à proximité d’écoles, l’établissement, connecté à un coeur d’îlots verts, bénéficie d’une certaine tranquillité. Le jury a particulièrement apprécié l'insertion dans le tissu urbain, qualifiée d’intimiste.

L’établissement est construit sur 5 étages mais il garde une dimension horizontale grâce à la place prépondérante accordée aux espaces extérieurs (ensemble forestier et potager). Le foyer central, petite maison où sont servis les repas, donne directement sur le potager et bénéficie de la lumière zénithale du patio. L’organisation du projet se fait autour d’espaces intimistes semi-collectifs (loggias) et de circulation généreux pour favoriser les rencontres entre résidents.

S’il a salué la réflexion architecturale et les ambiances soignées qui augurent une très bonne qualité de vie pour les personnes, le jury a mis en évidence une faiblesse fonctionnelle : depuis le rez-de-chaussée, il est nécessaire de traverser l’unité Alzheimer pour accéder aux unités d’hébergement classique des étages. Un autre accès serait nécessaire pour ne pas perturber ce public fragile.

'Rencontres musicales', imaginées par Coralie Happe et Diane Ravanel, étudiantes à l'ENSA de Marseille et à l'INSA de Strasbourg
C’est un concept original que Diane Ravanel et Coralie Happe ont proposé au jury. Les deux étudiantes ont imaginé un établissement pour personnes âgées associé à un conservatoire de musique à Arles, implanté en lieu et place d’un ancien collège du centre-ville, dans un nouveau parc, à proximité d’une école primaire. L’établissement fonctionne autour d’un point névralgique : le hall.

Lieu de passage, d’accueil, il peut aussi se transformer en salle de concert. La coursive qui le surplombe et relie le conservatoire à la maison de retraite devient alors un balcon pour écouter les musiciens. L’établissement s’élève sur 4 étages pour accueillir 6 unités, dont 2 Alzheimer. La musique y est présente partout, grâce aux salons de musique, aussi nombreux que les traditionnels salons de télévision, à la borne musicale ou aux 'murs-meubles'.

06(@C.Happe-D.Ravanel)_S.jpg

Une fois de plus, le jury a apprécié l’ambiance très positive qui se dégage du lieu.

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de PietriArchitectes

En 2018, l’agence PietriArchitectes a livré 3 projets de logements qui illustrent sa  volonté d’une démarche architecturale contextuelle. Dans le Sud de la France pour La Crique, entre lac et montagne pour Les...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'Engasser & associés

Encore une année à 100 à l’heure pour l’agence Engasser & associés !  2018 aura été intense, rythmée par une douzaine de concours, de belles réussites, un certain nombre de...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de 2/3/4/

La tour des Jardins de l’Arche est lauréate au BIM d’Argent 2018 dans la catégorie des projets supérieurs à 40 000 m² en neuf. 2/3/4/ urbanisme et paysage : lauréats de la mission de...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de DVVD

2018 est dans la continuité des années précédentes avec le démarrage de plusieurs chantiers : la couverture du central de Roland Garros, l’hôtel Meininger Porte de Vincennes, le cinéma MK2 Nation,...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'aasb

2018 ? D'un côté, 11 logements sociaux et un local d’activités Rue de Meaux. De l'autre, un campus numérique et une résidence étudiante.[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Martin Duplantier Architectes

Des idées, des envies. De ville, de pièce. Une association, un renouveau. Un livre, une histoire. Des mots, des formes. Dessus, dessous. Loser, winner. [Lire la suite]